fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Job en Asean : Brunei

Français à l’étranger vous propose de passer en revue les conditions pour s’établir professionnellement dans les dix pays membres de l’Asean. Aujourd’hui, focus sur le Brunei.

Publié

le

Job en Asean : Brunei

Selon les termes de la déclaration de Bangkok, à l’origine de l’ASEAN, les objectifs fondamentaux de cette dernière sont la promotion de la paix, de la stabilité et de la croissance économique en Asie du Sud-Est. Leur réalisation passe notamment par le biais de coopérations fondées sur trois piliers : politique, économique et socioculturel.

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Pour travailler et s’installer au Brunei, il est nécessaire d’être détenteur d’un visa. Il est également possible d’obtenir un permis de travail, l’«Employment pass » délivrer pas les autorités sous réserve pour le candidat de présenter un contrat professionnel en collaboration avec une entreprise brunéienne, l’employeur assurant un rôle de parrainage.

Pour le conjoint et les enfants de ce dernier, il est possible de faire une demande pour un Dependant pass qui ne permet cependant pas de travailler dans le pays.

Il faut s’adresser à l’Ambassade de Brunei en France pour effectuer ces démarches.

Le temps de travail maximum au Brunei est de 44 heures hebdomadaire, soit 8 heures par jour. Le salaire minimum s’élève à environ 810 dollars soit l’équivalent de 500 euros par mois.

› Trouver un emploi

Pour trouver un travail au Brunei, il est vivement recommandé de consulter les journaux nationaux tels que Borneo Bulletin ou Brunei Straits Time dans lesquels les entreprises publient régulièrement leurs offres.

Consulter les sites en ligne est également important. Voici quelques sites utiles :

La langue des affaires au Brunei est l’anglais et les talents étrangers sont fortement recherchés, autant de facteurs qui permettront d’obtenir de nombreuses opportunités.

› Les secteurs porteurs d’emploi

Le pays recherche des talents pour des secteurs particuliers dans lesquels il y a une pénurie de travailleurs qualifiés comme dans les écoles privées, le secteur pétrolier, la compagnie aérienne nationale Royal Brunei Airlines ou encore le développement des petites entreprises. Les banques et le secteur des télécommunications sont également des domaines dans lesquels il existe de nombreuses opportunités pour les étrangers.

› Créer son entreprise

Le gouvernement du Brunei souhaite fortement développer son réseau de petites entreprises et de start-up afin de développer son économie.

Les statuts juridiques les plus utilisés lors de la création d’entreprise sont notamment la société à responsabilité limitée et l’entreprise individuelle. La société à responsabilité limitée peut être créée avec deux actionnaires de n’importe quelle nationalité avec un capital de départ d’un dollar. Néanmoins la moitié des directeurs de l’entreprise doivent être brunéiens ou résidents permanents du pays. L’entreprise individuelle peut être possédée par un résident permanent du Brunei. Il s’agit de la forme d’entreprise la plus simple à créer, mais aussi la plus risquée car la responsabilité est entièrement assumée par le propriétaire.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Job en Asean : Brunei – Journal des Français à l’étranger – Asean Weaver For Business Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR