Suivez nous sur

Indonésie

Français à l'étranger

Publié

le

L’Indonésie est un pays d’une immense variété culturelle, confessionnelle et ethnique. Compte tenu de sa superficie, la faune et la flore y sont d’une richesse exceptionnelle. Pays transcontinental d’Asie du Sud-Est et d’Océanie, répartit sur plus de 17 000 îles, l’Indonésie forme le plus grand archipel au monde. Sa situation géographique, ses ressources naturelles importantes et sa puissance démographique (le pays compte plus de 250 000 000 d’habitants), confèrent au pays un potentiel convoité par le monde entier.

L'essentiel

Capitale

Jakarta

Dirigeant

Joko Widodo (Président)

Population

265 061 322 hab.

Superficie

1 913 579 km²

Langues

indonésien

Monnaie

Rupiah (IDR)

Croissance du PIB

5 %

Chômage

5,4 %

Français

4471

Indicatif téléphonique

+62

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.ccifrance-international.org

Ambassade de France : id.ambafrance.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Les démarches administratives pour travailler en Indonésie sont assez lourdes. Et c’est votre employeur qui sera chargé de les entreprendre : il devra vous obtenir un Kitas (permis de résidence temporaire) demandé auprès du service de l’immigration. Valable un an, il sera reconductible quatre fois. Les conjoints de ressortissants indonésiens peuvent obtenir un Kitas, mais celui-ci n’équivaut pas à un permis de travail.

En Indonésie, la durée légale du travail est fixée, à quelques exceptions près, à 40 heures par semaine pour cinq jours de travail.

Les congés payés annuels sont de douze jours. La période d’essai est de trois mois pour les employés et de six mois pour les postes de management. La durée du préavis en cas de rupture de contrat est d’un mois. L’âge légal de départ à la retraite est fixé à cinquante-cinq ans.

Enfin sachez que les salaires y sont très bas : le salaire mensuel minimum est d’environ 220 $ par mois et le salaire moyen de 250 $ environ…

› Trouver un emploi

Il est assez compliqué pour un étranger de trouver un emploi dans le pays. Vous maximiserez vos chances si vous parlez l’indonésien. L’anglais, lui, est indispensable.

De nombreux grands groupes européens sont installés dans le pays : Danone, Hyatt, Unilever… vous pouvez tenter votre chance auprès d’eux.
Vous trouverez également quelques offres d’emplois en ligne sur les sites suivants :

Enfin si vous êtes sur place, tentez de démarcher directement les entreprises qui vous intéressent.

› Les secteurs porteurs d'emploi

Le gouvernement indonésien a prévu plusieurs grands investissements pour ces prochaines années. Ceux-ci sont censés améliorer les secteurs des réseaux de communication, de l’agro-alimentaire et de la santé.

Les entreprises de ces secteurs devraient donc voir leurs effectifs s’accroître ces prochaines années et pourraient vous offrir de belles opportunités.

Enfin sachez que les secteurs du luxe, de l’automobile, de l’aéronautique, de la métallurgie et de l’énergie recrutent de nombreux expatriés en Indonésie.

› Créer son entreprise

S’il n’a pas toujours été facile d’investir dans la 16e puissance économique mondiale, les réformes structurelles entreprises ces dernières années ont permis de consolider la stabilité politique et économique du pays et ainsi d’éliminer certains risques pour les investisseurs étrangers.

Si vous souhaitez créer votre entreprise dans le pays, vous aurez le choix parmi les trois formes suivantes :

  • La Perseroan Terbatas (société de droit local, à responsabilité limitée) : elle nécessite au minimum deux actionnaires (dont la responsabilité est limitée au montant des apports) et nécessite un capital minimum de 50 millions d’IDR.
  • La Penaman Modal Asing (société à responsabilité limitée ouverte aux investissements étrangers) : elle nécessite au minimum deux actionnaires (dont la responsabilité est limitée au montant des apports) et le plan d’investissement doit prévoir au minimum 1,2 million d’USD.
  • La Perum-Perusahaan Umum (société publique à responsabilité limité) : elle nécessite au minimum 300 actionnaires et un capital minimum de 3 milliards d’IDR. La responsabilité des associés est, là encore, limitée au montant des apports.

Il convient de rappeler qu’il faut être prudent pour investir dans le pays. Sachez que la Chambre de commerce France-Indonésie peut vous y aider. Pour consulter les services qu’elle propose, rendez-vous ici : www.ccifrance-international.org

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Si vous souhaitez scolariser vos enfants en Indonésie, vous serez certain de les dépayser : port de l’uniforme obligatoire et chant de l’hymne national tous les lundis matin sont au programme !

L’école maternelle (« Taman anak anak ») dès l’âge de 3 ans est assez rare (les classes accueillant les enfants de 3 à 4 ans s’appellent le « playgroup ») ; elle commence en principe à 4 ans et se termine à 6/7 ans. La majorité d’entre elles sont privées.
De 6/7 à 12 ans, les enfants vont à l’école primaire (« Sekolah Dasar ») elle est obligatoire et gratuite. Les études s’y achèvent par un diplôme national le « Ujian Akhir Nasional ».

Le collège (« Sekolah Menengah Pertama ») est également obligatoire et gratuit, il accueille les enfants de 13 à 15 ans.

A partir de 15 ans, les élèves peuvent décider d’arrêter l’école ou de poursuivre leurs études au lycée, qui dure 3 ans et propose des spécialités littéraire, scientifique ou économique. Il existe également des lycées professionnels (spécialisés dans le tourisme, la santé, le business…). Le lycée s’achève par le bac.

Sachez que si les écoles publiques sont gratuites, certains frais resteront à votre charge : frais d’inscription, d’uniforme…

Si vous souhaitez scolariser vos enfants dans une école française, un établissement homologué par le ministère de l’éducation nationale accueille les enfants de la maternelle à la terminale, à Jakarta. C’est le lycée français Louis-Charles-Damais.

Un autre établissement non homologué mais partenaire de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger accueille les enfants de la maternelle à la Terminale, à Bali. Il s’agit du Lycée français Louis-Antoine-de-Bougainville.

› S’inscrire à la fac

En Indonésie les études supérieures se composent de 3 cycles :

  • La licence, qui s’obtient en 4 ans
  • Le master, qui s’obtient en 2 à 3 ans
  • Le doctorat, qui s’obtient en 3 ans.

Pour intégrer une université indonésienne, vous devrez contacter directement celle que vous aurez choisi : elle vous communiquera les documents nécessaires pour candidater.
Une fois admis, vous recevrez un courrier d’admission qui vous permettra d’obtenir un visa Etudiant. Vous pourrez obtenir ce-dernier une fois sur le territoire, après être entré avec un visa « visites sociales et culturelles ». Vous devrez alors prouver que vous avez des moyens suffisants pour vivre durant toute la durée de vos études dans le pays.

La plupart des universités sont payantes, mais plusieurs bourses existent :

  • La bourse « Darmasiswa » permet de couvrir une partie des frais universitaires pour une année. Cette année doit être non diplomante et ne doit pas non plus être consacrée à la recherche. Cette bourse donne droit à la gratuité des cours et à un million de roupies indonésiennes par mois (soit une petite centaine d’euros environ) auquel s’ajoutent 300 000 roupies par an pour les frais d’habillement.
  • Le programme Darmasiswa+ permet à l’étudiant de bénéficier des mêmes avantages tout en donnant des cours de langue (anglais, allemand, français, japonais ou mandarin) dans un établissement indonésien, pour lesquels il sera rémunéré́ un million de roupies par mois et logé par l’établissement.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Envie de réaliser un stage dans un cadre idyllique ? L’Indonésie est le lieu idéal !

Les formalités administratives sont assez simples : pour faire un stage en Indonésie, vous aurez besoin d’un visa « visites sociales et culturelles ». Vous pourrez l’obtenir une fois votre stage trouvé, adressez-vous à l’ambassade d’Indonésie en France muni :

  • d’un billet aller/retour pour l’Indonésie ;
  • d’une photo d’identité en couleur format 4.5 x 3.5 ;
  • du récépissé de la demande de VISA et le formulaire officiel de la demande de visa rempli (daté, signé) ;
  • du passeport en cours de validité et valable 6 mois après la date prévue pour le retour ;
  • de la lettre d’invitation de votre employeur indonésien et de la photocopie de votre convention de stage.

Le visa coûte 40 $ et est valable deux mois. Il est renouvelable jusqu’à six mois.

Pour trouver votre stage, vous pouvez contacter directement les entreprises qui vous intéressent ou consulter les offres en ligne. Voici quelques sites recensant des offres de stage :

› V.I.E.

Le volontariat international (VI) en entreprise (VIE) et administration (VIA) se définit comme une mission professionnelle à l’étranger, de 6 à 24 mois, bénéficiant d’un statut public protecteur. La mission VIE/A est aujourd’hui destinée aux jeunes diplômés, hommes et femmes, de 18 à 28 ans. Tous les métiers sont concernés.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires.

Il vous faudra avoir participé à la journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur Civiweb en fournissant vos coordonnées, votre CV et en joignant votre attestation de participation à la journée d’appel à la Défense.

Sur Civiweb, vous trouverez des offres pour être volontaire en Indonésie et pourrez consulter le barème des indemnités. Elles s’élèvent à 2434,37 € en Indonésie (723,99 € d’indemnité fixe et 1710,38 € d’indemnité géographique).

 Coût de la vie

› Logement

Il est assez simple de trouver un logement en Indonésie. Toutefois, pour éviter les déconvenues, il est conseillé de passer par une agence immobilière ou une entreprise de gestion de propriété.
Les contrats de location n’ont pas de durée minimale et le prix des locations sont librement fixées par les propriétaires.

Aucune caution ou dépôt de garantie ne sont, en principe, demandés.

Il faut savoir que dans le pays, il est d’usage de payer dès le début de la location tous les loyers, selon le temps que vous souhaiterez occuper votre appartement.
Un échelonnement des paiements est cependant souvent possible et c’est une pratique habituellement proposée par les agences.

Le prix des logements est très variable, selon la ville dans laquelle vous choisirez de résider : un appartement de 3 pièces dans le centre-ville de Bali vous coûtera en moyenne 430 € tandis qu’à Java il faudra compter entre 600 et 1600 € pour une surface équivalente…

› Transports

Si certaines villes du pays sont réputées pour leurs plages paradisiaques, d’autres sont réputées pour… leurs embouteillages !

En ville, vélo et moto sont donc très utilisés : s’ils permettent de contourner les embouteillages il convient d’être prudent : l’état de certaines routes et la densité du trafic automobile peuvent s’avérer dangereux.

La voiture est un moyen de transport très pratique si vous vous situez hors des grandes villes ou que vous avez une patience à toute épreuve ! Par ailleurs, la conduite peut s’avérer dangereuse à cause de la conduite des locaux… pas forcément respectueux du code de la route. De nombreux expatriés et touristes préfèrent louer une voiture avec chauffeur, une bonne option si votre budget le permet.

Pour les grands déplacements vous pourrez opter pour l’avion, bien plus économique qu’en Europe, il vous permettra de relier la plupart des villes de l’archipel…qui compte 10 aéroports internationaux et de nombreux aéroports nationaux.

Le train indonésien est l’héritage des colons hollandais. C’est un excellent moyen pour se déplacer à Java (qui compte deux lignes) et à Sumatra (qui n’en compte qu’une). Le train est bon marché et confortable.

Le bateau est le moyen de transport idéal dans cet archipel qui compte plus de 17 000 îles. Vous aurez le choix entre les ferrys ou les « speed boat ». Selon votre itinéraire, les liaisons s’opèrent entre plusieurs fois par jour ou une fois par semaine. C’est un moyen de transport généralement confortable, pratique et abordable.

 Santé

Le système de santé indonésien est de niveau très inégal et les établissements de santé privés sont à privilégier.
En cas de problème de santé particulièrement important une évacuation vers Singapour ou vers la France devra être envisagée.

Il est primordial de souscrire un contrat d’assurance couvrant vos frais de santé avant le départ : les hôpitaux indonésiens ne prodiguent aucun soin tant qu’ils n’ont pas l’accord de prise en charge d’une assurance, ou un numéro de carte de crédit à débiter.

L’ambassade de France en Indonésie a établi une liste d’établissements et de cabinets présents en Indonésie. Elle est consultable ici : id.ambafrance.org.

 Fiscalité

Si vous résidez plus de 183 jours par an dans le pays, vous serez considéré comme résident fiscal indonésien.

Il faudra s’inscrire au bureau des impôts de votre lieu de résidence pour obtenir un numéro d’identification fiscal (NPWP). Cette démarche est également obligatoire si vous n’êtes pas résident fiscal, mais travaillez ou percevez des revenus issus du commerce, des affaires ou encore de entrepreneuriat dans le pays.

Vous devrez alors déclarer tous les revenus que vous percevez, quelle que soit leur origine.

Ces derniers seront soumis aux taux suivants :

  • Vous serez exonérés si vous gagnez 15 840 000 roupies indonésiennes de revenus annuels ou moins ;
  • 5 % jusqu’à 50 000 000 roupies indonésiennes de revenus annuels ;
  • 15 % jusqu’à 200 000 000 roupies indonésiennes de revenus annuels ;
  • 25 % jusqu’à 250 000 000 roupies indonésiennes de revenus annuels ;
  • 30 %jusqu’à 500 000 000 roupies indonésiennes de revenus annuels.

Sachez que la France et l’Indonésie ont signé une convention permettant d’éviter la double imposition. Si vous payez vos impôts en Indonésie, vous ne les paierez donc pas en France.

 Retraite

Vous rêvez de passer votre retraire au milieu de paysages idylliques ? L’Indonésie est faite pour vous !

Il est assez simple de s’y installer en tant que retraité. Vous aurez simplement besoin d’un visa retraite (le Kitas Lansia) qui s’obtient si vous avez plus de 55 ans, pour une durée de cinq ans.
Il faudra alors :

  • Justifier de revenus fixes (l’attestation d’allocation retraite française)
  • Justifier de l’achat ou de la location d’une résidence (justificatif de domicile)
  • Disposer des relevés bancaires de ces trois derniers mois
  • Posséder une assurance santé/rapatriement
  • S’engager à embaucher un indonésien en personnel de maison
  • Posséder un passeport en cours de validité

Pour faire votre demande en ligne rendez-vous sur le site de l’ambassade d’Indonésie en France : ambassadeindonesie.fr

A l’issue de votre visa retraité vous pourrez demander un visa permanant (le KITAP).

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE