fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

Foyers épidémique dans le monde, clusters

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 149 millions de personnes contaminées

Plus de 3,14 million de décès

Afrique

La pandémie de coronavirus continue, malgré que l’on sache que les chiffres soient sous estimés, à faire moins de victimes en Afrique qu’ailleurs dans le monde. L’accès au vaccin reste, quant à lui, toujours difficile pour cause de problèmes de logistiques et de financements. Afin de pallier cette pénurie de vaccins mais aussi le manque d’entrain des populations à se faire vacciner, des initiatives sont en cours comme l’étude Anticov, débutée en Novembre 2020 et dont on reparle depuis peu.  Le but de cette étude clinique, menée en Afrique par des organisations africaines et des institutions internationales, est d’identifier un ou plusieurs traitements des cas de Covid-19 avant leur évolution vers une forme sévère et de prévenir ainsi les pics d’hospitalisations qui pourraient submerger les systèmes de santé fragiles et déjà surchargés en Afrique. 

L’Afrique du Sud recommence à injecter le vaccin Johnson & Johnson aux personnels de santé du pays et bientôt aux plus de 60 ans. Le programme avait été interrompu en raison des risques potentiels de thromboses signalés aux Etats-Unis. Le nombre de cas déclarés est stable, le gouvernement sud-africain a assoupli les restrictions en vigueur. Le Botswana, qui a imposé des mesures assez strictes pour limiter la circulation du variant sud-africain sur son territoire a reçu, dimanche dernier,  de la part du gouvernement chinois un don de vaccins (Sinovac) contre la Covid-19. En Angola, le nombre de nouveaux cas recensés par jour augmente rapidement depuis quelques semaines. Madagascar fait face à une seconde vague de Covid-19 toujours alarmante et due aussi à la virulence du variant sud-africain. Des hôtels et des établissements scolaires ont été transformés en hôpitaux, l’oxygène manque. Ayant d’abord refusé la solution du vaccin pour protéger sa population, Madagascar ne recevra son premier lot d’antidotes qu’en juillet prochain… Le nouveau gouvernement de Tanzanie, bien que reconnaissant maintenant la pandémie de coronavirus (longtemps niée par le précédent  président aujourd’hui décédé), n’a toujours pas déclaré de décès liés à la maladie. La campagne de vaccination se poursuit au Kenya, mais le dispositif Covax connait des difficultés de livraison et les doses commencent à manquer. En attendant, la situation sanitaire reste difficile dans le pays, les place en réanimations manquent et les réserves d’oxygène ne sont pas suffisantes.

La confusion règne au Soudan du Sud et au Malawi autour d’une livraison de doses périmées du vaccin AstraZeneca, fabriquées en Inde, fournies par l’Union africaine et arrivées fin mars dans ces pays. Le Malawi a annoncé que les doses seraient détruites et le Soudan du Sud, qu’elles ne seraient pas injectées à sa population. La date de péremption courrait jusqu’au 13 avril mais le fabricant indien, le “Serum Institute of India“ affirme que le délai d’utilisation des vaccins peut-être étendu jusqu’à la mi-juillet. Les cas sont en hausse en République centrafricaine. La Centrafrique n’a pas encore débuté sa campagne de vaccination, le pays attend une livraison de vaccins AstraZeneca grâce au dispositif Covax .

En Éthiopie, la situation reste inquiétante, la vaccination avance doucement. L’Égypte est confrontée à une troisième vague qui ne veut pas fléchir, le pays a obtenu un accord avec la Russie pour produire localement le vaccin anti Covid-19, Spoutnik V. En Côte d’Ivoire et en Guinée, la courbe épidémiologique est en baisse régulière depuis le début du mois. Au Nigéria, la population semble rester réticente à la vaccination … Les premières doses de vaccins livrées dans le cadre du programme Covax sont arrivées lundi dernier en Mauritanie.

En Algérie, une légère hausse des contaminations fait son apparition, certainement liée aux nouveaux variants. La campagne de vaccination est en cours et les autorités appellent à nouveau à un plus grand respect des mesures barrières. Au Maroc on remarque plutôt une légère baisse du taux d’incidence, une nouvelle livraison du vaccin chinois “Sinopharm” a été réceptionné en début de semaine. La situation ne s’améliore pas encore en Tunisie, des mesures plus sévères vont être prises  pour limiter la propagation du virus et de ses variants.

Amériques

Au Canada, la pandémie sévit de façon très inégale. Alors que la situation s’améliore timidement au Québec, en Ontario le système de santé est submergé et le gouvernement fédéral canadien a annoncé lundi qu’il allait envoyer l’armée et la Croix-Rouge pour aider la province la plus peuplée. Par ailleurs, les restrictions vont être assouplies dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (la plupart des écoles primaires vont rouvrir) pendant qu’en Outaouais, où la proportion des diagnostics positifs à la Covid-19 reste très élevée, toutes les mesures sanitaires d’urgence sont prolongées jusqu’au 9 mai. Le gouvernement prévient que la prudence restera de mise partout dans le pays tant que la situation ne sera pas globalement maîtrisée sur l’ensemble du territoire.

Aux États-Unis, les chiffres de la pandémie sont toujours en baisse, sauf dans certains États où les contaminations repartent légèrement à la hausse (la situation s’est particulièrement dégradée dans le Michigan). L’agence sanitaire américaine (le CDC) vient de revoir ses directives et estime que les Américains complètement vaccinés peuvent retirer leur masque en extérieur, hors des lieux très fréquentés. L’utilité du port du masque en intérieur, ou par les personnes non-vaccinées n’a pas été remise en question. Les recommandations de cette agence fédérale de santé publique ne sont pas contraignantes pour les différents Etats, qui peuvent continuer de fixer les règles imposant ou non le port du masque. Près de la moitié de la population adulte est vaccinée aux Etats-Unis.

Au Mexique, depuis février, le nombre de cas de contaminations à la Covid-19 diminue, mais le bilan de la pandémie en termes de décès est un des plus catastrophiques des Amériques.

Au Brésil, une commission d’enquête du Sénat a été instaurée afin d’étudier la gestion de la crise sanitaire par le président Jair Bolsonaro. Si cette commission conclut que des délits de négligence ont été commis (minimisation de la crise, rejet du confinement, du port du masque, de l’importance des vaccins etc.), plusieurs membres du gouvernement actuel risquent d’encourir des poursuites. En Argentine, ou encore en Colombie, le nombre de cas répertoriés quotidiennement augmente fortement.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Inde , la nouvelle vague de contamination est dévastatrice. Le système de santé est submergé. Les hôpitaux manquent de tout : lits, soignants, oxygène, médicaments. L’aide internationale se mobilise et du matériel de secours commence à arriver. En Indonésie, les déplacements inter-régionaux sont interdits sur la période du 6 au 17 mai, sauf motif impérieux dument justifié et des mesures supplémentaires ont été annoncées pour les fêtes marquant la fin du  Ramadan (Idul Fitri, 13 et 14 mai). En Thaïlande le nombre de contaminations à la Covid-19 continue de croitre. Ce pays relativement épargné jusqu’au mois dernier, va mettre en place des restrictions sévères. Depuis quelques semaines, le Cambodge aussi voit l’épidémie prendre une ampleur préoccupante. Le pays manque d’infrastructures de santé et des mesures sont prises pour freiner son expansion. Au Japon, l’état d’urgence a de nouveau été décrété le 24 avril et jusqu’au 11 mai à Tokyo et dans certains départements de l’Ouest du Pays : Osaka, Kyoto et Hyogo. De nombreux lieux publics sont fermés et la propagation des variants (britannique, brésilien et sud-africain) inquiètent les autorités sanitaires. Le maintien des Jeux Olympiques interroge… La Corée du Sud étend progressivement son programme de vaccination, les chiffres restent stables.

Voisin de l’Inde, le Pakistan enregistrait au cours des derniers jours une reprise de l’épidémie, faible pour l’instant. Au Népal le rebond de l’épidémie est plus important, le variant indien semble dangereusement présent. La région de Katmandou est confinée. L’Iran est confronté à une quatrième vague du coronavirus et la situation reste critique, dans les prochains jours, le pays commencera la production du vaccin russe Spoutnik V. En Irak, le nombre de cas flambe aussi, les services de santé déjà mis à mal depuis de nombreuses années par les différents conflits, sont débordés et manquent de tout… En Turquie, face à une recrudescence des contaminations ces derniers jours, un confinement national a été décrété. Il est prévu du 29 avril au 17 mai. En Jordanie, le nombre de cas est en baisse, la vie reprend en Israël et l’épidémie est toujours sous contrôle en Arabie saoudite.

Europe

En Suisse la situation épidémiologique est plutôt rassurante et stable, la plupart des établissements publics ont rouvert. Au Royaume-Uni, la population asymptomatique est encouragée à utiliser fréquemment des auto-tests fournis gratuitement. Ce moyen de contrôle parait le complément essentiel pour aider à repérer et limiter les futurs foyers épidémiques. Le déconfinement suit son cours, la vaccination va bon train et le pays envoie des équipement à l’Inde pour soutenir son combat contre l’épidémie.

En France, un début de déconfinement est prévu dés lundi prochain, ses contours sont encore flous. La présences des différents variants plus virulents sur le territoire français incite à la prudence. La Croatie, la Bulgarie, la République tchèque ou l’Irlande subissent encore un fort niveau de restrictions pendant que le Portugal ouvrent ses terrasses… Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, le confinement de 3 jours ordonné dans la ville de Perth a pris fin lundi soir dernier.  C’est un voyageur de retour d’Inde qui aurait, pendant sa quarantaine, contaminé d’autres personnes. De nombreux tests ont été effectués. Le gouvernement australien a réduit le nombre de vols autorisés en provenance d’Inde et va peut-être limiter encore davantage le nombre des ressortissants australiens autorisés à rentrer de l’étranger. Les derniers cas de Covid-19 décelés en Australie sont toujours liés aux établissements accueillant les voyageurs effectuant une quarantaine. Malgré tout, l’État du Victoria prévoit d’accueillir à nouveau des étudiants étrangers à partir du mois de mai, il faudra répondre à des critères précis.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR