fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 123, 87 millions de personnes contaminées

Plus de 2,72 million de décès

Afrique

L’Afrique du Sud, pays africain officiellement le plus touché par la pandémie, a vendu le million de doses de vaccin AstraZeneca qu’elle possédait à d’autres pays africains, après que l’efficacité de ce vaccin ait été mise en doute contre “son“ variant du virus. La campagne de vaccination est en cours avec d’autres vaccins. Au Zimbabwe, la situation dans les centres de santé semble difficile, le bruit court que les aides humanitaires seraient détournées pour alimenter un système corrompu. Une équipe de chercheurs de l’Université de Makerere en Ouganda a mis au point un test rapide pour dépister la Covid-19. Ce test réalisé sur une goutte de sang prélevée au doigt, pourrait répondre aux besoins de la région, où le matériel de dépistage fait souvent défaut. En Tanzanie où régnait un complet déni de la situation sanitaire (pas de chiffres communiqués, etc.) le chef de l’Etat est vraisemblablement décédé de la Covid-19. Un second confinement est en cours à l’île Maurice, cette situation affecte durement les populations les plus démunies. Le Kenya se débat face à un nombre croissant d’infections, les unités de soins intensifs des hôpitaux de Nairobi sont saturées, un couvre-feu a été ré-instauré pour 2 mois. Les personnes les plus exposées ont été vaccinées. En Somalie, où le nombre de cas est aussi à la hausse, le dispositif Covax* a commencé à livrer des vaccins. L’Ethiopie voit également sa courbe épidémique grimper, la campagne de vaccination a débuté la semaine dernière.

Au Cameroun, le nombre de nouveaux cas quotidiens atteint un niveau record, la vaccination prévue avec le vaccin d’AstraZeneca a été reportée et va apparemment être pratiquée grâce au vaccin russe Spoutnik V. Au Nigéria, la compagne de vaccination se poursuit, mais une partie de la population demeure extrêmement réticente à la vaccination. Même si pour l’instant ce sont plusieurs millions de doses du vaccin d’AstraZeneca qui ont été livrées au Nigéria par le dispositif Covax*, le Laboratoire Pfizer (qui produit aussi des vaccins anti Covid-19) a été mis en cause en 1996 à propos d’un essai clinique plus ou moins illicite. Cette année là, lors d’une épidémie de méningite et de rougeole, les essais thérapeutiques du laboratoire américain auraient entrainé la mort d’au moins 11 enfants dans le Nord du pays. Le nombre de contamination est aussi à la hausse en Côte d’Ivoire où la vaccination se poursuit. Le Sénégal, qui maintient l’utilisation des doses d’AstraZeneca et attend une livraison du vaccin chinois, se retrouve face à la problématique de la conservation (à basse température) et de l’acheminement des doses de vaccins dans des régions reculées du pays. Au Mali, une première livraison de doses du si controversé vaccin du laboratoire AstraZeneca sont arrivées depuis deux semaines, mais la campagne de vaccination n’a toujours pas commencé et le personnel médical déjà durement éprouvé, s’inquiète. Aucune date n’est donnée, ni les raisons de cette attente peut être liée aux polémiques entourant le fameux antidote…  En Libye les chiffres s’affolent, des pourparlers sont en cours avec l’OMS pour un accès aux vaccins. En Egypte aussi, les chiffres restent à la hausse, malgré la vaccination en cours.

La situation sanitaire se stabilise en Tunisie où la campagne de vaccination à l’aide du vaccin russe Spoutnik V vient  à peine de démarrer. En Algérie, bien que les variants britannique et nigérian de la Covid-19 se propagent lentement, la courbe épidémique poursuit sa baisse rassurante. La campagne vaccinale semble ralentie par un manque de lots d’antidotes. Au Maroc la campagne de vaccination est rapide et efficace, le royaume attend de nouveaux lots de vaccins de Sinopharm, Spoutnik V et AstraZeneca dans les prochains jours. Bien que la situation s’améliore, l’état d’urgence est en vigueur jusqu’au 10 avril.

*Covax est une initiative co-dirigée par l’alliance GAVI pour les vaccins, l’OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI en anglais), ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre la Covid-19 à 20% de la population dans 200 pays et territoires participants. Ce programme comporte avant tout un mécanisme de financement permettant à 92 économies à faibles et moyens revenus d’avoir accès à ces vaccins.

Amériques

Au Canada, l’épidémie régresse dans certaines régions mais continue d’évoluer à la hausse dans les espaces plus peuplés et, partout dans le pays, les nouvelles souches du SRAS-CoV-2 inquiètent les autorités sanitaires. Le Manibota par exemple, a renoncé à la réouverture des casinos et salles de spectacle qui était prévue cette semaine et l’Alberta reporte l’entrée dans la phase 3 de son plan de relance. L’Ontario reste aussi très prudent en matière de déconfinement et la courbe épidémique ne décroit pas au Québec, où une troisième vague semble difficilement contenue.

Aux États-Unis, la vaccination progresse à grand vitesse, mais le pays a aussi son lot d’“anti-vaccin“ et certains spécialistes craignent que ces réticences retardent les effets espérés d’une immunité collective. La Californie rouvre cinémas, salles de restaurants et salles de sport, mais à 25% de leur capacité et avec un respect des gestes barrières, alors que dans certains états comme la Floride, tout est ouvert et chaque établissement public (restaurant, bar etc.) fixe les règles sanitaires pour sa clientèle. Toutes sortes de rassemblements et de festivités avaient repris en Floride, surtout à Miami, pour la saison du “Spring break“ (qui annonce la fin de l’hiver aux États-Unis), les touristes sont arrivés en masse des autres régions du pays et les débordements de la foule ont conduit à l’instauration d’un état d’urgence et d’un couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin (au moins pendant les festivités). À New York aussi, les activités reprennent, même si les touristes internationaux n’emplissent plus les rues de Broadway… En début de semaine, une agence américaine a mis en doute l’efficacité du vaccin du laboratoire AstraZeneca. D’après cette agence, AstraZeneca aurait pu utiliser des données « obsolètes » pendant les essais cliniques pratiqués aux États-Unis.

Au Mexique, lieux publics ouverts, fêtes sans précaution et mesures restrictives s’emmêlent sans grande cohérence. Comme en Floride avec le “Spring break“ de nombreux étudiants argentins seraient venu fêter la fin de leurs études secondaires à Cancún et seraient rentrés chez eux positifs à la Covid-19. Le Mexique a déjà reçu l’aide de la Chine pour soutenir sa campagne de vaccination et, dans le cadre d’un accord conclu récemment entre les présidents des deux pays, le pays va enfin aussi être aidé dans le domaine des antidotes par les États-Unis (pas de détails concernant la marque des vaccins, la quantité ni la date de livraison).

Au Brésil, un peu plus de 5% de la population a reçu sa dose de vaccin, ce qui ne semble pas suffisant à ralentir l’épidémie. Le nombre de morts atteint son point culminant (jusqu’à 3000 décès quotidiens liés au coronavirus) les centres de soins sont saturés, l’oxygène manque et la crise sanitaire paraît hors de contrôle. La situation brésilienne inquiète beaucoup en Amérique du Sud, les pays voisins du Brésil constatent aussi une augmentation notoire du nombre de cas sur leur territoire. Le Venezuela, entre autre, a annoncé de nouvelles restrictions, en soulignant notamment la progression du variant brésilien sur son sol. Par ailleurs, le Chili, pourtant champion de la vaccination anti-covid-19 dans la région, a aussi mis en place de nouveaux confinements (pour environ 1/3 de la population), en raison de la recrudescence de cas dans l’ensemble du pays.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Inde, un nouveau variant plus dangereux et plus transmissible serait à l’origine de la reprise de l’épidémie. Certaines régions comme le Maharashtra, fortement touchée par ce regain de la pandémie, impose à nouveau des mesures de confinement de courte durée. La campagne de vaccination, qui était plutôt bien partie, accuse un ralentissement lié à la méfiance de la population envers les vaccins et les rumeurs qui les entourent. En Indonésie, la vaccination rencontre aussi des difficultés de toutes sortes, mais surtout liées aux croyances. Le principal organe religieux musulman d’Indonésie a publié un décret religieux autorisant l’utilisation du vaccin AstraZeneca parmi la communauté musulmane. Le vaccin contiendrait une enzyme dérivée du porc, mais le décret affirme que la pandémie de COVID-19 est une situation «d’urgence» dépassant l’interdiction de consommer du porc et qu’il est “obligatoire” pour les musulmans de participer au programme de vaccination du gouvernement. Malheureusement l’Inde n’est pas le seul pays d’Asie rencontrant une hausse des contaminations à la Covid-19, aux Philippines le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens atteint des records, en Thaïlande on distingue aussi une légère hausse des infections et la Corée du Sud maintient une courbe stable, mais qui ne faiblit pas. Dans la région de Séoul, la plus peuplée de Corée du Sud, les mesures antivirus qui devaient arriver à terme le 14 mars ont été prolongées jusqu’au 28 du même mois. Les campagnes de vaccinations sont en cours et plusieurs pays asiatiques (Thaïlande,  Vietnam, Japon, Taïwan etc.) sont en train de développer et tester leur propre vaccin. Au Japon, il est maintenant officiel que les spectateurs étrangers ne seront pas autorisés à se rendre dans le pays pour les Jeux Olympiques prévus cet été. Les billets vendus hors du Japon devront donc être remboursés. L’état d’urgence a été levé dimanche dans la région de Tokyo et des départements voisins, mais les autorités incitent la population à la prudence et au respect des mesures de distanciation sociale .

Au Yémen, en Syrie, en Turquie et en Arménie, les chiffres sont à la hausse. La Jordanie, quant à elle, atteint un pic de contaminations, les hôpitaux sont saturés, l’oxygène manque et la colère gronde contre la gestion de l’épidémie par les autorités. En Israël la vie reprend peu à peu, l’épidémie est en net recul dans le pays, en grande partie grâce à la campagne de vaccination massive. Le bruit court qu’une société pharmaceutique israélo-américaine serait en passe de lancer un essai clinique du premier vaccin oral anti Covid-19. 

Europe

La campagne de vaccination accélère encore au Royaume-Uni, le nombre de cas répertoriés baisse régulièrement, un retour à la “normale“ (ou presque) est prévu pour cet été. La Suisse a renoncé la semaine dernière à lever certaines mesures de confinement en raison d’une recrudescence des cas de contamination et d’une campagne de vaccination encore trop lente. La Russie, après avoir connu une flambée de l’épidémie avec une surmortalité record, connait une diminution importante du nombre de cas quotidiens. L’Europe semble ne pas vouloir homologué le vaccin russe Spoutnik-V, ce qui crée quelques tensions politiques.

La situation sanitaire se dégrade un peu partout en France, seize département subissent un confinement qui devrait s’étendre davantage dans les prochains jours. La vaccination va (normalement) prendre de la vitesse grâce à la mise en place de “vaccinodromes“ un peu partout dans le pays. Les Pays-Bas prolongent jusqu’au 20 avril les restrictions anti-Covid et en Allemagne également, les mesures de confinement sont maintenues jusqu’au 18 avril, sans aucune trêve pour le week end pascal. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

La situation est stable en Nouvelle-Zélande ainsi qu’en Australie, où la plupart des restrictions sont allégées. les campagnes de vaccination sont en cours.

Par contre, la Papouasie-Nouvelle-Guinée signale que le nombre de cas de Covid-19 a triplé en un mois sur son territoire. Le système de santé sera bientôt débordé, les écoles ferment et les déplacements non essentiels sont limités.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR