fbpx
Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Portraits de Hong Kong, Arthur de Villepin

Emmanuel Langlois

Publié

le

Si Hong Kong fait aujourd’hui la une de l’actualité pour ses manifestations contre le gouvernement chinois, il faut rappeler que cet ancien protectorat britannique est aussi une destination très recherchée par les Français dont la communauté ne cesse de s’agrandir (quelque 25 000 personnes environ). Cette semaine, nous dressons les portraits de plusieurs belles réussites, que vous retrouverez dans notre « Journal des Français à l’étranger » qui sortira fin septembre. Par Emmanuel Langlois.

Arthur de Villepin, ambassadeur de l’art de vivre à la française

De l’art de se faire un prénom. Depuis son arrivée à Hong Kong il y a dix ans, le fils de l’ancien Premier ministre a créé pas moins de trois sociétés, dans le vin, la photo et l’art. Elles ont pour point commun de mettre en avant l’art à travers toute l’Asie.

C’est l’histoire d’un coup de cœur. Diplômé de l’université britannique de Bath, Arthur de Villepin n’a que vingt ans en 2008 lorsqu’à l’occasion d’un stage il s’envole pour Hong Kong. Enchanté par la ville, il rêve de s’y installer et décroche un poste chez Veolia en 2010. « Hong Kong est une ville ouverte sur le monde, où tout reste à faire dans l’art de vivre. J’aime la facilité à rencontrer du monde, cette ville ne dort jamais. Elle offre aussi un équilibre entre l’urbain et la nature », témoigne-t-il. Rapidement, il fait la connaissance d’un autre expatrié français, Thibault Pontallier, diplômé HEC et fils du directeur et œnologue de Château Margaux. Ensemble, le tandem décide de fonder sa propre société, « Pont des Arts », pour promouvoir les vins français en Asie. Il faut dire que trois ans plus tôt, les autorités de Hong Kong avaient supprimé toutes les taxes sur les vins. Initié par sa mère sculptrice, Arthur de Villepin est également passionné d’art. L’idée des deux jeunes entrepreneurs, c’est d’associer à leur marque des artistes asiatiques pour habiller des bouteilles rares de vins de Bordeaux et de Bourgogne. Aujourd’hui, les collections sont présentes dans plusieurs pays dont la Chine, Taïwan, Singapour, le Japon, les Philippines, et même jusqu’aux États-Unis. On trouve aussi leurs flacons en duty free sur la compagnie nationale hongkongaise Cathay Pacific. « Travailler avec des artistes de renommée internationale tels que Zao Wou-ki ou Piet Mondrian sur un produit comme le vin permet d’éduquer de façon ludique autant sur les terroirs français que sur les courants artistiques majeurs », précise le jeune entrepreneur.

Rendre l’art plus accessible
La société ne produit que des quantités limitées, quelques milliers de bouteilles par an. C’est sa première expérience entrepreneuriale et Arthur de Villepin ne s’arrête pas là. Fin 2013, il ouvre à Hong Kong « Yellow Korner », une franchise internationale de magasins de photos créée par deux Français. La boutique ouvre dans un centre commercial de Central, le quartier le plus fréquenté de Hong Kong. « L’idée est de rendre l’art plus accessible et que nos clients soient fiers quand ils achètent une photographie, qu’ils se rappellent qu’ils ont investi dans quelque chose de spécial et d’intellectuel, sans avoir peur pour leur compte en banque », explique Arthur de Villepin. Le succès est tel qu’il cherche à renouveler l’expérience, cette fois avec les peintures et les sculptures. L’an dernier, le Français ouvre donc à Hong Kong une galerie d’art contemporain de la marque française d’Aix-en-Provence « Carré d’artiste ». Comme pour la photo, son but est de rendre les œuvres abordables. « À travers nos marques, nous aspirons à créer une expérience avec la volonté de proposer des moments de vie uniques pour nos clients. Chacune à sa manière représente un courant artistique et un savoir-faire qui lui est propre », résume-t-il. À 31 ans, look sage, lunettes fines, Arthur de Villepin fourmille de projets. Il souhaite ainsi ouvrir de nouvelles galeries à Taïwan et en Chine, et une filière beaux-arts à Hong Kong et Paris et Shanghai, afin d’avoir une offre plus large et plus cohérente et s’adresser à différentes cibles. Le Français promet aussi pour novembre un nouveau concept… Affaire à suivre !

Lui écrire : arthur.v@artdevivre-group.com

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
FERMER
Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR