fbpx
Suivez nous sur

Actualités politiques

Haro sur le harcèlement et le sexisme à l’AFE !

Le groupe Écologie et Solidarité à l’Assemblée des Français de l’étranger réclame des mesures concrètes face à ces deux fléaux au sein de l’Assemblée des Français de l’étranger et en appelle à une politique intérieure intransigeante sur le sujet.

Publié

le

Haro sur le harcèlement et le sexisme à l’AFE !

Après avoir apporté tout son soutien aux victimes, le groupe E&S ne compte pas en rester là. «Nous demandons la création d’une cellule d’enquête et de sanction sur le harcèlement et les agressions sexistes ou sexuelles à l’AFE, détaille Cécile Lavergne, membre du groupe E&S, ainsi que des formations sur l’égalité entre les femmes et les hommes pour les membres de l’Assemblée et enfin l’intervention en plénière d’une ou d’un expert pour la prochaine session de l’AFE.» De plus, le rapport de la commission de la Sécurité et de la protection des personnes et des biens de l’AFE, que Mme Lavergne a présenté, a été accepté à l’unanimité de l’AFE le 18 mars dernier. Il demande que les effectifs de la cellule «Tolérance zéro» du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) soient renforcés afin de lui permettre de remplir sa mission avec efficacité. «Nous souhaitons également qu’une cellule semblable soit créée afin de traiter les cas de harcèlement des membres de conseils consulaires», ajoute Mme Lavergne. Pour y donner suite, le groupe proposera dès la prochaine session de l’AFE (en octobre, NDLR) plusieurs amendements de son règlement intérieur ainsi que la création d’une cellule d’enquête et de sanction sur le harcèlement et les agressions sexistes ou sexuelles à l’AFE.

Une assemblée pro-active

« Nous demandons ensuite, poursuit Mme Lavergne, à ce que les élu.e.s à l’AFE et les conseillères et conseillers des Français.es de l’étranger puissent bénéficier de la même formation de sensibilisation sur l’égalité entre les femmes et les hommes organisée pour l’ensemble des agent.e.s du MEAE. » Le groupe E&S se prononce enfin pour une intervention en plénière, à la session d’octobre, d’un.e spécialiste des questions de harcèlement et de discriminations basées sur le genre. « Nous souhaitons ainsi que l’AFE se dote d’une politique intérieure intransigeante à l’égard du harcèlement et du sexisme, résume Audrey Leclerc, vice-présidente du groupe E&S. Notre assemblée se doit d’être politiquement pro-active sur la question. Ce n’est qu’à ces deux conditions que l’AFE sera crédible lorsqu’elle fera des propositions sur le sujet au parlement, au ministre ou aux services de l’État. »

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR