fbpx
Suivez nous sur

Vie pratique

Revenir d’expatriation: « Un retour en France doit se préparer autant qu’un départ »

Dans son livre « Revenir d’expatriation. Dix récits de retour en France », l’auteure Sabrina Rouillé alterne témoignages d’anciens expatriés et conseils pratiques pour atterrir en douceur sur son sol natal.

Publié

le

« Un retour en France doit se préparer autant qu'un départ »

Français à l’étranger : Pourquoi avoir écrit ce livre sur le retour d’expatriation ?

Sabrina Rouillé : Après sept ans et demi d’expatriation au Vietnam entre 2010 et 2017, j’ai trouvé le retour en France particulièrement difficile. Beaucoup d’entreprises préparent leurs salariés à partir, mais peu à revenir. Il faut se réacclimater à son propre pays tout en effectuant un grand nombre de démarches. Sur le plan administratif, les choses peuvent être différentes, surtout lorsque l’on s’éloigne de la France pendant un certain temps. Dans mon cas, je me suis retrouvée à devoir choisir entre plusieurs fournisseurs d’énergie par exemple, alors que quand je suis partie il n’y en avait qu’un. Tout cela, il faut le réapprendre et on n’en a pas forcément conscience avant le retour. J’ai donc écrit ce livre comme un guide du retour en France.

Français à l’étranger : Ce livre compile dix témoignages d’anciens expatriés. Comment avez-vous sélectionné ces profils ?

Sabrina Rouillé : Chaque témoignage illustre une problématique de retour, notamment celle du Covid 19 qui a bouleversé les choses pour pas mal d’expatriés. J’avais identifié ces problématiques en amont, avant de faire jouer mon réseau pour trouver les personnes concernées. Ceux qui vivent ou ont vécu à l’étranger se retrouveront forcément dans l’un de ces témoignages. Au-delà de ces récits, j’ai pensé le livre comme un outil qui puisse permettre à chacun d’appréhender au mieux son retour : je donne des éléments très pratiques avec des liens à consulter et un certain nombre de structures qui peuvent être utiles lors du retour.

Français à l’étranger : Quelles sont les points communs entre tous les témoignages de ces personnes qui ont vécu l’expérience d’un retour en France ?

Sabrina Rouillé : Tous ont été confrontés à des démarches administratives parfois complexes. Chez les couples, la recherche de travail pour le conjoint qui n’est pas à l’origine du retour constitue aussi un enjeu important. Et sur un plan plus personnel, les personnes qui rentrent en France vivent souvent difficilement le fait de ne pas pouvoir totalement s’exprimer sur leur expérience à l’étranger : les proches restés en France ne peuvent pas tout comprendre et il est normal de se sentir un peu seul à certains moments. Enfin, chacun a besoin de temps -plus ou moins long- pour se réacclimater.

Français à l’étranger : Quels conseils donneriez-vous pour un retour le plus doux possible ?

Sabrina Rouillé : Un retour en France doit se préparer autant qu’un départ, et dès le moment où la décision est prise. Se renseigner pour que son conjoint trouve un emploi, chercher un logement à distance, réfléchir à une école pour les enfants : toutes ces démarches peuvent être lancées depuis le pays d’expatriation. C’est particulièrement vrai pour la scolarité des enfants : il est obligatoire d’avoir une adresse en France pour les inscrire dans un établissement.

Revenir d’expatriation. Dix récits de retour en France, Sabrina Rouillé, ed. Hikari (15,90€)

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR