fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Ma retraite en Europe : la Suisse

Prendre sa retraite en Europe ? C’est le choix de 8,3% des retraités français. Français à l’étranger s’est intéressé aux conditions de la retraite dans 32 pays européens. Le dernier pays de cette session : la Suisse.

Publié

le

Ma retraite en Europe : la Suisse

En 2020, le classement HSBC Expat Explorer, qui répertorie les destinations préférées des expatriés, plaçait la Suisse à la première position. Un habitant sur quatre y est étranger. La qualité de vie pousse de nombreux Français à vivre leur retraite en Suisse. Mais cela s’adresse aux plus fortunés, car le coût de la vie y est élevé. Pour cela, il faut demander à  l’office cantonal des migrations de votre futur lieu de résidence  un visa B. La première condition est de percevoir au minimum 50 000 CHF par an. En tant que ressortissant français, le permis vous est accordé pour 5 ans et est automatiquement renouvelé. Vous pouvez acheter un bien immobilier sans aucune restriction.

Fiscalité :

Vous ne serez plus soumis à la CSG ni à la CRDS. En revanche, vous paierez une cotisation de 3,2% sur votre pension de base et de 4,2% sur votre retraite complémentaire. En tant que résident étranger, vous pourrez bénéficier du forfait fiscal qui, dans ce pays, ne prend pas en compte vos revenus et avoirs, mais est établi sur la base de la valeur de votre logement ou de votre loyer. Ce forfait vous est accordé si vous n’avez pas travaillé en Suisse dans les dix dernières années et si vous n’y avez pas de revenus à déclarer.

Il n’est pas nécessaire de résider en France pour percevoir sa pension retraite française (sauf l’Allocation de solidarité aux personnes âgées et l’Allocation supplémentaire d’invalidité car ces prestations sont soumises à condition de résidence en France). Il convient d’informer les caisses de retraite du changement de résidence.

La convention fiscale franco-suisse du 9 septembre 1966 de prévoit que les pensions versées au titre d’une activité professionnelle antérieure à un résident d’un Etat ne sont imposables que dans cet État. Elle permet aux retraités de ne pas payer de double-imposition.

Santé :

La Suisse est une véritable référence en matière de santé. Ses médecins tout comme ses équipements sont réputés. Cependant, les prix des soins sont élevés. Toute personne soumise à l’obligation d’assurance-maladie peut choisir librement parmi les assureurs agréés de son lieu de résidence. Les franchises sont importantes, les frais dentaires rarement pris en charge… De plus, il n’y a pas d’ayant-droit. En clair, mieux vaut souscrire à une complémentaire pour faire face aux frais. Afin de bénéficier de ce système, il vous suffit de vous affilier au régime de sécurité sociale local et de remplir le formulaire S1.

 

> Infos pratiques :

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l❜étranger

GRATUIT
VOIR