fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

FRANCE 24 : Le documentaire multi-primé « Si je reviens un jour » continue de voyager en France et dans le monde entier

Français à l'étranger

Publié

le

La mémoire de Louise Pikovsky, lycéenne juive morte à Auschwitz en 1944, dont France 24 a reconstitué la courte existence dans le documentaire « Si je reviens un jour. Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky », n’en finit plus de voyager.

Diffusé sur France 24 en mars 2017 en français, en arabe et en anglais, le documentaire qui a reçu de nombreux Prix a déjà été projeté et donné lieu à des conférences dans plusieurs villes en France, mais aussi aux Etats-Unis, au Canada, en Israël, en Chine, en Russie, en Italie, en Allemagne, en Ukraine, en Grèce, en Suisse… Il est aussi largement exploité dans les établissements scolaires en France et à l’étranger, où la journaliste Stéphanie Trouillard se rend autant que possible pour y présenter son travail aux élèves. Au cours des prochaines semaines, elle se rendra :

au Lycée français d’Alger, le 19 mars

au Collège Marcel Pagnol à Gravigny, le 3 avril

au Forum des archivistes à Saint Etienne, le 5 avril

au Musée juif de Belgique à Bruxelles, le 22 mai

à la Mairie du 19ème arrondissement de Paris, en mai (date communiquée ultérieurement)

à l’Agora de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie à Metz, le 25 octobre

« Si je reviens un jour. Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky » :

En 2010, lors d’un déménagement au sein du lycée Jean-de-La-Fontaine, dans le 16ème arrondissement de Paris, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire. Enfouis là depuis des dizaines d’années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky. Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne a correspondu avec sa professeure de lettres. Son dernier courrier date du 22 janvier 1944, jour où elle est arrêtée avec sa famille. Internés à Drancy, le père, la mère et les quatre enfants ont été déportés à Auschwitz. Ils n’en reviendront pas. 

Informée de cette découverte, Stéphanie Trouillard, journaliste de France 24, a prêté main forte à Khalida Hatchy, une professeure de l’établissement qui souhaitait reconstituer le parcours de cette jeune fille. À partir des documents de Louise, elles ont pu retrouver des témoins, des cousins éloignés et des anciennes élèves. Ce web documentaire raconte ce travail de mémoire, qui les mènera jusqu’à Jérusalem. Il rend enfin la parole à Louise, une élève particulièrement douée, qui n’a pas pu vivre l’existence brillante à laquelle elle semblait destinée.

A (re)voir sur : www.france24.com

 

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE