fbpx
Suivez nous sur
Brunei Brunei

Brunei

Publié

le

Ancien protectorat britannique, cet État qu’on appelait autrefois le « sultanat malais » est aujourd’hui une monarchie islamique dont l’idéologie est régie par la doctrine melayu Islam Beraja qui définit l’identité brunéienne comme «malaise, musulmane et monarchique». Indépendant depuis 1984, il s’agit du premier pays asiatique à avoir instauré la charia sur l’ensemble de son territoire.

Au plan économique, le sultanat s’ouvre néanmoins de plus en plus sur le monde. Membre de l’ASEAN ((Association des nations de l’Asie du Sud-Est) depuis son indépendance, du Commonwealth et de l’Apec (Forum de coopération économique Asie-Pacifique), il participe aux négociations diplomatiques et renforce ses relations internationales.

L'essentiel

Capitale

Bandar Seri Begawan

Dirigeant

Hassanal Bolkiah (Sultan)

Population

471 103 hab. (2021)

Superficie

5 765 km²

Langues

Malais

Monnaie

Dollar de Brunei (BND)

Croissance du PIB

1,2 % (2020)

Chômage

8,37 % (2020)

Français

70 (2020)

Indicatif téléphonique

+673

 Contacts utiles

Ambassade de France : bn.ambafrance.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Pour travailler et s’installer au Brunei, il est nécessaire d’être détenteur d’un visa. Il existe le permis de travail Employment pass qui ne peut être octroyé sans être embauché dans une entreprise brunéienne, l’employeur étant tenu de parrainer l’employé concerné. Pour le conjoint et les enfants de ce dernier, il est possible de faire une demande pour un Dependant pass qui ne permet cependant pas de travailler dans le pays.

Il faut s’adresser à l’Ambassade de Brunei en France pour effectuer ces démarches.

Le temps de travail maximum au Brunei est de 44 heures par semaine, soit 8 heures par jour. Le salaire minimum s’élève à environ 810 dollars soit l’équivalent de 500 euros par mois.

› Trouver un emploi

Pour trouver un travail au Brunei, il est vivement recommandé de consulter les journaux nationaux tels que Borneo Bulletin ou Brunei Straits Time dans lesquels les entreprises publient régulièrement leurs offres.

Consulter les sites en ligne est également important. Voici quelques sites utiles :

Répondre à des offres sur des sites internet ou dans des journaux est une première démarche, mais il est surtout conseillé de postuler directement auprès des entreprises du secteur dans lequel vous souhaitez travailler.

Sans surprise, la langue des affaires au Brunei est l’anglais et les talents étrangers sont fortement recherchés, autant de facteurs qui permettront d’obtenir de nombreuses opportunités.

› Les secteurs porteurs d'emploi

Le pays recherche des talents pour des secteurs particuliers dans lesquels il y a une pénurie de travailleurs qualifiés comme dans les écoles privées, le secteur pétrolier, la compagnie aérienne nationale Royal Brunei Airlines ou encore le développement des petites entreprises. Les banques et le secteur des télécommunications sont également des domaines dans lesquels il existe de nombreuses opportunités pour les étrangers.

› Créer son entreprise

Le gouvernement du Brunei souhaite fortement développer son réseau de petites entreprises et de start-up afin de développer son économie.

Différents statuts administratifs ont cours lors de la création d’entreprise, notamment la société à responsabilité limitée et l’entreprise individuelle. La société à responsabilité limitée peut être créée avec deux actionnaires de n’importe quelle nationalité avec un capital de départ d’un dollar. Néanmoins la moitié des directeurs de l’entreprise doivent être brunéiens ou résidents permanents du pays. L’entreprise individuelle peut être possédée par un résident permanent du Brunei. Il s’agit de la forme d’entreprise la plus simple à créer, mais aussi la plus risquée car la responsabilité est entièrement assumée par le propriétaire.

 Etudier

› Scolariser ses enfants

L’enseignement au Brunei est gratuit et universel pour les neuf premières années de la scolarité. Les autres années ne sont pas obligatoires mais elles sont tout de même gratuites. Les cours sur l’Islam sont obligatoires et aucune autre religion ne peut être enseignée.

Il existe une École internationale dans la capitale proposant les cours de la maternelle au lycée. L’école dispose également d’un campus dans la ville de Seria. Les cours sont réputés comme étant excellents et ils sont dispensés en anglais.

› S’inscrire à la fac

Les études supérieures au Brunei sont de très bonne qualité. Il existe quatre universités dans le pays mais deux d’entre elles sont des universités religieuses.

Le pays dispose même d’une université classée dans le classement Times higher education world university : l’Université de Brunei Darussalam. Elle possède neuf facultés en sciences, études asiatiques, sciences politiques, éducation, commerce, ingénierie, biodiversité, matériaux avancés, sciences de l’énergie, recherche, études islamiques et innovation.

La deuxième université non religieuse est l’Université de technologie du Brunei. Il est possible d’y suivre des formations en ingénierie, commerce et informatique de qualité.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Il est très compliqué de trouver un stage dans une entreprise ou une autre organisation dans le pays pour les étudiants internationaux. Le Brunei n’est pas la destination à privilégier pour effectuer son stage.

Néanmoins, il existe une possibilité pour ceux qui souhaitent réellement effectuer leur expérience professionnelle dans le pays : l’Université de Brunei Darussalam dispose d’un programme de stage qui offre aux étudiants internationaux la possibilité d’effectuer un stage de recherche de quatre semaines à six mois sous la supervision d’experts de l’université.

› V.I.E.

La maîtrise de l’anglais est nécessaire pour partir en V.I.E au Brunei. Il faut être âgé de 18 à 28 ans, être étudiant ou diplômé (y compris à bac +2) et le V.I.E. dure au maximum deux ans. Il vous faudra avoir participé à la journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur https://mon-vie-via.businessfrance.fr  en fournissant vos coordonnées, votre CV et joindre votre attestation de participation à la journée d’appel à la Défense.

Business France accompagne également les jeunes intéressés par un V.I.E. ou un V.I.A. au Brunei : les candidatures en V.I.A. seront traitées par la DGTPE Bureau Resinter 1, Sélection et gestion des VIA au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Emploi (139, Rue de Bercy, 75012 Paris) et les V.I.E. par Business France (77, boulevard Saint-Jacques, 75014 Paris, www.export.businessfrance.fr).

Les profils les plus recherchés sont les commerciaux, les ingénieurs et les financiers.

Le montant total des indemnités pour un V.I.E. au Brunei est de 2 183,16€ (723,99€ d’indemnités communes et 1 459,17€ d’indemnités géographiques).

 Coût de la vie

› Logement

Le Brunei est l’un des pays les plus riches du continent asiatique, le coût de la vie y est donc en règle générale supérieur aux autres pays d’Asie. Néanmoins, il reste inférieur au coût de la vie en France.

Les logements sont assez chers. À titre d’exemple, un appartement de 80m2 dans une zone riche de la capitale peut coûter environ 1 400 euros par mois. Cela peut descendre à 700 euros dans les périphéries. Un appartement d’une chambre se négociera aux alentours de 500 euros par mois.

Pour trouver un logement à louer, voici quelques sites :

› Transports

Il n’existe pas de vol direct pour le Brunei. Le temps de trajet dure environ 17h depuis la France en comptant une escale à Kuala Lumpur (Malaisie).

Il existait autrefois un réseau de voies ferrées dans le pays mais la plupart d’entre elles ont été fermées. Il n’y a donc pas de réel transport ferroviaire.

Les bus sont fréquemment utilisés pour les trajets dans la ville mais également en dehors de la capitale. Le réseau routier est excellent et sécurisé. Il est donc largement possible d’effectuer ses déplacements en voiture. Néanmoins il est nécessaire d’avoir 25 ans pour pouvoir louer une voiture dans le pays.

Le bateau-taxi est le moyen de transport le plus utilisé pour les déplacements entre différentes villes. Ils se déplacent sur les grands axes fluviaux mais également sur les plus petits avec des temuai (pirogues).

 Santé

Le système de santé brunéien est excellent : les infrastructures sont modernes et il existe un vaste choix d’hôpitaux et de cliniques. Si les frais médicaux sont quasiment gratuits (1 dollar du Brunei pour une consultation) pour les citoyens, il est nécessaire de souscrire une assurance santé pour les étrangers.

Si les habitants des villes n’ont pas de mal à se faire soigner, la situation est différente pour ceux des zones rurales. Les structures médicales se font plus rares et ces derniers doivent donc faire de longs trajets avant de trouver un hôpital ou une clinique.

 Fiscalité

Il n’existe pas de convention fiscale entre le Brunei et la France. Il n’y a pas de TVA dans le pays si de taxe sur la consommation. L’impôt sur les sociétés est de 18,5% et le pays ne prélève aucun impôt sur le revenu. Il est très avantageux de s’installer dans le pays car il offre de nombreux avantages fiscaux tant pour les individus que pour les sociétés. Par ailleurs, les démarches administratives sont également un atout car elles sont très rapides à effectuer.

 Retraite

Passer sa retraite au Brunei est une option possible pour les Français désirant s’installer en Asie du Sud-Est. En effet, le Brunei dispose d’un système de santé très qualitatif et accessible (tant que l’on habite près d’une ville importante) et la qualité de vie est bien supérieure à la plupart des pays de cette région.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR