fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

La Société générale règle ses contentieux

Deux affaires fort fâcheuses qui encombraient lourdement la Société générale et ses actionnaires sont en train de se solutionner. 

Français à l'étranger

Publié

le

Ces démêlés avec la justice américaine et le fisc français concernent les soupçons de corruption avec le fond souverain libyen et les manipulations du taux interbancaire Libor. La Banque annonce donc être « parvenue à des accords de principe ».

Pour échapper au procès en France la banque paierait 250 millions, et 250 millions supplémentaires seraient versés aux Etats-Unis; la banque annonce cependant que « ces versements n’auront pas d’impact sur les résultats ».

Au sujet de l’affaire Libor, le directeur général délégué Didier Valet, responsable des activités de marché, avait été licencié afin d’éviter à la banque une amende bien supérieure à celle payable aujourd’hui et dans l’affaire de soupçons de corruption dans les transactions avec le fond souverain libyen, il semblerait que c’est une somme de quelque 500 millions d’euros qui serait engagée.

La banque ne dit pas pour l’instant combien l’ensemble des arrangements vont lui coûter.

Il reste une affaire majeure à régler, celle qui concerne des suspicions de violation des embargos américains, avec l’OFAC, le département du Trésor américain chargé de faire respecter les embargos.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR