fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Les nouveaux Français de l’étranger. Jean-Marc Lisner : «  la biculture est magnifique pour l’avenir »

Au Japon depuis 35 ans, il mène une vie bien remplie entre ses activités professionnelles, politiques et associatives. Auteur du livre « de Renault à Tokyo : les tribulations d’un entrepreneur français dans l’archipel nippon », il revient sur son expérience au pays du soleil levant.

Nora Litoussi

Publié

le

Les nouveaux Français de l'étranger. Jean-Marc Lisner : « la biculture est magnifique pour l’avenir »

C’est par hasard que Jean-Marc Lisner s’est retrouvé au Japon en 1985. Enfant, il rêvait de découvrir la Sibérie. Il décida alors de réaliser son rêve et embarqua à bord du Transsibérien. Son périple pris fin au pays du soleil levant, terminus du voyage. Là-bas, il est tombé sous le charme de ce pays, conquis par la gentillesse de sa population.

Jean-Marc Lisner a alors abandonné son poste chez Renault et s’est installé à Osaka avec ses deux sacs à dos. De professeur d’anglais à barman, Jean-Marc Lisner a enchaîné les petits boulots avant de finalement être embauché par une entreprise japonaise. L’entrepreneur ne s’est pas arrêté là, il décida en 1989 de monter son entreprise d’importation de meubles français. Aujourd’hui directeur général de Castel Japon, premier producteur de vins français, Jean-Marc Lisner met à l’honneur la culture française au Japon.

Venir en aide aux jeunes Français

S’il est tombé amoureux du Japon, il remarque néanmoins que les différences culturelles sont importantes, notamment dans le cadre de son travail d’importateur de produits français. « Les Japonais sont très rigoureux et dans le détail, ils vont remarquer le petit fil derrière le tapis ou le détail sur l’étiquette de la bouteille de vin. Le moindre détail qui, en France, passerait très bien, au Japon ne passe pas », explique Jean-Marc Lisner. « Vendre des produits au Japon et faire comprendre que nos cultures sont différentes, ce n’est pas toujours facile ».

Il décide plus tard de s’engager pour la communauté française au Japon et créé, en collaboration avec plusieurs jeunes Français du Japon, son association Emploi-Japon. L’idée : venir en aide aux jeunes Français résidant au Japon dans la recherche d’un emploi, stage ou formation. « Il n’y avait pas de structure qui aide les jeunes ou moins jeunes ayant perdu leur travail, qui sont d’ailleurs nombreux du fait de la situation actuelle. Je me suis dit que j’allais faire quelque chose pour eux et j’ai essayé de mettre ce dispositif en place ». Tête de liste d’Ensemble au Japon pour les élections consulaires 2021, sa victoire lui permettrait de développer ce dispositif d’aide à l’emploi dont il s’occupe pour l’instant bénévolement.

Marié à une Japonaise et père de trois enfants qui ont fait toute leur scolarité au Lycée Français de Tokyo, Jean-Marc Lisner s’épanouit pleinement dans sa vie de Français à Tokyo. « Cette vie entre les deux cultures m’a vraiment permis de m’affirmer en tant que Français. Ma véritable réussite, ce sont mes trois enfants qui sont Japonais dans leur coeur et Français de culture. Je crois que la biculture est magnifique pour l’avenir  » explique le Tokyoïte.

 

 

 

 

 

 

 

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR