fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Stockholm Accueil vous donne les clés de la société suédoise

L’association basée dans la capitale réunit toute l’année 145 familles francophones autour de rencontres et d’activités diverses. Le but ? Créer du lien pour mieux s’intégrer dans la société suédoise. Un objectif poursuivi depuis deux ans par sa présidente, Élodie Jan.

Publié

le

Stockholm Accueil

Élodie Jan est arrivée en Suède en famille à l’été 2019. Pour cette enseignante en disponibilité installée en région parisienne, c’est une première expatriation. Sa priorité d’alors ? « M’intégrer à la société suédoise et à la communauté française », affirme-t-elle. Elle contacte alors Stockholm Accueil et commence par donner des cours de couture. Puis la présidente de l’association annonce son départ. « J’avais beaucoup profité des activités proposées et des conseils prodigués, raconte-t-elle. Des organisations telles que celle-ci, quand on vit à l’étranger, simplifient beaucoup la vie. Elles nous apprennent à décoder les différences culturelles, y compris en Europe. Alors j’ai voulu rendre un peu de ce que j’avais reçu. »

En mai 2020, Élodie Jan prend donc la tête de Stockholm Accueil et perpétue la mission d’accueil de l’association. Les activités diverses, les cafés/rencontres et les visites sont mis à profit pour « créer du lien » entre ses membres francophones. Elle devient aussi un lieu d’échanges, où chacun peut partager ses interrogations. Comme sur certains aspects culturels suédois, qui peuvent être de prime abord, « déroutants ». Pour la présidente, « il est important de maîtriser ces us et coutumes, cela permet de mieux s’intégrer dans le pays. »

Exemple : « généralement, on ne débat pas pendant un dîner, contrairement à nos habitudes en France. Ici, on préfère le consensus. » « Élever la voix dans la rue sur un enfant est également, impensable », ajoute-t-elle. Stockholm Accueil permet aussi à ses adhérents d’y voir plus clair sur d’autres aspects du quotidien de la société suédoise, comme son système de santé. « Il est très différent du nôtre, assure Élodie Jan. En Suède, vous devrez d’abord consulter un infirmier avant un médecin. Ce sont des choses à savoir. »

Beaucoup de jeunes expatriés

Aujourd’hui, 550 personnes réparties dans 145 familles bénéficient des conseils de l’association. La structure n’a pas de local propre, mais « les gens nous ouvrent leur maison, et on se retrouve dans des cafés, explique Élodie Jan. Cela permet aussi de découvrir de nouveaux lieux. Nous avons aussi des marraines et des parrains de quartiers, qui peuvent faire le relais entre l’association et les expatriés en cas de questions ou de problèmes. »

Après trois ans d’expatriation, Élodie Jan est ravie de son expérience dans le pays scandinave. Si le Covid-19 « a restreint nos mouvements », « la Suède est un pays formidable pour l’expatriation. » La qualité de vie y est « très bonne » et « la population, très abordable ». Des atouts qui poussent de plus en plus de Français à s’y installer. « Je reçois beaucoup de questions de la part de mes compatriotes qui aimeraient venir, affirme la présidente de Stockholm Accueil. Parmi eux, il y a beaucoup de jeunes, la moyenne d’âge se situe autour de 35 ans. » D’après elle, ces « nouveaux expats » sont des personnes « avec des enfants, qui veulent changer de vie ». « L’image d’Épinal du cadre envoyé en déplacement par son entreprise basée en France est devenue un vieux cliché ».

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR