fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

Israël face à la pénurie de main-d’oeuvre dans le secteur des nouvelles technologies

Pour pallier à la pénurie de main-d’oeuvre dans le secteur des nouvelles technologies en Israël, la ministre de l’Innovation, des Sciences et de la Technologie lance un projet pour faciliter l’obtention des visas travail dans ce secteur.

Publié

le

visa travail israel

La ministre israélienne de l’Innovation, des Sciences et de la Technologie, Orit Farkash-Hacohen a initié un projet qui vise à attirer davantage de professionnels étrangers dans le pays pour soutenir le secteur clé des nouvelles technologies.

Initiative réclamée par les start-up locales. “Pilier central de l’économie du pays, le secteur des technologies de pointe se développe rapidement et les entreprises expliquent qu’elles ne trouvent pas suffisamment de personnel à embaucher pour faciliter leur croissance” écrit le quotidien The Jerusalem Post.

En effet, le secteur des nouvelles technologies est en plein essor en Israël et la population ne représente encore qu’environ 10 % de la main-d’œuvre du pays. « L’augmentation de l’activité de l’industrie des services technologiques depuis le début de l’année est peut-être un facteur X que nous n’avons pas pris en compte, et qui pourrait augmenter la croissance cette année même au-delà de notre prévision de 5 % », a déclaré la Banque Hapoalim dans sa note hebdomadaire sur l’économie.

En outre, Google prévoit de créer un centre de développement de puces en Israël, le fabricant de puces Nvidia a déclaré qu’il augmentait ses effectifs d’ingénieurs, et Microsoft chercherait à investir plus d’un milliard de dollars en Israël.

Selon Ben Rabinowitz, fondateur d’Amiti Venture capital, il faudrait que “cinq à dix mille ingénieurs soient autorisés à s’installer en Israël chaque année”.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR