fbpx
Suivez nous sur

Lettonie

Publié

le

Les investissements étrangers ont permis à la Lettonie d’afficher de bonnes performances économiques. L’économie du pays est très dépendante de ses relations avec la Russie voisine. Sa population vieillissante la rend attractive. Avis aux amateurs à qui l’on demande d’être polyvalent et qui sont, pour l’instant, peu nombreux !

L'essentiel

Capitale

Riga

Dirigeant

Arturs Krišjānis Kariņš (Premier ministre)

Population

1 862 687 hab. (2021)

Superficie

64 560 km²

Langues

letton

Monnaie

lats letton

Croissance du PIB

2,08 % (2019)

Chômage

6,1 % (2019)

Français

351 (2020)

Indicatif téléphonique

+371

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.cfl.lv

Ambassade de France : www.ambafrance-lv.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Pour les séjours de plus de 90 jours, les Français doivent se faire enregistrer auprès du Centre de Service aux étrangers de Riga ou auprès de l’antenne régionale de l’Office de la Citoyenneté et des Migrations et solliciter en personne un permis de séjour dans un délai de 90 jours suivant la date de leur entrée. En tant que ressortissant français, vous n’avez pas besoin de permis de travail pour pouvoir exercer en Lettonie une activité salariée ou non-salariée. Vous avez donc libre accès au marché du travail.

Le salaire moyen avant impôts s’élevait à 858,50 € et la durée hebdomadaire du travail est de 40h.

› Trouver un emploi

En Lettonie, les chercheurs d’emploi font appel à leurs contacts personnels, aux offres d’emploi dans la presse, aux institutions et aux sites internet. Il faut nécessairement connaître la langue lettonne. Le service national de l’emploi (NVA) offre ses services à tous les chercheurs d’emploi : www.nva.gov.lv. Sur le portail Eures, www.eures.europa.eu, vous aurez accès à des possibilités d’emploi.

De plus, beaucoup de sites internet proposent des emplois en lignes, comme sur Glassdoor par exemple.

› Les secteurs porteurs d'emploi

Les emplois sont concentrés autour de Riga, la région la moins attractive étant celle de Latgale. La main-d’œuvre disponible se réduit la population étant vieillissante. Les entreprises sont demandeuses de personnel jeune, formé professionnellement plutôt que diplômée, connaissant la langue du pays ainsi que, la plupart du temps, le russe. Les métiers qui recrutent sont ceux de l’électricité et de l’électrotechnique, de la construction mécanique et assimilés, ainsi que les métiers de la transformation alimentaire et du travail sur bois. Les candidats ayant des qualifications dans le domaine des TIC et de la construction, les spécialistes en ingénierie, en métallurgie, les monteurs pour chantiers navals, le personnel médical et les candidats maîtrisant plusieurs langues étrangères ont de bonnes perspectives d’emploi.

› Créer son entreprise

Pour créer votre propre entreprise, des informations sur les démarches à entreprendre sont disponibles auprès du Service national des impôts (www.vid.gov.lv), du Service du registre des entreprises (www.ur.gov.lv). Le pays est attractif pour sa population bien formée et peu coûteuse. Ainsi que pour  son faible niveau de taxation, et sasituation géographique stratégique permettant l’accès à la Russie et aux anciennes républiques soviétiques. Le gouvernement a entrepris une véritable politique d’incitation à l’entrepreneuriat qui commence à porter ses fruits, notamment dans le secteur des services et de la construction. L’indicateur Doing Business de la Banque mondiale classait la Lettonie au 19e rang mondial pour son environnement des affaires en 2019.

 Etudier

› Scolariser ses enfants

A 7 ans, les enfants débutent le programme d’enseignement fondamental, obligatoire sur 9 années. Au niveau de l’enseignement secondaire, il existe deux types de programmes: le secondaire général et le secondaire professionnel. En Lettonie, il existe aussi diverses écoles privées, qui assurent un enseignement à partir du niveau de l’école primaire. La municipalité fournit des places pour les enfants dans les écoles maternelles et primaires Pour des informations sur l’enseignement français en Lettonie, consultez le site de l’AEFE (www.aefe.fr).

› S’inscrire à la fac

Une cinquantaine d’établissements universitaires ou non proposent des cursus académiques et des formations professionnelles d’une durée variable. Les frais de scolarité sont fixés librement par chaque établissement. Ils vont de moins de 1 600 euros par an en moyenne pour beaucoup de bachelors, à 15 000 euros pour un diplôme en odontologie et 26 000 euros pour un MBA. Il existe quelques partenariats avec des établissements français et la plupart des universités sont éligibles au programme Erasmus +

L’intégration aux programmes d’études se fait sur concours.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Les stages sont proposés par des entreprises de toutes tailles et dans pratiquement tous les secteurs. Mais attention, la pratique du stage n’est pas très répandue. L’employeur n’a pas l’obligation de rémunérer le stagiaire. Il est indispensable de maîtriser au moins l’anglais. Vous pouvez effectuer votre recherche sur Internet : www.prakse.lv ou passer par les réseaux sociaux comme Linkedin : www.linkedin.com.

› V.I.E.

La maîtrise de l’anglais est nécessaire pour partir en V.I.E en Lettonie. La pratique du letton est un véritable avantage. Il faut être âgé de 18 à 28 ans, être étudiant ou diplômé (y compris à bac +2) et le V.I.E. dure au maximum deux ans. Il vous faudra avoir participé à la journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur https://mon-vie-via.businessfrance.fr  en fournissant vos coordonnées, votre CV et joindre votre attestation de participation à la journée d’appel à la Défense.

Business France accompagne également les jeunes intéressés par un V.I.E. ou un V.I.A. en Lettonie : les candidatures en V.I.A. seront traitées par la DGTPE Bureau Resinter 1, Sélection et gestion des VIA au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi (139, Rue de Bercy, 75012 Paris) et les V.I.E. par Business France (77, boulevard Saint-Jacques, 75014 Paris, www.export.businessfrance.fr).

Les profils les plus recherchés sont les commerciaux, les ingénieurs et les financiers.

Le montant total des indemnités pour un V.I.E. en Lettonie est de 1 851,35€ (723,99€ d’indemnités communes et 1 127,36€ d’indemnités géographiques).

 

 Coût de la vie

› Logement

Les différences de loyers sont très importantes, selon la localisation, la taille ou le type de logement. Le coût de location d’un appartement dans la capitale peut varier entre 120 € et 780 € par mois, sans oublier les charges. Pour trouver un logement, consultez les petites annonces dans la presse, sur les sites web, auprès des agences immobilières ou adressez-vous aux collectivités locales qui ont un parc immobilier.

› Transports

Le réseau routier est bien développé et les plus grandes villes de Lettonie sont desservies par des lignes régulières d’autobus. Des liaisons ferroviaires relient aussi les villes entre elles, ainsi que les capitales des pays voisins. L’aéroport le plus important est celui de Riga, mais le pays dispose de plusieurs autres aéroports. La compagnie aérienne nationale de Lettonie «AirBaltic» assure des vols vers les plus grandes villes européennes. Dans les ports de Riga, Liepāja et Ventspils des liaisons maritimes régulières sont assurées par transbordeur à destination des villes de Suède et d’Allemagne. Enfin, les transports collectifs urbains sont bien développés dans les plus grandes villes.

 Santé

Les soins peuvent être remboursés dans les établissements publics. Certaines professions sont soumises à un examen médical obligatoire. Chaque résident peut choisir son médecin traitant mais il doit pour cela présenter son passeport. Pour consulter des médecins spécialistes, les résidents peuvent s’adresser aux établissements ambulatoires de santé. En fonction du type d’assurance-santé privée souscrite, le patient peut être partiellement ou totalement exempté du paiement des soins et des médicaments. Attention, les soins dentaires ne sont pas pris en charge.

 Fiscalité

En Lettonie, l’imposition sur les particuliers n’est pas très lourde. L’impôt sur le revenu est progressif en fonction des tranches de revenus, comme en France. Les revenus inférieurs à 20 000 euros par an sont imposés à 20 %, puis à 23 % jusqu’à 62 800 euros par ans, et à 31,4 % au delà de ce montant. La TVA est de 21 %. De nombreuses autres taxes sont perçues comme celle sur son véhicule, la taxe environnementale, sur l’électricité… Une convention a été signée entre la France et la Lettonie.

Du côté des entreprises, la Lettonie s’approche du paradis fiscal, puisqu’il n’existe pas d’impôt sur les sociétés, et que les bénéfices ne sont pas taxés non plus. La seule charge qui pèse sur les sociétés est la taxation des bénéfices distribués et des revenus réputés distribués, fixée à 20%.

 Retraite

Celles et ceux qui sont attirés par la diversité culturelle du pays, son coût de la vie très abordable, sa fiscalité attractive, et qui n’ont pas peur des hivers longs et rigoureux, trouveront leur bonheur en Lettonie. D’autant plus que la qualité des soins en fait un pays sûr pour les seniors.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR