Suivez nous sur

Saskatchewan (Canada)

Français à l'étranger

Publié

le

Le Saskatchewan, qui compte plus d’un million d’habitants, est la province la plus vaste des Prairies canadiennes entre le Manitoba et l’Alberta. La province se vante par ailleurs d’être la plus ensoleillée malgré l’hiver le plus long.

La Saskatchewan accueille les Fransaskois, les habitants francophones de la province, qui se trouvent en grande majorité dans les quatre grands centres urbains : Regina, la capitale provinciale, Saskatoon, Moose Jaw et Prince Albert. Représentant près de 2% de la population provinciale, cette communauté francophone est chapeautée par un réseau d’organismes régionaux et provinciaux œuvrant dans des domaines aussi variés que la santé, l’éducation, la culture, le développement économique, la jeunesse, les personnes âgées, la petite enfance et la famille.

Le Saskatchewan est par ailleurs la seule province dont la la population n’est pas majoritairement d’origine française ou anglaise. Le mélange y est important. Cependant, la langue dominante reste l’anglais.

L’économie saskatchewannaise a longtemps reposé sur l’agriculture. Le produit majeur et le plus familier est le blé, mais le Saskatchewan produit également le canola, le lin, le seigle, l’avoine et l’orge. La province exporte la majeure partie de son agriculture aux États-Unis avec qui elle partage une frontière avec les États américains du Montana et du Dakota du Nord.

Le Saskatchewan abrite également une industrie minière très importante et est par ailleurs la seconde province canadienne productrice de pétrole après l’Alberta. Le Saskatchewan se classe aussi comme l’un des plus grands exportateurs mondiaux de potasse et d’uranium.

 Travailler

› Trouver un emploi

La communauté francophone du Saskatchewan est très soudée. Il ne faut donc pas hésiter à se tourner vers les organismes francophones comme la Fédération des francophones de Saskatoon qui héberge un bureau d’aide à la recherche d’emploi où les services sont offerts par un agent de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

Le gouvernement du Saskatchewan administre le site d’emploi Saskjobs.ca, où il est possible de trouver plus de 10 000 emplois offerts dans la province. ReginaJobShop et le site de la ville de Regina recensent aussi les dernières offres d’emploi et de stage dans la province.

Pour se constituer un réseau professionnel, il peut être utile de devenir bénévole dans un organisme ou une organisation communautaire. Le bénévolat permet également d’acquérir une expérience de travail.

Attention, au Canada, plus de 20% des emplois sont réglementés par le gouvernement. Ceux qui souhaitent travailler dans ces secteurs réglementés devront au préalable obtenir un permis de réglementation de la province où ils vivent. Le Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux indique les réglementations sur ces professions.

› Les secteurs porteurs d'emploi

La province du Saskatchewan, qui a vécu un certain exode de ses habitants, connaît de fortes pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs comme la santé (médecins généralistes, psychiatres, orthophonistes, infirmières…), les transports routiers (une pénurie de 25 000 conducteurs est anticipée  d’ici à 2020), ou encore la mécanique industrielle et l’électricité.

L’univers de la construction est par ailleurs en plein développement, ce qui favorise les métiers du bâtiment. L’entretien des routes, des canalisations d’égouts ou encore des centrales hydro-électriques nécessitent de nombreux recrutements. Il s’agit d’un secteur pour lequel la province recherche plusieurs milliers de travailleurs afin de remplacer les futurs retraités et prévoit par ailleurs la création de près de 10 000 emplois avant 2022.

Comme dans la majorité des provinces, les compétences dans les métiers des technologies de l’information et des nouveaux médias sont également très recherchées. Dans la partie Nord de la province, l’industrie forestière est très importante et offre ainsi de nombreux emplois.

Il existe aussi une demande dans les services d’entretien de voitures et les garages, dans les télécommunications et dans le secteurs des assurances, ainsi que dans les métiers du tourisme où plus de 80 000 emplois seront disponibles d’ici 2030.

› Créer son entreprise

La province du Saskatchewan bénéficie d’une fiscalité avantageuse pour les entrepreneurs et offre le plus bas taux d’imposition sur le revenu des sociétés dans les secteurs de la fabrication et de la transformation. Celui-ci peut descendre à 10%. Le taux d’imposition sur le revenu des petites entreprises est de 5%. Quant au crédit d’impôt, il se situe à 7% sur l’équipement de fabrication et de transformation et à 15% sur les dépenses liées à la recherche et au développement biomédical et de la conception de logiciels. Aussi, les employeurs ne paient pas de charges pour leurs employés et ces derniers ont accès à des formations gratuites.

Les secteurs les plus forts sont la transformation d’aliments, l’agriculture, le pétrole et le gaz, les minéraux, les hautes technologies ainsi que les produits forestiers.

Le Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CECS) aide les personnes qui veulent créer leur entreprise, de l’idée à la réalisation, en passant par le montage du dossier aux banques.

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada), un organisme national à but non lucratif, est par ailleurs un interlocuteur privilégié lors de la création d’une entreprise.

 Etudier

› S’inscrire à la fac

En Saskatchewan, l’éducation de la maternelle à la 12e année est une responsabilité partagée entre le ministère de l’Éducation et les commissions scolaires élues localement.

Le Conseil des écoles fransaskoises est la division scolaire francophone qui gère 9 régions scolaires francophones regroupant 11 écoles. L’École canadienne-française est, quant à elle, le seul établissement francophone de Saskatoon qui accueille les enfants de la maternelle à la fin du secondaire.

Chaque établissement de la province est par ailleurs chargé de soutenir les élèves nouveaux arrivants qui apprennent l’anglais comme langue additionnelle (ALA). Ces élèves suivent des cours réguliers, mais reçoivent du soutien supplémentaire en anglais, selon leurs besoins personnels.

Il existe aussi deux universités anglophones en Saskatchewan : l’Université de Regina et l’Université de la Saskatchewan. Chaque établissement est indépendant et se réserve le droit d’accepter ou non les étudiants.

Les étudiants étrangers qui obtiennent leur diplôme d’une institution collégiale ou universitaire subventionnée par la Saskatchewan pourront travailler durant deux ans dans la province.

 Coût de la vie

› Logement

Le coût du logement est bien moins élevé en Saskatchewan que partout ailleurs au Canada. Regina offre notamment un cadre de vie agréable et convient à des budgets un peu serrés.

Le prix moyen d’un studio est de 700 dollars canadiens à Saskatoon et Regina. Pour un appartement avec une chambre, il faut compter en moyenne 900 dollars canadiens dans les deux villes.

Lors d’une location, le propriétaire peut demander des références morales et financières, ainsi qu’un dépôt de garantie correspondant à un mois de loyer.

L’une des meilleures façons pour trouver un logement est de consulter les journaux locaux comme Regina Leader Post, The Moose Jaw Times ou encore Prince Albert Daily Herald.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement donne des conseils sur le processus de location. Les agences immobilières pourront, quant à elles, apporter des services concernant les démarches d’achat. Le Réseau en immigration francophone du Saskatchewan est aussi très utile afin de trouver un logement.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE