fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Alertes sécurité du 31 octobre au 5 novembre, avec International SOS

Nathalie Laville

Publié

le

Vous pouvez bénéficier, en exclusivité, des informations de notre partenaire International SOS, qui couvre pour la semaine du 31 octobre au 5 novembre les événements nécessitant une vigilance accrue.

Afrique

Botswana. Jours à venir. L’élection présidentielle du 25 octobre dernier a vu la réélection du candidat sortant, M. Mokgweetsi Masisi. Toutefois, l’opposition politique remet en question la validité de ce résultat, arguant de possibles irrégularités dans le déroulement du scrutin.

Malawi. Jours à venir. Le réseau routier est impacté par la grève initiée par les conducteurs de poids lourds, notamment entre la capitale Lilongwe et la ville de Mchinji, à une centaine de kilomètres à l’ouest. Ces blocages pourraient demeurer en dépit de l’intervention de l’armée et la signature de plusieurs accords syndicaux.

Mozambique. Jours à venir. Le parti du Fremilo semble en passe de remporter les élections générales qui ont eu lieu dans le pays et dont les résultats définitifs devaient être communiqués ce 30 octobre. Les premières estimations le donnent victorieux au sein de l’Assemblée nationale comme dans la totalité des conseils régionaux.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Liban. Jours à venir. Les nombreux rassemblements qui ont eu lieu dans le pays du Cèdre, notamment pour s’opposer au projet gouvernemental de nouvelles taxes, ont amené le Premier ministre, M. Saïd Hariri, à présenter sa démission au treizième jour de ce mouvement. Cette démission, qui va obliger le président libanais M. Michel Aoun à constituer un nouveau gouvernement, ne constitue cependant qu’une réponse partielle aux revendications des manifestants, en attente de réformes systémiques. S’il convient de rappeler le caractère pacifique et multiconfessionnel de ces rassemblements qui concernent la totalité du pays, quelques épisodes de violences – attribués par de nombreux observateurs aux forces chiites du Hezbollah et du mouvement Amal – ont cependant été signalés à Riyad el Sohl, dans la capitale Beyrouth.

Syrie. Jours à venir. Le raid perpétré par les forces militaires américaines dans la nuit du 26 au 27 octobre à Barisha, dans la province syrienne d’Idlib, s’est traduit par la mort d’Abou Backr al-Baghdadi, le chef de l’organisation terroriste Etat islamique (EI). Pour autant, comme ce fut le cas après les disparitions d’autres leaders de cette organisation terroriste avant al-Baghdadi, la menace du projet jihadiste, au Moyen-Orient et au-delà, reste importante.

Amériques

Haïti. Jours à venir. Les violences criminelles se poursuivent, parallèlement à la crise institutionnelle et à la remise en question du président Jovenel Moïse à la tête du pays. Selon des sources locales, plusieurs incidents ont été relevés dans la capitale Port-au-Prince. Le 20 octobre, un policier a été assassiné par des individus soupçonnés d’appartenir à un gang, alors qu’un large rassemblement, émaillé de jets de pierre sur des véhicules, se tenait le même jour dans la partie ouest de la capitale. Une semaine plus tard, deux personnes sont décédées lors de manifestations violentes marquées également par des actes de vandalisme sur plusieurs bâtiments de la ville.

Asie-Pacifique

Afghanistan. Jours à venir. Les élections nationales du 28 septembre dernier, qui n’avaient mobilisé qu’un quart de la population afghane, s’étaient soldées par plus de 260 incidents sécuritaires le jour du vote, avec notamment des attaques terroristes qui avaient causé la mort de 5 personnes et fait 76 blessés. Pour l’heure, les résultats de ces élections ne sont toujours pas disponibles en raison, selon les explications officielles, de complications techniques. Ce contretemps illustre la complexité de la situation politique dans ce pays où la place de l’insurrection talibane est prépondérante. Par ailleurs, bon nombre d’observateurs considèrent que ce temps de latence jusqu’à la communication des résultats est propice aux négociations entre les différentes forces en présence en vue du futur partage du pouvoir.

Inde. 31 octobre. Ce jour correspond à la modification effective du statut du Cachemire indien après la révocation de son autonomie en août dernier, à l’instar des régions de Jammu et Ladakh. Dans ce contexte, des rassemblements ne sont pas à exclure.

Europe

Azerbaïdjan. 2 novembre. L’interdiction de rassemblement et l’arrestation d’une centaine d’activistes le 19 octobre dernier dans la capitale Bakou ont conduit la force d’opposition du Conseil national des forces démocratiques (CNFD) à prévoir un nouveau rassemblement ce jour au sein de l’ancien stade Mahshul et dans la rue du 28-Mai.

Ukraine. Jours à venir. Les factions ukrainiennes les plus nationalistes ne décolèrent pas depuis la signature par le président Volodymyr Zelensky de la « formule Steinmeier », qui vise à trouver une issue au conflit avec les régions séparatistes de Donetsk et de Lugansk, via des élections locales autonomes en 2020 supervisées par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Monde

Terre Conflits

Vague de contestation internationale. Jours à venir. L’Europe, l’Afrique, l’Amérique du Sud ou encore l’Asie ont connu en ce mois d’octobre des manifestations qui ont illustré le poids des nombreuses tensions sociales locales et le recours au « dégagisme » en guise de solution. Principalement initiées par la jeunesse et relayées par les outils numériques de communication et d’information, ces vagues de contestation ont en commun la remise en question des gouvernements en place à partir d’éléments déclencheurs qui ont cristallisé les tensions, comme ce fut le cas par exemple au Chili après l’augmentation du tarif du ticket de métro, celle de l’essence en Équateur ou en Haïti, du pain au Soudan, ou encore de l’accès à la messagerie WattsApp au Liban.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR