Suivez nous sur

Jordanie

Français à l'étranger

Publié

le

Pays émergent, la Jordanie joue un rôle central dans cette zone géographique très instable. Son économie repose sur le secteur bancaire (la première banque arabe est jordanienne), le tourisme, le commerce et l’immobilier. Le pays doit faire face à un afflux de réfugiés syriens, qui s’ajoutent aux Palestiniens installés depuis plusieurs dizaines d’années. Les aides financières, notamment américaines, sont en hausse, d’autant que le pays vient d’adopter un programme d’aide à l’intégration de ses réfugiés. Son taux de chômage est très élevé. Les candidats à l’expatriation en Jordanie sont plutôt rares, et de ce fait sont bien accueillis.

L'essentiel

Capitale

Amman

Dirigeant

Abdallah II (Roi)

Population

9 455 802 hab.

Superficie

89 320 km²

Langues

arabe

Monnaie

dinar jordanien

Croissance du PIB

2,6 %

Chômage

15,3 %

Français

1 634

Indicatif téléphonique

+962

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.cafraj.com/fr/

Ambassade de France : www.ambafrance-jo.org/

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Pour vous installer en Jordanie, vous devrez obtenir une extension de votre visa tourisme, d’abord de 3 mois, puis 6 mois et enfin 1 an, renouvelable. Une visite médicale est exigée. Il vous faudra ensuite adresser une demande de carte de résident en justifiant votre activité ou vos ressources. Le contrat de travail doit être rédigé en deux exemplaires en arabe. Il existe trois types de contrat de travail, le contrat à durée indéterminée, le contrat à durée déterminée et le contrat d’apprentissage. Le salaire minimum est de 220 JOD par mois. La durée de travail est de 8h/jour, sur 6 jours.

› Trouver un emploi

Pour trouver un emploi en Jordanie, les sites internet généralistes sont une bonne source, les pages web des entreprises internationales aussi.

La Chambre de commerce et d’industrie franco-jordanienne propose un soutien dans la recherche d’emploi aux expatriés français : www.cafraj.com et l’ambassade de France publie des offres d’emploi: www.ambafrance-jo.org

 

› Les secteurs porteurs d'emploi

Malgré l’intensification des conflits dans le secteur, on constate la bonne santé des secteurs financiers, de la communication et des transports. Le pays bénéficie d’une importante aide internationale, et peut donc se lancer dans un plan de développement Vision 2025 qui prévoit notamment une liaison entre la mer Morte et la mer Rouge. Un projet touristique sur la mer Morte a en outre été signé fin 2016 avec le Koweït et devrait attirer des techniciens et cadres du BTP.

Les expatriés occidentaux sont recherchés dans l’ingénierie, les secteurs de la finance, des médias et de l’éducation. La loi « énergie renouvelable et efficacité énergétique » permet de recruter des cadres internationaux dans les énergies renouvelables.

› Créer son entreprise

Une commission des investissements (www.jic.gov.jo) accompagne les investisseurs dans le pays. Ces derniers sont exonérés de taxes mais le climat général des affaires est plutôt mal noté par la Banque mondiale. Mais de vastes programmes d’infrastructures ont vu le jour et ils nécessitent des investisseurs. La Jordanie cherche en effet à devenir un carrefour logistique régional, notamment pour les réseaux électriques et de transports. Les investissements se concentrent aussi dans le domaine de l’immobilier (résidentiel et commercial), des services financiers et dans des projets touristiques importants.

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Vous pouvez scolariser vos enfants, en Jordanie, au lycée français d’Amman qui accueille les jeunes de la maternelle jusqu’au lycée. Il est aussi possible de les inscrire dans des établissements internationaux, en particulier américain et britannique.

› S’inscrire à la fac

Le système d’enseignement supérieur jordanien est calqué sur le système anglo-saxon. Il fonctionne selon le système des semestres et des « credit hours ». Le pays étant anglophone, certaines de ses formations se font dans la langue de Shakespeare. Les filières scientifiques et paramédicales sont de qualité. Des établissements français ont établis des échanges universitaires permettant d’étudier en Jordanie (comme Sciences Po).

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Si vous avez trouvé un employeur qui accepte de vous prendre en stage, c’est lui qui devra s’occuper des formalités. Sachez que votre visa tourisme ne suffira pas, il vous faudra une autorisation et un visa spécial délivré par le ministère du Travail.

› V.I.E.

Les missions de volontariat se déroulent en entreprise, au sein de structures françaises relevant du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) et de Bercy, au sein de structures publiques locales étrangères ou encore auprès d’organisations internationales et d’associations agréées. Les missions ont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires. Les inscriptions au Volontariat International en Entreprise en Jordanie sont gérées par le Centre d’Information sur le Volontariat International (CIVI).

Pour s’inscrire : www.civiweb.com

Sur Civiweb, vous trouverez des offres pour être volontaire en Jordanie, ainsi que le barème des indemnités : www.civiweb.com

 Coût de la vie

› Logement

Il y a peu d’offres, notamment en raison de l’afflux de réfugiés. Les prix ont augmenté, et on trouve un 3-pièces aux alentours de 1 500 €, sauf si l’on souhaite vivre comme les locaux, avec des prix divisés par 5. Les quartiers les plus agréables sont le djebel Weibdbeh (quartier français proche du vieux Amman), Shmeisani est un quartier d’affaires et de résidences plutôt chic. Pour trouver un logement, le mieux est de choisir son quartier puis de s’y promener et d’interroger les concierges qui sauront vous conseiller et vous orienter vers les logements vacants.

› Transports

Pour se déplacer dans le pays, le plus courant est d’utiliser le bus qui relie les principales villes. Il est aussi possible de prendre des taxis collectifs, notamment pour se déplacer en ville.

 Santé

Le tourisme médical se développe dans le pays (5e rang des destinations les plus attractives) et propose donc des soins de qualité mais assez chers car dépendant du secteur privé. Il existe des hôpitaux dépendant du ministère de la Santé et des services médicaux de l’armée royale qui sont spécialisés sur les soins de base.

 Fiscalité

Les impôts en Jordanie sont directement prélevés à la source et leurs taux varient de 7 à 14 %, selon le montant de votre salaire à partir de 12 000 dinars par an.

Il existe une convention fiscale entre la France et la Jordanie.

 Retraite

La vie est peu chère et la qualité de vie plutôt bonne mais il faut bien connaître le pays et la langue pour songer à s’y installer.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE