fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Alerte sécurité, du 5 juin au 9 juillet, avec International SOS

Avatar

Publié

le

Vous pouvez bénéficier, en exclusivité, des informations de notre partenaire International SOS, qui couvre pour la semaine du 5 au 9 juillet les événements nécessitant une vigilance accrue.

Afrique

Ethiopie. Jours à venir. La région d’Amhara, au nord-ouest du pays, est le lieu de tensions qui se sont traduites par des affrontements intercommunautaires, notamment près de la frontière avec la région voisine de Benishangul-Gumuz, plus au sud. Les déplacements sont donc déconseillés dans cette zone.

Mozambique. Jours à venir. Une attaque terroriste a tué 7 personnes le 24 juin dernier dans la ville de Diaca, située dans la province de Cabo Delgado, au nord du pays. Depuis fin 2017, plusieurs actes semblables ont été perpétrés, faisant près de 250 victimes.

Niger. 4 au 8 juillet. L’organisation du sommet de l’Union africaine (UA) va donner lieu au déploiement d’un important dispositif sécuritaire, justifié par la permanence du risque terroriste. Par conséquent, la circulation est impactée par la mise en place de ce dispositif.

RD Congo. Jours à venir. Des manifestations ont eu lieu le 30 juin dernier dans différents lieux du pays pour protester contre l’annulation de l’élection de parlementaires et le retour au pays de membres de l’opposition. Une victime est à déplorer dans la ville de Goma (Nord-Kivu).

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Tunisie. Jours à venir. La menace terroriste demeure en Tunisie, comme en témoigne l’attentat qui a eu lieu à Tunis le 27 juin dernier dans le centre-ville, au niveau des arcades de l’avenue Charles-de-Gaulle, et devant une caserne de la Garde nationale, dans le quartier El-Gorjani. Un mort et huit blessés ont été à déplorer lors de ces deux explosions.

Amérique du Sud

Honduras. Jours à venir. Le président de la République, Juan Orlando Hernandez, est sur la sellette suite aux réformes mises en place en matière d’éducation et de santé. Plusieurs manifestations ont eu lieu dernièrement pour exiger sa démission. Dans les prochains jours, la capitale Tegucigalpa et la deuxième ville du pays, San Pedro Sula, pourraient être touchées par de nouvelles manifestations, notamment près des hôpitaux et universités.

Venezuela. 5 juillet. Le jour de la commémoration de l’indépendance du Venezuela devrait faire l’objet de nombreuses manifestations à Caracas et dans les principales villes du pays. Le 19 juin dernier, de nombreux manifestants étaient réunis pour attirer l’attention de la communauté internationale sur la situation de l’économie et des droits humains au Venezuela.

Asie-Pacifique

Inde. Jusqu’au 15 août. Lancé le 1er juillet, le pèlerinage d’Amarnath Yatra sillonne le district de Anantnag, à travers les montagnes de l’Himalaya, dans le but de rejoindre la grotte d’Amarnath au terme de plusieurs jours de marche. Pour encadrer ce périple, quelque 42 000 personnels de sécurité seront postés sur le trajet compte tenu des attaques perpétrées par le mouvement terroriste pakistanais Lashkar-e-Toiba lors de précédentes éditions.

Hong Kong. Jours à venir. Le 1er juillet dernier, les manifestations qui ont lieu depuis plusieurs mois, notamment pour protester contre un projet de possible extradition vers la Chine continentale, ont gagné en intensité avec l’entrée en force de la foule dans le Parlement de Hong Kong (Legislative Council). Face à un mouvement de contestation qui demande sa démission, Carrie Lam, à la tête de l’exécutif, reste pour l’instant inflexible.

Europe

Chypre. Jours à venir. La partie turque de l’île (RTCN), au nord du pays, a été touchée le 1er juillet dernier par un missile identifié comme étant de fabrication russe et provenant probablement de Syrie. Tombé à vingt kilomètres au nord de la capitale Nicosie, il n’a fait aucune victime. Rappelons que l’île est très proche géographiquement de la zone de conflit au Moyen-Orient.

Géorgie. Jours à venir. La remise en question de l’influence russe sur le pays est au cœur des manifestations qui se déroulent depuis plusieurs semaines dans la capitale Tbilissi. Les affrontements avec la police le 20 juin dernier ont fait 240 blessés. En réaction, les autorités russes ont décrété l’interdiction de desserte des deux pays par les compagnies russes et géorgiennes. Le secteur touristique géorgien, très dépendant de son voisin, risque d’être très pénalisé par cette mesure.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE