Suivez nous sur

Avant de partir

Avant de partir à l’autre bout du monde, il va vous falloir préparer votre départ. Il y a des incontournables à intégrer, des actes nécessaires à réaliser, des connaissances à acquérir… bref, mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre expatriation, qu’elle soit temporaire ou définitive.

Les consulats dans le monde

La France possède une organisation à l’étranger quasi unique au monde puisqu’elle détient le 3e réseau d’ambassades et de consulats au monde, après les Etats-Unis et la Chine : 162 ambassades, 4 antennes diplomatiques, 91 consulats généraux ou consulats, 133 sections consulaires.

> Le consulat, un assistant indispensable

Un consulat assiste tous les ressortissants français dans le pays d’accueil, assumant le rôle d’une mairie : mariage, naissance, décès… les consulats enregistrent tous les actes de la vie courante. Il permet en outre d’assurer les fonctions de notaire pour les expatriés. Il délivre aussi un laissez-passer valable pour rentrer en France ou un passeport d’urgence valable un an si vous souhaitez vous rendre dans un autre pays et que vous avez perdu ou qu’on vous a volé votre passeport.

En cas d’accident grave, le consulat préviendra votre famille, organisera votre prise en charge, vous mettra en relation avec un médecin agréé par ses services, un avocat…

> Pour garder le lien

Si vous effectuez un séjour de moins de 6 mois, suivez le fil d’Ariane. C’est un service mis gratuitement à disposition des Français qui vous enverra des recommandations de sécurité par mails si la situation dans le pays le justifie. Si vous partez plus longtemps, inscrivez-vous sur les registres consulaires, via Internet. Vous recevrez ainsi les informations de l’ambassade. L’inscription consulaire permet aux Français à l’étranger de participer aux scrutins français.

> Le ministère des Affaires étrangères, pour trouver un emploi

Les ambassades recrutent peu, mais elles recrutent tout de même, surtout des stagiaires ! Pour cela, il faut postuler en ligne sur : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/tdstageoffre/index.asp. Toujours sur le site, on trouve aussi des offres d’emplois très variées (ingénieurs, rédacteurs, traducteurs…) : www.diplomatie.gouv.fr/fr/emplois-stages-concours/postes-a-pourvoir-france/

Le Ministère a également remplacé les anciennes Maisons des Français de l’étranger. Il donne ainsi de nombreux conseils pour trouver un stage, un VIE ou un emploi :  www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/preparer-son-expatriation/emploi/article/rechercher-un-emploi-a-l-etranger-117334

Partir dans les règles

> Documents d’identité

Si vous choisissez une destination européenne, il est préférable de détenir une carte d’identité récente.  Le demandeur majeur doit être de nationalité française et la demande d’obtention ou de renouvellement doit être effectuée personnellement. Le lieu de la demande ne dépend pas de votre domicile. Vous pouvez vous rendre dans n’importe quelle mairie à condition qu’elle soit équipée d’une station d’enregistrement. Attention, vous devrez déposer vous-même la demande et récupérer en personne la carte d’identité pour enregistrement et vérification des empreintes digitales. La carte est gratuite pour une première demande ou un renouvellement, en revanche elle coûte 25 € pour un renouvellement dû à une perte ou un vol. Pour l’obtenir, il faut être de nationalité française, avoir 2 photos d’identité, un justificatif de domicile, un acte de naissance ou votre ancienne carte d’identité, et remplir les documents mis à votre disposition en préfecture ou sur Internet : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N358

Indispensable si vous partez en dehors de l’Union européenne : le passeport. Pour l’obtenir, il faut être de nationalité française, régler la somme de 86 € en timbre fiscal (réel ou dématérialisé), avoir 2 photos d’identité, un justificatif de domicile, un acte de naissance ou votre carte d’identité, et remplir les documents mis à votre disposition en préfecture ou sur Internet : https://passeport.ants.gouv.fr/Vos-demarches/Realiser-une-pre-demande-de-passeport.

Le lieu de la demande ne dépend pas de votre domicile. Vous pouvez vous rendre dans n’importe quelle mairie à condition qu’elle soit équipée d’une station d’enregistrement. Attention, vous devrez déposer vous-même la demande et récupérer en personne le passeport pour enregistrement et vérification des empreintes digitales.

> Visa

En dehors de l’Union européenne, vous devrez nécessairement disposer d’un visa pour vous installer et travailler à l’étranger. Pour cela, vous devrez effectuer une demande de visa auprès des autorités consulaires du pays concerné et lui fournir les documents demandés. Vous pouvez le faire vous même ou mandater une société spécialisée pour le faire à votre place, ce qui peut être moins fastidieux pour certaines destinations comme l’Inde, l’Arabie saoudite, la Russie ou encore la Chine :  www.visas-express.fr

Vous devrez demander un visa en fonction de ce que vous comptez faire dans le pays d’accueil : étudier, travailler, être en stage…

> Immatriculation des personnes

En vous immatriculant sur le registre consulaire de votre consulat, vous serez automatiquement inscrit sur les listes électorales. Cette inscription facilite vos démarches comme la demande d’une bourse, le recensement pour la journée défense et citoyenneté… Cette inscription est recommandée à toute personne présente plus de 6 mois à l’étranger. Grâce à cette inscription, les services consulaires peuvent vous communiquer des informations et vous contacter en cas d’urgence.

Votre inscription peut se faire en ligne : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33307

Si vous rentrez en France, vous devrez demander votre radiation du registre des Français établis hors de France. Si vous vous installez dans un autre pays étranger, il suffit de modifier votre adresse de résidence.

> Scolarité

L’expatriation concerne aussi vos enfants et il convient de choisir le meilleur système de scolarisation.

Dans un établissement local. C’est intéressant si l’expatriation est longue ou si le système scolaire du pays d’accueil est réputé. Cela permet aux enfants d’apprendre la langue du pays, de se familiariser avec une autre culture. Mais attention aux équivalences avec le  système français.

Dans un établissement français. Votre enfant suit une scolarité reconnue en France, et dans les écoles françaises des autres pays. On y étudie, en plus du programme, des matières du cursus local dans la langue du pays, ce qui offre des équivalences et des passerelles entre les établissements français et locaux. Si les élèves sont en nombre insuffisant dans certaines disciplines, il est possible de suivre des cours du Cned. 2 réseaux prennent en charge la scolarité des enfants : l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (www.aefe.fr) et la Mission laïque (www.mlfmonde.org).

S’il n’y a aucun établissement français où vous êtes installé, vous pouvez inscrire vos enfants au cours du Cned (www.cned.fr/inscription/4410wdix/).

Les aides financières. La scolarité à l’étranger peut être très onéreuse. La France offre à ses ressortissants des bourses en fonction des revenus des familles. Les bourses ne sont pas cumulables avec les prestations sociales versées par la caisse d’allocations familiales (CAF) en France : il est donc nécessaire de produire une attestation de radiation de la CAF en France pour pouvoir bénéficier de bourses scolaires de l’AEFE. Le dossier de demande de bourse doit être déposé auprès du poste consulaire dont la famille dépend en fonction de son lieu de résidence : www.aefe.fr/scolarite/bourses-scolaires/criteres-et-modalites-dobtention

> Déménagement

Lorsque vous partez vous installer à l’étranger, le plus souvent, vous voudrez emporter avec vous tout ou partie de vos meubles. En fonction de votre destination, vous devrez suivre des modalités différentes. Si votre déménagement s’effectue dans l’Union européenne, vous n’aurez pas de démarche à réaliser auprès de la douane. En revanche,  dans un pays hors Union européenne, il faudra fournir au service des douanes un document justifiant le changement de résidence, une attestation du loueur, ou une attestation de l’autorité municipale et un inventaire des biens transférés en double exemplaire, détaillé, estimatif, daté, paginé et signé.

Déménagement en Union européenne : le plus simple est de passer par un groupage routier. Le dédouanement des effets personnels usagers est exempt de droits et de taxes.

Déménagement hors Union européenne : une société de transport international par groupage sera sans doute le moins onéreux. Si vous ne transportez que quelques malles, le groupage aérien sera le plus intéressant. Mais si vous déménagez de nombreux meubles, préférez le groupage maritime : moins cher, il est cependant beaucoup plus long. Pensez donc à vous y prendre à l’avance !

Contacts utiles :

AGS, 61, rue de Bongarde, 92230 Gennevilliers – 01 40 80 20 20 – www.ags-demenagement.com

Bagages du monde, 9, rue du Noyer,ZA du Moulin, 95700 Roissy-en-France – 01 34 38 58 90 – www.bagagesdumonde.com

> Douanes

Si vous déménagez, il vous faudra effectuer différentes formalités. Si vous partez au sein de l’Union européenne, vous n’aurez aucune formalité douanière à accomplir puisque depuis 1993, la libre circulation des biens est assurée à l’intérieur de l’Union européenne. Les choses se compliquent si vous partez hors de l’Union.

Vous devez remettre au douanier un inventaire détaillé, estimatif, daté et signé de tous vos biens, en double exemplaire, un document justifiant votre transfert de résidence.
A priori, c’est le transitaire/transporteur qui effectuera ces formalités à votre place. Vous n’aurez alors qu’à lui remettre les documents qu’il vous demandera.
Dans tous les cas, certaines marchandises sont strictement interdites à l’exportation comme les stupéfiants et les psychotropes (sauf sur présentation d’une ordonnance ou certificat médical pour les représentants de l’espace Schengen), les contrefaçons, certains végétaux et produits végétaux, les parties (peaux, plumes, dents…) et produits manufacturés (cuirs, sacs à main, bracelets montres…) d’espèces inscrites à l’annexe I de la Convention de Washington ou à l’annexe A du règlement CE n° 1332/2005 sauf dérogations.

Il faut aussi déclarer à la douane toutes les sommes, titres ou valeurs supérieurs ou égaux à 10 000 € (qui correspondent à l’ensemble des sommes, titre ou valeurs que vous transportez vous et votre famille), dans le cadre de la lutte contre le blanchiment des capitaux illicites. Vous devez remplir une déclaration d’argent liquide en remplissant le formulaire cerfa 13426 téléchargeable en ligne. Votre déclaration doit être déposée auprès du service des douanes au moment de l’entrée ou de la sortie du territoire français.
Concernant le transfert de la voiture, une photocopie de la carte grise (certificat d’immatriculation) vous sera demandée.

> Vaccinations

Avant de partir, n’oubliez pas d’effectuer un bilan de santé. Renseignez-vous sur l’état sanitaire du pays, en particulier si vous souffrez de maladie chronique : www.cimed.org ou www.diplomatie.gouv.fr.

Faites aussi le point sur vos vaccins, et n’oubliez pas que vous ne pourrez pas vous installer dans certains pays sans vaccin particulier (comme la fièvre jaune dans des pays africains).

A Paris, vous trouverez  le centre de vaccinations internationales d’Air France : www.vaccinations-airfrance.fr qui reçoit avec ou sans rendez-vous et des centres de vaccination parisiens : www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/sante/prevention-et-depistage/se-faire-vacciner-72. L’Institut Pasteur vaccine et prodigue aussi des conseils sanitaires : www.pasteur.fr/fr/centre-medical/vaccination

  • Fièvre jaune : Afrique intertropicale et Amérique du Sud
  • Hépatite A et B : zones à risques
  • Encéphalite japonaise : Asie
  • Encéphalite à tiques : de l’Est de la France à l’Asie occidentale
  • Vaccin anti-meningococcique : Arabie saoudite ( lieux saints) plusieurs pays africains
  • Vaccin antirabique : séjours aventure
  • Vaccin contre la leptospirose : activités en eau douce

> Animaux

Attention, vous ne pourrez pas toujours emmener avec vous votre animal de compagnie. Avant le départ, renseignez-vous sur les risques de maladies qu’il encourt sur place. Pour cela, contactez le Consulat ou les responsables sanitaires locaux.

Si vous partez dans l’un des pays de l’Union européenne, votre animal doit avoir :

  • une identification par tatouage ou par puce électronique,
  • une vaccination antirabique à partir de 3 mois, en cours de validité, éventuellement traitement contre les vers et les tiques entre 48 heures et 24 heures avant le départ,
  • un passeport délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente attestant de l’identification et de la vaccination antirabique de l’animal.

Si vous partez en Irlande, Malte, Suède ou au Royaume-Uni, votre animal doit :

  • être âgé d’au moins 3 mois,
  • être doté d’une identification par puce électronique (ou par tatouage également pour la Suède),
  • posséder une vaccination antirabique en cours de validité,
  • avoir fait l’objet d’un titrage sérique des anticorps antirabiques (prélèvement sanguin) dans un laboratoire agréé par l’UE : http://ec.europa.eu/food/animal/liveanimals/pets/approval_en.htm
  • posséder un passeport délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente,
  • être traité contre les tiques et l’échinococcose (parasites).

Si vous partez dans un pays tiers :

Contactez l’ambassade du pays en France pour connaître les exigences sanitaires et documentaires spécifiques (quarantaine, vaccinations, tests, formulaire de certificat sanitaire…) ou la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de votre région : www.economie.gouv.fr/dgccrf/coordonnees-des-DDPP-et-DDCSPP

Par défaut, assurez-vous de l’identification par tatouage ou micro puce, de  posséder un certificat de vaccination antirabique en cours de validité ainsi qu’un certificat international de bonne santé, établi dans la semaine précédant le départ.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

FERMER
CLOSE