Suivez nous sur

Croatie

Français à l'étranger

Publié

le

Le relatif dynamisme du pays repose sur son tourisme et la consommation des ménages. La coalition de centre droit au pouvoir poursuit la privatisation des secteurs de l’énergie et des transports et le développement d’infrastructures modernes pour accueillir les touristes. Son Premier ministre est fortement pro-européen et pousse le  pays à adopter l’euro en 2015.

L'essentiel

Capitale

Zagreb

Dirigeant

Andrej Plenkovic (Premier ministre)

Population

4 154 000

Superficie

56 590 km²

Langues

croate, serbe

Monnaie

kuna

Croissance du PIB

2,7%

Chômage

13,5 %

Français

1 040

Indicatif téléphonique

+385

 Contacts utiles

Eures : ec.europa.eu

Chambre de Commerce : www.cronet.org

Ambassade de France : www.ambafrance-hr.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

La Croatie faisant partie de l’UE, le permis de travail n’est plus demandé pour les ressortissants européens. Il vous faut néanmoins une pièce d’identité et vous enregistrer auprès des autorités locales une fois que vous serez installé. Après cinq années passées dans le pays, il est possible d’y résider de façon permanente.

› Trouver un emploi

Les employeurs publient les offres d’emplois vacants sur le site internet de l’Agence croate pour l’emploi Hrvatski zavod za zapošljavanje. Vous trouverez également des offres dans les journaux et les petites annonces, dans les magazines et revues spécialisées, ainsi que sur les sites internet des organisations professionnelles (chambres, associations). Quelques sites pour vous aider dans votre recherche d’emploi :

› Les secteurs porteurs d'emploi

La faillite financière du géant agroalimentaire Agrokor a eu des répercussions sur la vie économique et politique du pays et a impacté l’emploi dans ce secteur de façon négative.  Le secteur le plus dynamique et à plus fort potentiel reste le tourisme, et les Français ont plutôt la côte de ce côté-là.  Le chômage reste malgré tout élevé et il n’est pas si simple de trouver à se faire embaucher, même si la population est vieillissante et que la jeunesse a tendance à chercher du travail dans d’autres pays européens.

› Créer son entreprise

La Croatie souffre d’une mauvaise image due à la corruption et de taxes assez élevées. Pour autant, le pays dispose d’infrastructures de qualité et d’un fort potentiel touristique. Le pays est classé 51e sur 190 pays dans le rapport de la Banque Mondiale 2018 Doing Business. Le pays a pris des mesures pour améliorer le climat d’investissement dans le pays, comme par exemple des incitations à l’emploi ou des réductions d’impôt. L’ Agence pour les Investissements et la Compétitivité en Croatie vous donneront un coup de pouce si nécessaire, tout comme le Conseil pour les investissements étrangers en Croatie. Les secteurs où investir sont les télécommunications, les banques commerciales, la production pharmaceutique.

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Il est tout à fait possible de scolariser vos enfants dans le système croate, très performant, et qui accueille les enfants dès l’âge de 7 ans (avant, ce sont des Kindergarten). A Zagreb, l’école française accueille les enfants de la maternelle jusqu’au bac.

› S’inscrire à la fac

La Croatie compte 7 universités publiques, 13 établissements d’enseignement supérieurs et 28 établissements privés à vocation professionnelle. L’institut croate pour l’enseignement supérieur est chargé de veiller sur la qualité des enseignements, sur la politique de transparence des établissements, sur l’accès à la formation, ainsi que sur l’attribution des bourses. La langue d’enseignement principale est le croate, mais certains cursus peuvent être entièrement enseignés dans une autre langue étrangère (anglais, hongrois, allemand, italien). En Croatie la majorité des Universités et des Écoles polytechniques sont publiques. L’admission et la sélection des candidats dépendent de critères déterminés par chaque établissement. Pour la reconnaissance du diplôme étranger, il faut s’adresser à l’Agence « Education and Training Agency » pour connaître le détail de la procédure.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Les stages ne sont pas une pratique courante en Croatie, sauf quand ils sont intégrés dans une formation professionnelle. Certaines entreprises commencent à chercher à attirer des stagiaires, notamment dans le secteur des biotechnologies, de la physique, du droit et des sciences humaines. Un permis de résidence est à demander auprès du service de police local si le stage dure plus de 3 mois.

› V.I.E.

Le volontariat international (VI) en entreprise (VIE) et administration (VIA)  se définit comme une mission professionnelle à l’étranger, de 6 à 24 mois, bénéficiant d’un statut public protecteur. La mission VIE/A est aujourd’hui destinée aux jeunes diplômés, hommes et femmes, de 18 à 28 ans. Tous les métiers sont concernés.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires.

Il vous faudra avoir participé à la journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur Civiweb en fournissant vos coordonnées, votre CV et joindre votre attestation de participation à la journée d’appel à la Défense.

Sur Civiweb, vous trouverez des offres pour être volontaire en Croatie, ainsi que pour consulter le barème des indemnités www.civiweb.com

Business France accompagne également les jeunes intéressés par un V.I.E. ou un V.I.A. en Croatie : les candidatures en V.I.A. seront traitées par la DGTPE Bureau Resinter 1, Sélection et gestion des VIA au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi (139, Rue de Bercy, 75012 Paris) et les V.I.E. par Business France (77, boulevard Saint-Jacques, 75014 Paris, export.businessfrance.fr).

 Coût de la vie

› Logement

En Croatie, le parc de logements locatifs est assez mal organisé, les Croates étant pour la plupart propriétaires et les appartements ou villas libres étant plutôt destinés au touristes, en particulier en dehors de Zagreb. Les prix sont abordables et il est plus sûr de passer par une agence immobilière. Des annonces sont toutefois publiées dans les journaux comme Croatian Times ou La Voce del Popolo, visitez aussi les sites spécialisés :

Parfois il n’y a pas de contrat proposé à la signature, mais insistez pour que l’on vous propose un bail afin de protéger vos droits en tant que locataire et d’éviter les mauvaises surprises. Les prix sont très variables en fonction de la localisation des hébergements,

› Transports

Le train n’est pas un transport très développé en Croatie, la voiture ou le bus étant le meilleur moyen de se déplacer. Les bus sont peu chers, vont partout, mais sont pris d’assaut l’été. L’état des routes  est satisfaisant, même si celles du bord de mer sont plus tortueuses et embouteillées. L’Europe a considérablement investi dans la construction de ce réseau, y compris autoroutier. La principale compagnie de ferry en Croatie est la compagnie nationale Jadrolinija et couvre une grande partie de la côte est des îles. Enfin, l’avion est aussi très utilisé, en particulier pour relier la côte à Zagreb.

 Santé

L’assurance médicale est obligatoire pour les personnes salariées en Croatie, elle prend en charge le médecin généraliste de votre choix, les consultations chez les médecins spécialisés,  et les hospitalisations. La médecine est de qualité et les cliniques privées sont à la pointe de la technologie (à Zagreb et à Split) et permettent de développer d’ailleurs un tourisme médical en particulier en ce qui concerne la chirurgie.

 Fiscalité

Aucun régime particulier n’est prévu pour le personnel étranger expatrié en Croatie par des sociétés étrangères. Tous les contribuables ont droit à un abattement de HRK 2200 par mois, soit HRK 26400 par an. Les revenus des salaires sont taxés à la source selon le barème suivant : taux de départ : 12% sur des revenus compris entre 0 et 26 400 HRK, 25% sur les revenus compris entre 26 400 et 105 600 HRK et 40% pour les revenus  au-dessus de 105 600 HRK.

Les impôts imputables aux salariés sont retenus à la source par l’employeur.

 Retraite

Pays de l’Union européenne (avec tous les avantages que cela comporte, y compris en termes de prise en charge des soins médicaux), ensoleillé, avec des plages somptueuses et un coût de la vie bien plus bas qu’en France.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE