fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Vienne sacrée pour la troisième fois ville la plus agréable du monde

Après 2018 et 2019, la capitale autrichienne caracole à nouveau cette année du classement de «The Economist» des meilleures destinations. Sept villes européennes y figurent dont Copenhague, Zurich et Genève. Paris se hisse à la 19ème place.

Publié

le

Vienne sacrée pour la troisième fois ville la plus agréable du monde

Les experts de l’hebdomadaire britannique ont passé au crible une multitude de critères. Que vaut à Vienne cette première place parmi les 172 villes étudiées dans ce classement ? Une qualité de vie optimale avec des notes de 100 sur 100 en stabilité, offre médicale, offre éducative et infrastructures, et 96,3 en offre culturelle et environnement, ce qui donne une note globale à 99,1 sur 100.

La capitale autrichienne succède à Auckland, en Nouvelle-Zélande, qui perd 33 places du fait de l’allongement des confinements sanitaires dus au Covid-19. Kiev, la capitale de l’Ukraine, face à l’assaut russe, est exclue du classement, tandis que Moscou dégringole de 15 places.

L’Europe domine largement le top 10 du classement avec six villes, dont Copenhague Danemark (d’où est parti hier le Tour de France cycliste, ndlr)  et Zurich, qui complètent le podium, ainsi que Genève (6e). Les villes d’Europe de l’Est reculent en raison de l’augmentation des risques géopolitiques et de la crise du coût de la vie, incluant la flambée des prix de l’énergie et des denrées alimentaires. De nouveaux indicateurs comme les restrictions sanitaires avaient été introduits dans l’index 2021, pour évaluer les effets de la pandémie.

Le Canada est aussi bien représenté avec trois villes : Calgary (3e ex aequo), Vancouver (5e) et Toronto (8e). Paris ne s’affiche qu’au 19e rang, toutefois 23 places plus haut qu’en 2021. Bruxelles apparaît à la 24e place, juste derrière Montréal (23e). Londres termine 33e tandis que Barcelone, réputée très animée, finit 35e, huit places devant Madrid (43e).

La qualité de vie moyenne a rebondi en 2022, mais elle reste en dessous du niveau pré-Covid. A l’autre extrémité du classement, Damas, la capitale de la Syrie en proie à une guerre civile depuis onze ans, reste la ville la moins accueillante du monde.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR