Suivez nous sur

Paraguay

Français à l'étranger

Publié

le

Destination peu connue des Français, le Paraguay connaît une croissance soutenue mais reste l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud. S’il offre de réelles opportunités, il souffre néanmoins d’une forte corruption liée notamment au fait que le pays est une plaque tournante de la drogue sur le continent. Son nouveau président, Mario Abdo Benitez, de l’aile la plus conservatrice du parti de droite, a promis de combattre la corruption, s’est porté garant de la continuité des politiques libérales qui attirent les investisseurs : stabilité économique, impôts très bas, main-d’œuvre bon marché. Le pays est en outre dopé par le boom du soja.

L'essentiel

Capitale

Asunción

Dirigeant

Mario Abdo Benitez (Président)

Population

6 725 308 hab.

Superficie

406 750 km²

Langues

espagnol, guarani

Monnaie

guarani

Croissance du PIB

4 %

Chômage

6,5 %

Français

1 313

Indicatif téléphonique

+595

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.ccpf.com.py

Ambassade de France : www.py.ambafrance.org/-Francais

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Si vous restez moins de 3 mois au Paraguay, vous n’aurez pas besoin de visa. En revanche, pour travailler dans le pays, vous devrez obtenir un permis de travail : c’est votre futur employeur qui se chargera des formalités. Il faut savoir qu’au Paraguay, comme dan bien d’autres pays, la préférence nationale est de mise. Ainsi, vous ne pourrez être embauché qu’à la condition que votre employeur face la preuve qu’il ne trouve pas sur le marché local de profil équivalent. Une carte de résident temporaire est délivrée pour une période d’un an. Au-delà, le travailleur étranger peut solliciter un titre de résident permanent. Une autorisation de séjour peut être délivrée au conjoint du travailleur étranger titulaire d’un permis de travail.

L’immigration au Paraguay est régie par la loi 978/96 qui tend à favoriser l’entrée des investisseurs étrangers et, plus largement, de toute personne souhaitant s’installer sur le territoire dans le but d’y conduire des activités utiles au développement du pays. Les documents produits à l’appui du dossier de demande doivent faire l’objet d’une traduction officielle en espagnol et d’une procédure de légalisation.

La durée légale de travail est fixée à 48 heures par semaine sur six jours, du lundi au samedi.

› Trouver un emploi

Il n’existe pas d’agence pour l’emploi au Paraguay. Par ailleurs, le salariat est une denrée rare, sauf à se faire embaucher par une multinationale. C’est donc de ce côté qu’il vous faudra chercher. Vous pouvez recourir aux sociétés d’intérim présentes localement (Manpower, par exemple) ou aux quelques annonces publiées dans la presse. Vous pouvez aussi passer par des sites internet : www.qui-recrute.com (rubrique paraguay) et www.stages-emplois.com (rubrique paraguay).

› Les secteurs porteurs d'emploi

Les secteurs de l’agriculture, de la distribution et de la construction sont les moteurs de la croissance économique au Paraguay. Les exportation du pays reposent sur sa production d’électricité (avec les barrages d’Itaipu et de Yacyretá), ses bovins (6e pays exportateur de viande au monde) et son soja (4e producteur mondial). D’importants projets d’infrastructures sont en cours. Tous les profils liés à ces activités et en particulier les cadres, sont recherchés. Un autre secteur connaît un véritable développement le marché des plantes médicinales et des huiles essentielles. Tous les métiers liés à leur production sont recherchés.

› Créer son entreprise

La loi paraguayenne permet des réductions fiscales aux investisseurs, ainsi que le rapatriement total des capitaux et profits, soutient les opérations des usines de montage, et garantit aux étrangers le même traitement que les Paraguayens. Les nouveaux investissements ont ciblé les secteurs de l’automobile, de la logistique et des biens manufacturés. Mais la plupart des investisseurs se tournent vers l’agro-alimentaire. La pays doit bientôt intégrer l’Alliance du Pacifique ce qui lui donnera un accès privilégié à de nombreux marchés avec, à terme, une suppression totale des barrières douanières avec les pays membres.Ainsi, par exemple, le régime « Maquila », établit des exonérations fiscales et autres avantages pour les industries qui produisent pour l’exportation. Les formalités et constitution de sociétés sont relativement simple.

Les secteurs qui offrent le plus d’opportunités aujourd’hui pour les entreprises européennes son t la logistique, le confection, les pièces d’automobiles, les infrastructures, la construction et l’alimentaire.

Pour plus de conseils : https://www.ccifrance-international.org/le-kiosque/fiches-pays/n/le-paraguay-en-bref.html

 Etudier

› Scolariser ses enfants

L’école primaire est gratuite et, en principe, obligatoire pour les enfants âgés de 6 à 14 ans.  Le niveau scolaire du Paraguay est plutôt bon, spécialement dans les établissements privés : Collège Américain, Goethe, Marcel Pagnol… Le guarani, langue officielle, est enseigné à l’école.

› S’inscrire à la fac

Le pays possède plusieurs universités, telles que l’Université nationale d’Asunción (1890) et l’Université catholique de Notre-Dame d’Asunción (1960) qui sont les plus réputées. Attention, certaines facs ont mis en place des examens d’admission. Vous devrez être titulaire du bac pour pouvoir vous inscrire : vos documents devront être traduits en espagnol par un professionnel ou une autorité reconnue. Un certain nombre d’universités ont passé des accords avec la Universidad nacional de Asunción pour pouvoir faire un échange universitaire.

Pour étudier, vous pouvez demander un visa long séjour, appelé Radicación Temporaria, dont la durée est d’un an renouvelable jusqu’à cinq fois.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Comme dans tous les pays, vous aurez intérêt à démarrer vos recherches par les entreprises internationales implantées au Paraguay. Vous pouvez aussi rechercher sur Internet :www.espace-etudiant.myinternshipabroad.com

› V.I.E.

Les VIE peuvent s’installer au Paraguay pour une durée de 6 à 24 mois. La mission VIE/A est aujourd’hui destinée aux jeunes diplômés, hommes et femmes, de 18 à 28 ans.

Tous les métiers sont concernés.

Les missions de volontariat se déroulent :

  • En entreprise,
  • Au sein de structures françaises relevant du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) et de Bercy,
  • Au sein de structures publiques locales étrangères,
  • Auprès d’organisations internationales et d’associations agréées.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires.

Pour s’inscrire au Volontariat International en Entreprise au Paraguay : www.civiweb.com/FR/index.aspx, ainsi que pour le barème des indemnités, https://www.civiweb.com/FR/mon-espace-perso/mon-statut/bareme-indemnites

 Coût de la vie

› Logement

Le plus simple au Paraguay est d’acheter un bien ! Ici, rien n’est plus facile, il suffit d’avoir un passeport et de l’argent ! A Asuncion, il est assez facile de trouver un logement de bon confort, mais ailleurs, c’est plus compliqué. Les loyers sont en règle générale payables en dollars et les baux signés pour un an, avec une caution d’un mois. Les frais d’agence sont de l’ordre de 10 à 30% du loyer mensuel.

Quelques sites pour trouver un logement : www.clasiweb.com.py, www.olx.com.py, www.viviun.com

› Transports

La compagnie nationale relie le pays avec ses voisins et assure des vols intérieurs entre Asunción et Ciudad del Este. Mais le moyen de transport le plus fréquemment utilisé est le bus, collectivo ou omnibus. Ce sont souvent des bus vieux et pas toujours très sécurisés. Les gares routières sont nombreuses, et parfois elles aussi peu sécurisées ! Les routes ne sont pas toutes asphaltées, et le climat (très chaud, très froid) abîme les routes rapidement qui sont truffées de nids de poule.

 Santé

Le Paraguay est doté d’hôpitaux internationaux de qualité, en particulier dans sa capitale. Ailleurs, il est plus difficile de se faire soigner. En cas de problème grave, il est préférable de se rendre à Buenos Aires, en Argentine.

Le vaccin contre la fièvre jaune est fortement recommandé et les vaccins contre la fièvre typhoïde et l’hépatite A sont conseillés.

 Fiscalité

Le Paraguay est un véritable paradis fiscal, avec la plus faible fiscalité d’Amérique latine. D’ailleurs, pour le moment, les banques n’ont aucune obligation de communiquer avec les autorités européennes. Son système d’imposition est très simple, avec un régime d’exonérations favorisant les investissements et les réinvestissements. L’impôt sur le revenu est limité à 10 % avec de nombreuses exonérations fiscales pour les particuliers.

 Retraite

Ici, pas d’impôt sur les successions ni sur les plus-values, l’impôt sur les revenus très bas, le coût de la vie est bas, Asunción est une capitale tranquille, les amoureux de la nature seront servis par les territoires du Chaco où l’on trouve de nombreuses réserves naturelles… Autant de bonnes raisons de s’exiler au Paraguay pour vivre sa retraite, mais on peut toutefois avoir le mal du pays. Car ici, on est très loin de l’Europe, les habitudes y sont très différentes et il faut, bien entendu, maîtriser l’espagnol pour que tout se passe au mieux.

Vous n’aurez pas de difficulté à obtenir un titre de séjour de longue durée si vous faites la preuve que vous disposez de revenus suffisants pour vivre dans le pays. Ce sera encore plus facile si vous achetez un bien dans le pays.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE