fbpx
Suivez nous sur

Actualités

Alertes sécurité du 26 sept. au 1er octobre, avec International SOS

Nathalie Laville

Publié

le

Vous pouvez bénéficier, en exclusivité, des informations de notre partenaire International SOS, qui couvre pour la semaine du 26 septembre au 1er octobre les événements nécessitant une vigilance accrue.

Afrique

Cameroun. Jours à venir. Après l’attaque du 20 septembre dernier par un groupe séparatiste dans un hôtel de Bamenda (chef-lieu de la région du Nord-Ouest) où se trouvaient des membres du gouvernement qui appelaient les sécessionnistes à déposer les armes, la capitale Yaoundé va accueillir une conférence destinée à dénouer cette crise qui sévit dans les régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Toutefois, cette initiative impulsée par le Président Paul Biya ne fait pas l’unanimité, entre le refus de participer de certains groupes de l’opposition et les conditions posées par d’autres qui lient leur présence à la libération du l’ancien candidat à la présidentielle Maurice Kamto, ou celle de prisonniers séparatistes.

Éthiopie. Jours à venir. Depuis un an, des églises éthiopiennes sont frappées par des incendies volontaires et des membres du clergé ont été victimes d’attaques qui ont tué certain d’entre eux. Ce climat de violence est à rapprocher avec les tensions ethniques et communautaires qui ont cours, notamment dans l’Etat de l’Amhara, au nord-ouest de l’Éthiopie. Des manifestations sont attendues dans la capitale Addis-Abeba et dans certains grands centres urbains à partir du 29 septembre pour demander la protection de ces églises et de leurs membres.

Mali. 28 septembre. Un nouveau projet de réforme constitutionnelle est en cours au Mali, qui suscite l’opposition du mouvement « Ante A Bana » (« Ne touche pas à ma Constitution »), déjà mobilisé en 2017 lorsqu’il s’était agi de supprimer la limite des mandats présidentiels, contraignant alors le Président Ibrahim Boubacar Keïta à faire marche arrière. Le rassemblement de ce jour aura lieu au niveau de la place de l’Indépendance.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Algérie. Jours à venir. Les manifestations hebdomadaires qui se déroulent dans les grands centres urbains du pays ne devraient pas faiblir, alors que la décision de l’organisation du scrutin présidentiel le 12 décembre prochain suscite des réactions hostiles au sein de la population algérienne.

Égypte. 27 septembre. Les manifestations du 21 septembre dernier ont été donné lieu à quelque deux cents arrestations et l’intervention des forces de l’ordre qui ont utilisé gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc pour disperser la foule. Impulsé par l’homme d’affaires Mohammad Ali – qui a également appelé à une grande marche ce 27 septembre, date de son retour en Égypte – ce mouvement de contestation a pris naissance sur les réseaux sociaux et sa résonance est en passe de s’amplifier.

Golfe Persique. Jours à venir. La tension demeure dans la région après l’attaque du 14 septembre dernier sur les installations pétrolière de l’Arabie Saoudite. Ce climat de défiance est aussi alimenté par les déclarations internationales, bon nombre d’entre elles pointant la responsabilité iranienne quant à cette attaque. Si une opposition militaire semble à écarter, la tension qui prévaut actuellement n’est pas en passe de faiblir.

Israël. Jours à venir. Les négociations sont toujours en cours dans la perspective de la constitution d’un Gouvernement d’union nationale, au terme des élections législatives du 17 septembre dernier.

Région. 29 septembre au 1er octobre. Comme ce fut le cas lors des précédentes festivités de célébration du nouvel an du calendrier hébraïque, il est possible que des fermetures de frontières aient lieu avec la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza. Un dispositif sécuritaire conséquent devrait également être déployé, particulièrement dans le centre historique de Jérusalem.

Tunisie. Jours à venir. L’entre-deux tours de l’élection présidentielle devrait donner lieu à de nombreux rassemblements. L’un des deux candidats, Nabil Karoui, étant toujours incarcéré, des manifestations de soutien en sa faveur sont aussi à prévoir.

Amériques

Haïti. Jours à venir. Le gouvernement haïtien est toujours sur la sellette et des manifestants continuent de dénoncer les pratiques de corruption et d’impayés dans un contexte de crise du carburant qui perdure.

Région. Jours à venir. Deux épisodes météorologiques constituent une menace sur plusieurs îles des Caraïbes. Ainsi, depuis le 24 septembre, la tempête Karen, avec ses vents violents et ses fortes précipitations, touche Porto Rico et les Îles Vierges Britanniques et Américaines. Dans le même temps, la tempête tropicale Jerry, dans la continuité de l’ouragan Humberto qui avait sévi le 18 septembre dernier, devait continuer à impacter les Bermudes jusqu’au 25 septembre.

Asie-Pacifique

Hong Kong. Jours à venir. La mobilisation se poursuit à Hong Kong avec des manifestations attendues le 29 septembre, susceptibles d’avoir un impact sur l’activité aéroportuaire. Le 1er octobre, qui correspond au jour de fête nationale chinoise, les rassemblements pourraient encore gagner en ampleur, avec un risque, à l’instar d’épisodes récents, d’affrontement entre manifestants et forces de l’ordre.

Région. Jours à venir. L’île de Bornéo, en Indonésie, est touchée par des feux de forêt qui ont des répercussions sur le trafic aérien de onze aéroports du pays, avec de nombreux retards et des annulations de dernière minute. Mais au-delà, trois aéroport de Malaisie ont également été impactés par ces perturbations qui pourraient, à terme, concerner également Singapour.

Europe

Ukraine. Jours à venir. La potentielle autonomie accordée aux régions de Louhansk et Donetsk, actuellement gérées par des forces séparatistes pro-russes, aliment l’hostilité populaire vis-à-vis des négociations de paix dans le Donbass.

Monde

Mobilisation mondiale pour le climat. Jours à venir. Quelque cent cinquante pays ont été le lieu d’expression de ce mouvement au sein duquel la jeune activiste suédoise Greta Thunberg a appelé à une « grève internationale pour le climat » le 27 septembre. Cette mobilisation, qui s’est traduite par de nombreux rassemblements le week-end dernier, devrait perdurer, soutenue notamment par l’implication des lycéens et des étudiants.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR