fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

clusters covid

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 103,37 millions de personnes contaminées

Plus de 2,23 million de décès

Afrique

Depuis le début du mois de décembre, la pandémie prend de l’ampleur sur le continent africain. La courbe épidémique est en hausse et les chiffres sont certainement sous évalués par manque de moyens de détections dans certaines régions, mais c’est surtout le fort taux de létalité qui inquiète. Cette mortalité importante s’expliquerait par l’engorgement des structures sanitaires, insuffisamment préparées à cette seconde vague de l’épidémie plus violente et meurtrière que la première. Selon l’OMS, la variant initialement identifié en Afrique du Sud alimente un nombre de cas record dans le pays (bien que le pic semble passé) mais se retrouve aussi au Botswana, dans les Comores, au Ghana, en Gambie, au Kenya et en Zambie. Contrairement au variant britannique, signalé aussi en Gambie et au Nigeria, et qui semble provoquer une maladie plus sévère, rien n’est avéré dans ce sens pour le variant sud-africain, qui semble surtout beaucoup plus facilement transmissible. La campagne de vaccination en Afrique du Sud devrait commencer dans deux semaines environ et en attendant, le pays garde ses frontières terrestres closes afin de limiter la propagation de “son“ variant.

L’Egypte commence à vacciner, mais certains pays comme le Tchad ou l’Ethiopie sont contraints de demander une restructuration de leur dette extérieure pour mobiliser des ressources afin de pouvoir vacciner leur population.

En Afrique de l’Ouest, le Nigeria se débat toujours avec une situation difficile dans la ville surpeuplée de Lagos. Au Mali, au Sénégal et en Mauritanie, le nombre de cas rapportés est en hausse. Au Burkina Faso, le Fespaco, célèbre festival panafricain du cinéma et de la télévision, qui devait avoir lieu du 27 février au 6 mars, a été reporté en raison d’une augmentation rapide des cas de coronavirus dans le pays.

L’Algérie a entamé sa campagne de vaccination, la situation paraît stable, le couvre-feu n’est plus en vigueur que dans 19 des 48 préfectures du pays. Au Maroc le gouvernement a prolongé “l’état d’urgence sanitaire“ jusqu’au 10 février, malgré tout, le nombre de cas signalés est en baisse et la vaccination de la population a commencé. En Tunisie  les hôpitaux sont sous tension, la situation épidémique semble s’aggraver.

Amériques

Au Canada, il semble que les chiffres aillent dans la bonne direction. Les mesures restrictives sont allégées dans plusieurs États, mais la prudence reste le mot clé pour que la situation continue de s’améliorer.  À compter du 8 février, les centres commerciaux, les commerces non essentiels, les salons de coiffure, les musées et les bibliothèques pourront rouvrir leurs portes partout au Québec. Les activités extérieures seront à nouveau permises en petits groupes, et d’autres règles seront adoucies dans six régions moins peuplées. L’Ontario reste dans une situation un peu plus critique.

Aux États-Unis aussi, une timide éclaircie se dessine, la pandémie recule enfin, la campagne de vaccination se poursuit. La Californie ne subit plus de confinement et, dans le Massachusetts, le couvre-feu n’est plus de mise. À New York les restaurants pourront rouvrir à 25% de leur capacité dans moins de deux semaines, comme c’est déjà le cas dans l’ Illinois et dans le Michigan.

Les contaminations continuent à augmenter au Mexique, les services de réanimation arrivent bientôt à saturation, surtout à Mexico. La vaccination des populations a débuté. Le Mexique est devenu le troisième pays le plus endeuillé par le coronavirus après le Brésil et les États-Unis.

Au Brésil, dans l’Etat d’Amazonas où le variant brésilien est apparu, l’épidémie reste difficile à contrôler, surtout dans la capitale Manaus. Les autorités ont été contraintes d’évacuer certains patients vers d’autres régions du pays. Au Pérou, un nouveau confinement strict a été décrété au moins jusqu’au 14 février. Seuls les commerces considérés comme essentiels peuvent rester ouverts.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

Sur le continent asiatique, l’Indonésie inquiète à nouveau, les structures de soins sont insuffisantes. L’épidémie se propage un peu partout sur l’archipel et les chiffres rapportés paraissent loin de la réalité, très peu de tests étant effectués. Le gouvernement a lancé une campagne de vaccination massive pour reprendre le contrôle de l’épidémie. En Inde, le taux d’infection a considérablement ralenti depuis plusieurs mois, le programme de vaccination a débuté le 16 janvier, l’objectif étant d’atteindre 300 millions de personnes vaccinées d’ici la fin de l’été prochain. La Chine a fait une première expédition de vaccins vers le Pakistan, afin de soutenir le pays, d’autres livraisons seront faites d’ici quelques mois.

En Corée du Sud, l’inquiétude augmente autour de la propagation de souches plus transmissibles, pour l’instant le taux d’incidence reste faible. L’état d’urgence a été prolongé au Japon, à Tokyo et dans d’autres régions du pays. Malgré une baisse des nouveaux cas quotidiens de contamination à la Covid-19,  les hôpitaux demeurent sous pression.

En Israël, malgré la campagne de vaccination massive déjà bien entamée, le gouvernement a décidé de prolonger encore les mesures de confinement jusqu’au 5 février. Le nombre de contamination est toujours à la hausse. L’Autorité palestinienne débutera la vaccination mi-février. En Turquie, la situation se stabilise, la campagne de vaccination se poursuit.

L’Arabie saoudite a provisoirement suspendu (à partir du 3 février), l’accès à son territoire aux voyageurs venant de 20 pays, dont les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni.

Europe

En Europe, la situation devient plus contrastée, certains pays allègent les restrictions pendant que d’autres, comme la France, sont sous le joug d’un possible reconfinement… Le Portugal, qui avait quasiment échappé à la première vague de l’épidémie est aujourd’hui très durement frappé. Les hôpitaux sont débordés. Par ailleurs, l’Autriche passe du confinement au couvre-feu, pendant que l’Italie, la Bulgarie ou même la Russie, commencent à lever certaines restrictions.

Le nombre quotidien de décès est en net recul au Royaume-Uni.

Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, la ville de Perth est en confinement pour 5 jours depuis dimanche dernier. Un agent de sécurité, travaillant dans un hôtel reconverti en centre d’accueil pour voyageurs en quarantaine, y a été testé positif au coronavirus. Les frontières du pays restent verrouillées.

Les voyages touristiques à destination de la Polynésie française sont suspendus depuis le 3 février. Malgré une amélioration de la situation sanitaire sur le territoire, l’émergence de nouveaux variants du virus fait craindre une reprise trop difficilement contrôlable de l’épidémie.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR