fbpx
Suivez nous sur
La Réunion La Réunion

La Réunion

Français à l'étranger

Publié

le

L’île de la Réunion, historiquement eldorado des professeurs de l’éducation nationale et du personnel hospitalier, est un département français de l’Océan Indien. Elle fait donc partie de l’Union Européenne, au sein de laquelle elle constitue une région ultra-périphérique.

Si vivre sur cette île n’est donc pas « vivre à l’étranger », le dépaysement de la Métropole n’en est pas moins important. Sa position géographique proche de l’île Maurice, Madagascar ou encore l’Afrique du Sud ravira quiconque possède une âme d’entrepreneur.

Par ailleurs, la présence de différentes ethnies au sein de la population réunionnaise en fait une terre exemplaire de tolérance et de mixité : le peuple est composé de Cafres, Chinois, Malbars, Mahorais, Comoriens, Yabs, Zarabes, Zoreils, Malgaches… (termes locaux désignant chaque groupe distincts par leurs origines géographiques, us et coutumes).

Pourtant, de nombreux défis économiques et sociaux se présentent ; la Réunion doit faire face à la croissance de sa population active et à un fort taux de chômage. L’île est contrainte par sa taille et son positionnement géographique mais est également dotée de richesses : l’écotourisme, les transports ou encore le numérique ne demandent qu’à être développés.

L'essentiel

Capitale

Saint-Denis

Population

859 959

Superficie

2 512 Km2

Langues

Français, créole… Et d'autres langues présentes sur l'île comme le hakka, le cantonais, le gujarati, l'ourdou, l'arabe, le tamoul, le malgache, le mahorais et le comorien.

Monnaie

Euro

Croissance du PIB

1,7%

Chômage

21%

Indicatif téléphonique

+262

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

La Réunion étant un département français, les mêmes règles que la Métropole s’appliquent concernant le droit du travail et les conditions légales pour y vivre.

Si vous êtes fonctionnaire ou médecin dans un service public, vous pourriez cependant être intéressé certains avantages datant des années 50, à l’origine mis en place pour compenser le décalage des conditions de vie entre les fonctionnaires de France et ceux des territoires ultramarins. Congés, retraites supplémentaires, salaires majorés… Aujourd’hui, plusieurs de ces droits sont toujours en vigueur pour les employés de la fonction publique. Ainsi, un instituteur ou professeur à la Réunion touche un salaire environ 30% supérieur à son homologue métropolitain.

› Trouver un emploi

Le taux de chômage est élevé à la Réunion, notamment chez les 15-24 ans dont 44% est demandeur d’emploi. L’emploi y est concentré dans les secteurs du tourisme et des services. Malgré la progression de la création d’emplois chaque année, elle n’est pas suffisante pour absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail.

Suite à un déplacement présidentiel en 2019, la Réunion applique le Plan PETREL (Priorités et rassemblement pour l’emploi local à La Réunion) comprenant 20 mesures allant de l’aide à l’insertion, au renforcement de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, à l’apprentissage, jusqu’au développement des entreprises.

Les sites internets nationaux pourront être une source de recherche d’emploi, tout comme ceux des mairies ou établissements publics. Certains sites sont spécifiquement dédiés à l’Outre-mer :

Compte tenu de l’activité touristique, l’emploi saisonnier dans le secteur des services peut être une piste de recherche, tout comme dans le domaine de l’agriculture.

› Les secteurs porteurs d'emploi

A la Réunion, une entreprise sur deux se situe dans le domaine des services. Sont ensuite représentés les secteurs du commerce, de la grande distribution et du BTP. Les secteurs à forte valeur ajoutée y sont peu développés, ce qui rend les emplois moins productifs. Cependant, l’île se porte mieux que ses voisins de l’océan Indien.

Le poids de l’industrie y est deux fois moins élevé qu’en France métropolitaine, mais celui de l’agriculture et de la construction sont plus proches. Ainsi, la production agricole locale couvre plus de la moitié des besoins de la Réunion, connue à l’exportation pour sa filière canne-sucre et ses rhums. L’ « économie bleue » pourrait aussi vous intéresser : activités portuaires, production d’énergie marine… Enfin, le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) est actuellement en plein essor.

› Créer son entreprise

En 2020, l’INSEE notait l’augmentation de la création d’entreprise sur l’île de la Réunion (+4%).

La double appartenance de l’île à l’espace européen et au milieu tropical est un atout : il peut permettre d’exporter chez ses voisins un savoir-faire adapté aux territoires insulaires ou tropicaux. Ainsi, il pourrait être intéressant et sécurisant d’imaginer résider sur ce territoire français tout en rayonnant dans l’Océan indien, et pourquoi pas jusqu’à l’Australie, la Nouvelle Zélande, ou encore l’Afrique du Sud.

Vous trouverez sur le site Entreprise-Réunion toutes les informations relatives à la création d’entreprise sur l’île. Piloté et financé par la Région Réunion, il vise à améliorer l’accompagnement des porteurs de projet par une meilleure lisibilité de l’offre régionale et du parcours à suivre.

Les entreprises exerçant dans les départements d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion et Mayotte) sont soumises, sous réserve de certaines règles relatives à des avantages fiscaux spécifiques, à la fiscalité française des entreprises. L’instauration, par la Loi pour le développement économique des Outre-mer, de zones franches d’activité est venue alléger les prélèvements fiscaux des entreprises, en instaurant des abattements sur les bénéfices imposables et sur les bases imposables à la cotisation foncière des entreprises, à la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, à la taxe foncière sur les propriétés bâties et des exonérations en matière de taxer foncière sur propriété non bâtie.

Aussi, la TVA fonctionne à des taux inférieurs à ceux de la métropole même si elle vient se greffer sur l’octroi de mer. Le taux normal est à 8% et le taux réduit est à 2,1%.

Pour favoriser les investissements en Outre-mer, des dispositifs de défiscalisation, plus avantageux qu’en métropole, ont été successivement créés (réductions d’impôts).

Enfin, plusieurs dispositifs coexistent pour diminuer le coût du travail (réduction de la taxe sur les salaires pour les entreprises et régime spécifique d’exonération de charges sociales).

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Le système scolaire n’est pas différent du système scolaire en métropole.

Plus d’informations sur le site de l’Académie de La Réunion.

› S’inscrire à la fac

De nombreux Réunionnais se rendent en métropole pour poursuivre leurs études. Cependant, il existe également un système universitaire de qualité sur l’île, centralisé autour de l’Université de la Réunion qui s’étend sur plusieurs sites (Saint-Denis, Le Tampon). L’Université de La Réunion est la seule Université Européenne de la région de l’océan Indien.

Elle offre plus de deux cents formations diplômantes par an et compte 5 Facultés (UFR)  : Droit et Economie, Sciences et Technologies, Sciences de l’Homme et de l’Environnement (FLE, SBE, STAPS), Santé. Elle compte également 3 instituts : (Administration des entreprises (IAE), Institut Universitaire Technologie (IUT), Institut Confucius), un observatoire des sciences de l’univers, une école supérieure du professorat et de l’éducation, une maison des langues et 21 centres et laboratoires de recherche.

Plus d’informations sur l site de l’Université de la Réunion.

Vous trouverez également à la Réunion une offre d’écoles d’enseignement supérieur, comme l’ENSAM (Ecole nationale supérieure d’architecture Montpellier/La Réunion), L’Ecole Supérieure d’art (ESA), l’Ecole Supérieure d’informatique, les classes préparatoires privées aux études de santé (CPES), l’Institut régional du travail social (IRTS) de la Réunion, et diverses écoles privées, notamment dans l’hôtellerie ou le tourisme.

 Coût de la vie

› Logement

L’île de la Réunion est en plein essor concernant la construction. La densité de population y est importante notamment sur l’Ouest de l’île, partie la plus urbanisée. Ainsi, il n’est pas si simple de trouver un logement, notamment pour les étudiants. Les cités Universitaires constituent l’une des solutions les plus économiques pour se loger lorsque l’on est étudiant à Saint-Denis.

Dans les principales villes et à l’ouest de l’île, les prix évoluent à la hausse mais il existe encore beaucoup de possibilité pour trouver une maison ou un appartement à prix modéré.

› Transports

Les Réunionnais attachent une grande importance a leur voiture, et pour cause, sans véhicule motorisé, il est très compliqué de se déplacer de ville en ville, et même à l’intérieur de Saint-Denis, où le système de transport existe mais reste encore insuffisamment développé.

 Santé

Le système hospitalier est d’une qualité similaire à celui de la métropole. Les hôpitaux réunionnais font partie des mieux équipés de l’océan indien.

Le CHU-CHR de La Réunion abrite des services de pointe à vocation régionale et au delà. Il est implanté à Saint-Denis et à Saint-Pierre. Nombreux sont les étrangers à venir se faire soigner dans cet établissement.

Le 6 mars 2019, un nouvel hôpital a ouvert ses portes à Saint-Paul : le Centre Hospitalier Ouest Réunion.

De nombreux diplômés métropolitains se rendent ainsi à la Réunion pour exercer la médecine. Paradis des randonneurs, l’île attire particulièrement les kinésithérapeutes, qui n’ont pas de mal à trouver emploi et loisirs adaptés à leur profil.

 Fiscalité

Parmi les régimes fiscaux spécifiques en outremer, figure une réduction de la cotisation d’impôt sur le revenu de 30 % – plafonnée à 2 450 euros – pour La Réunion, comme pour la Guadeloupe et la Martinique.

Pour plus d’informations : www.reunion.gouv.fr

 Retraite

Comme pour les autres DOM (sauf Mayotte) une Caisse générale de Sécurité sociale (CGSS) réunit les salariés du privé, les salariés agricoles et les exploitants agricoles. De même, il existe une caisse de la Sécurité sociale des indépendants (SSI).

Les Dom présentent quelques spécificités par rapport à la métropole. Des réductions de cotisations s’y appliquent pour les employeurs (pour certains secteurs et les entreprises de moins de 11 salariés) et les indépendants (notamment les 2 premières années).

Enfin, pour ce qui est des charges sociales sur les pensions de retraite, les seuils d’exonération de CSG et de CSG réduite sont plus élevés qu’en métropole.

Les fonctionnaires mutés dans les Dom bénéficient, eux, d’une « sur-rémunération », qui peut atteindre 53 %. Ces primes peuvent accroître, dans une certaine mesure, les droits à la retraite, dans la limite d’un plafond de 20 % du traitement indiciaire. Pour chaque période de 3 ans passée en outre-mer (Dom et Com), un fonctionnaire reçoit 1 an de bonification de sa durée d’assurance.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR