fbpx
Suivez nous sur

République dominicaine

Français à l'étranger

Publié

le

Le pays occupe les deux tiers de l’île d’Hispaniola, découverte par Christophe Colomb, dans la mer des Caraïbes, qu’il partage avec Haïti à l’ouest. On aurait tort de limiter la République dominicaine à ses hôtels-clubs tout inclus de Punta Cana, qui occupent tout de même plus de 35 kilomètres de littoral sur la pointe est du pays. Le pays est aussi ouvert aux affaires et représente une terre d’opportunités pour entrepreneurs à la fibre aventurière. Chaque grande ville offre ainsi une zone franche sécurisée où sont regroupées toutes les activités liées à l’exportation. Porte ouverte sur le Canada et les États-Unis, dont les touristes sont ses premiers clients, la République dominicaine permet aussi de rayonner sur tout l’arc antillais et l’Amérique centrale et du sud.

L'essentiel

Capitale

Saint-Domingue

Dirigeant

Luis Abinader

Population

10,63 millions d'habitants

Superficie

48 442 km²

Langues

La langue officielle est l'espagnol, mais le français est enseigné à l'école (il est parlé par les Haïtiens présents en nombre) tout comme l'anglais surtout pratiqué à Punta Cana, haut-lieu touristique à la pointe est du pays

Monnaie

Peso dominicain (=0,14 euro)

Croissance du PIB

-1 % (2020 – prévision COFACE)

Chômage

9 % (2020 - prévision FMI)

Indicatif téléphonique

+ 1 809

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Si vous avez l’intention de vous établir définitivement en République dominicaine, le processus d’obtention du droit d’y résider de manière permanente se déroule en 3 étapes successives : demande de visa de résident valable 60 jours, puis demande de résidence temporaire accordée pour une durée de 12 mois, et enfin demande de résidence permanente, dont l’obtention est compliquée, mais elle peut se faire très simplement par l’intermédiaire d’un avocat local spécialisé dans l’immigration. Vous pouvez également bénéficier de la procédure accélérée si vous effectuez un investissement de 200 000 dollars US en République dominicaine en achetant un bien immobilier.

› Trouver un emploi

Le réseautage est l’un des moyens les plus fiables pour trouver un emploi. À défaut, il existe plusieurs journaux en ligne affichant des offres. Vous pouvez également postuler directement auprès des entreprises internationales basées dans le pays (Carrefour, Véolia, Alstom…) ou des ONG. Les ambassades étrangères emploient également des expatriés, tout comme les écoles internationales et les entreprises présentes dans les zones franches, et travaillant exclusivement pour le marché export.  Il est essentiel que d’avoir quelques bases d’espagnol. Le CV doit être écrit en anglais et en espagnol.

Contacts utiles :

› Créer son entreprise

Le plus simple est de s’adresser à un avocat. Non pas que les formalités soient particulièrement compliquées mais parce que les administrations dominicaines sont bureaucratiques dans le sens le plus soviétique du terme. Il est toujours préférable de les éviter pour ne pas perdre son enthousiasme et sa volonté d’aller de l’avant. Les investissements étrangers sont les bienvenus. Ils concernent pour l’essentiel le tourisme, l’industrie et les services dans les zones franches et les mines. Il existe trois statuts :

  • propriétaire unique (petites entreprises comme cabinets de conseil, instituts de beauté, conseillers techniques, etc),
  • société individuelle à responsabilité limitée (EIRL, recommandé pour les entreprises qui ont de grandes quantités d’actifs fixes ou d’actions) et
  • société à responsabilité limitée, avec un investissement minimum de 10 000 dollars américains.

En créant votre entreprise dans une zone franche (présente dans chaque grande ville), vous bénéficierez d’une grande flexibilité fiscale, et d’une diminution du salaire minimum à verser aux employés. Les zones franches permettent de produire les biens et services uniquement destinés à l’exportation (centres d’appels, fabricants d’outils, de vêtements, de chaussures et de bijoux…).

Contacts utiles :

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Il existe de nombreuses écoles de qualité dans le pays et un certain nombre d’établissements multinationaux où votre enfant pourra suivre des cours dans différentes langues, et pas seulement en espagnol. La plupart des expatriés inscrivent leurs enfants dans des écoles internationales. À Saint-Domingue, on trouve des écoles comme l’Ashton School, l’American School of Santo Domingo et la Saint George School. Si vous envisagez de vous installer à La Romana, consultez l’Abraham Lincoln School, et à Las Terrenas, vous trouverez l’école internationale Las Terrenas. Les écoles qui ont été accréditées par le ministère dominicain de l’Éducation peuvent offrir des certificats et des diplômes permettant d’étudier dans des universités dominicaines, américaines et européennes.

Contact utile : 

› S’inscrire à la fac

Le pays dispose d’un système d’enseignement supérieur développé. Il compte de nombreuses universités privées fréquentées par des étrangers, en particulier pour leurs programmes médicaux et dentaires. Les frais sont plus élevés pour les étudiants étrangers et il est nécessaire d’avoir un visa étudiant pour pouvoir s’y inscrire. L’Université autonome de Saint-Domingue (UASD) est la plus ancienne université des Amériques avec des campus dans tout le pays. Une fois le certificat de fin d’études secondaires en poche, le processus d’admission est différent dans chaque établissement. Il existe actuellement des épreuves d’accès pour les filières universitaires en sciences de la santé (médecine, odontologie) ou pour les études en informatique.

Contacts utiles : 

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

De grands groupes français sont installés via des filiales en République dominicaine: Carrefour, Orange, Conforama, Vinci, Total, Véolia… et proposent des stages aux étudiants français. C’est aussi un groupe français basé en Isère, Poma, qui a réalisé le téléphérique urbain de Saint-Domingue et Alstom qui a construit le métro de la capitale. Les principaux secteurs sont : l’hôtellerie (petits hôtels), les ONG comme volontaire (participer par exemple à la construction de maisons), la protection de l’environnement (observation des espèces en danger comme les baleines dans le nord…), écoles de plongée à Punta Cana ou écoles internationales. Il est conseillé de parler un peu l’espagnol.

Contact utile :

› V.I.E.

La République dominicaine fait partie des pays accessibles au volontariat international en entreprise (VIE). Ce programme de six mois à deux ans s’adresse aux jeunes âgés entre 18 et 28 ans lors de leur inscription au programme. Les candidats doivent disposer d’un casier judiciaire vierge, avoir assisté à la journée défense et citoyenneté et être aptes physiquement. 92% des volontaires possèdent un bac +5  et viennent généralement d’écoles de commerce, de management et d’ingénieurs. Il peut s’agir tout autant de profils spécialisés en prospection commerciale, accompagnement, développement d’affaires, gestion d’équipes locales… dans tous les secteurs : finance, marketing, comptabilité, ressources humaines, logistique… On peut se renseigner directement auprès des filiales de multinationales françaises ou étrangères installées à Saint-Domingue. La République dominicaine ne fait pas partie en revanche des pays éligibles au PVT (permis vacances travail).

Contact utile :

 

 Coût de la vie

› Logement

Le coût de la vie en République dominicaine est en moyenne 32 % moins élevé qu’en France. Le pouvoir d’achat local y est cependant 72 % plus faible. Par exemple, un appartement de deux chambres dans une station balnéaire coûtera environ 400 à 600 dollars américains à la location, contre des loyers bien plus abordables l’intérieur des terres. Quant à l’achat, pour le même type de logement, il vous en coûtera environ 125 000 USD minimum. Le prix du mètre carré dépend de la localisation du bien, de la qualité de sa construction et des prestations offertes (piscine, sécurité…), comme à Las Terrenas, surnommé « le village français ». L’endroit abrite une importante communauté francophone composée de Canadiens, de Belges, de Suisses et surtout de Français… qui ont fait exploser les prix de l’immobilier ! Au total, on estime que 2000 expatriés francophones ont refait leur vie ici. Il n’existe pas de restrictions envers les étrangers pour l’achat d’un bien immobilier en République dominicaine. Après avoir fait vérifié le statut légal du bien par un avocat, la signature du contrat de vente se fait devant un notaire qui certifiera l’authenticité de l’acte.

Contact utile :

  • Wimdu, site de locations de vacances et d’appartements en République dominicaine

› Transports

Pour être honnête, l’état général du réseau routier est médiocre et la plupart des routes sont mal entretenues. Toutefois, les autoroutes Punta-Cana / Saint-Domingue et Las Terrenas / Saint-Domingue font exception et sont de bonne qualité. Bus et taxis sont des moyens plus sûrs de vous déplacer quasiment partout. La République dominicaine connaît un des taux de mortalité sur la route parmi les plus élevés au monde (vitesse, signalisation déficiente, non-respect des principes élémentaires de sécurité par les automobilistes comme par les piétons, mauvais état des véhicules). Une dizaine d’aéroports permettent, soit par les lignes régulières d’Aerodomca (Aeronaves Dominicanas), soit par des avions-taxis, de se déplacer en moins de 1h dans n’importe quel coin du pays dans des conditions de confort et de sécurité normales.

 Santé

L’Ambassade recommande aux Français résidant en République dominicaine de souscrire à une assurance ou mutuelle complémentaire et de bien choisir, dans la mesure du possible, l’établissement hospitalier. Le coût d’une intervention médicale en République dominicaine, notamment en cas d’urgence, peut atteindre des montants très élevés, et les cliniques privées pourraient ne pas intervenir en cas d’insolvabilité du patient. Le pays dispose d’un excellent service de soins de santé, toutefois, à certains endroits seulement. Ainsi, vous devez en tenir compte lorsque vous choisirez votre ville de résidence. Les hôpitaux de Saint-Domingue et de Santiago disposent des derniers équipements, du meilleur personnel médical et d’installations privées. Ils sont payants et acceptent les assurances médicales. Dans les zones touristiques et les zones à forte concentration d’expatriés (Las Terrenas, Punta Cana…), vous trouverez des cliniques privées où la plupart des membres du personnel parle anglais.

 Fiscalité

La France et la République dominicaine n’ont pas signé de convention fiscale. Par conséquent, les revenus versés par un organisme français au titre d’un emploi antérieur, et payés à un résident en République dominicaine, sont imposables en France. La loi dominicaine assure une exonération fiscale sur les revenus de pensions ainsi que sur les mutations immobilières. Les étrangers bénéficiant d’une rente mensuelle (investissements bancaires, loyers…) ou d’une retraite dans leur pays d’origine; ou qui investissent plus de USD 200.000,00 en République dominicaine, et qui ont l’intention de s’y installer définitivement peuvent depuis 2007 opter pour le Programme spécial de résidence (≈ Permis de Séjour) pour investissement : il n’y a pas d’âge minimum, tant que les conditions sont remplies. Hormis le permis de séjour définitif; précieux sésame par les temps qui courent, et qui permet d’opter pour la nationalité dominicaine 2 ans plus tard, les avantages fiscaux sont nombreux.

 Retraite

Douceur de vivre, plages paradisiaques, carnaval coloré, cuisine mêlant des saveurs espagnoles et antillaises, climat tropical tempéré… mais aussi risques climatiques, médiocre qualité des soins dans le secteur public et infrastructures sous-développées.

Pour prendre sa retraite en République dominicaine, il faut décrocher un permis de résidence. Le processus commence avant le départ, en France, auprès du consulat de la République dominicaine. Il faudra fournir une série de documents. En tant que retraité, pour pouvoir prétendre au visa et à la carte de résidence, le demandeur doit percevoir une pension mensuelle de 1 500 dollars américains minimum ou un revenu

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR