fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

Vigilance sur la liquidation des retraites : en 2021 une sur sept comporte une erreur !

Pour tous les Français ayant cotisé à l’assurance retraite du régime général, la Cour des comptes a relevé dans son rapport du 24 mai dernier un nombre d’erreurs important malgré un léger progrès par rapport à 2020.

Publié

le

Vigilance sur la liquidation des retraites : en 2021 une sur sept comporte une erreur

Les Sages ont rendu leur rapport sur la certification des comptes du régime général de la sécurité sociale pour l’exercice 2021 et le bilan n’est pas réjouissant. On parle d’une prestation de retraite nouvellement attribuée sur sept qui a été affectée d’au moins une erreur de portée financière en 2021.

« Des progrès sont constatés pour la branche vieillesse, sous l’effet d’une mobilisation accrue des services ordonnateurs pour prévenir les erreurs de liquidation des prestations. Ces erreurs continuent cependant à s’inscrire à un niveau élevé, tout particulièrement parmi les principaux organismes de la branche » indique le rapport de la Cour.

En 2020, le nombre d’erreurs dans le calcul des retraites s’élevait à une sur six sur environ 810 000 attribuées en 2020.

Les faiblesses du contrôle interne qui a pour objet de prévenir les erreurs et de les corriger sont montrées du doigt. « Ces erreurs se traduisent par le versement de prestations non-conformes aux droits des assurés, des allocataires en leur faveur (versements de sommes indues qui ne sont pas mises en recouvrement) ou à leur détriment (rappels qui seraient à effectuer) », précise le rapport. Cependant, il est constaté que bon nombre d’entre elles sont plutôt en défaveur des assurés.

Quelques chiffres

De façon plus général, l’ensemble des branches de prestations du régime général (maladie, famille, recouvrement…), « s’éloigne de plus en plus des objectifs d’amélioration fixés par leurs conventions d’objectifs et de gestion avec l’État pour la période 2018-2022 », ajoute le rapport.

Afin de pallier à ce dysfonctionnement, un déploiement de nouveaux outils informatiques a été mis en place. Notamment en 2021 avec de nouvelles fonctionnalités concernant le système de régularisation des carrières (Syrca)  qui s’accompagne de l’utilisation progressive du répertoire de gestion des carrières unique (RGCU), référentiel inter-régimes des données de carrière.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. lachize

    5 juillet 2022 at 9 h 08 min

    vous devriez aussi faire un article sur la dégradation extraordinaire du délai d’examen des dossiers. Annoncé sur le site comme 6 mois (“faire sa demande de retraite six mois avant la date prévue”, le délai est en réalité supérieur à un an, pour un dossier simple et complet entièrement chargé en ligne, et d’après certaines personnes peut atteindre 3 ans avec des échanges par courrier. Un tel délai est particulièrement pénalisant pour les français de l’étranger, qui s’ils ont quitté leur emploi, ne sont plus pris en charge par l’entreprise ou la CFE en assurance maladie et doivent donc payer la CFE au plus haut tarif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR