fbpx
Suivez nous sur

Nos partenaires

Une nouvelle solution patrimoniale dans l’hôtellerie

Depuis plusieurs années maintenant, la baisse des taux impacte fortement la rémunération de l’épargne sans risque et des gestions prudentes. Les stratégies patrimoniales défensives ne peuvent plus se cantonner au fonds euros et les investisseurs recherchent désormais des solutions alternatives.

Français à l'étranger

Publié

le

Une Nouvelle Solution Patrimoniale Dans L’hôtellerie

Le secteur du luxe, qui contribue au rayonnement de l’image de la France dans le monde, offre des opportunités d’investissement dans des actifs tangibles à forte valeur intrinsèque. Leurs caractéristiques sont appréciées de longue date par les investisseurs institutionnels et deviennent de plus en plus prisées chez les particuliers.

L’hôtellerie particulièrement se taille une place une taille de choix dans ce secteur et constitue une solution de placement défensive, si certaines conditions sont respectées :

  • Sélectionner des actifs composés des murs et des fonds dans des lieux primes où les grandes chaînes hôtelières sont absentes : Megève, Courchevel, St Barthélémy…etc. En effet, la rareté de ces lieux prestigieux associée à leur forte fréquentation touristique par une clientèle internationale permet une revalorisation du foncier et de l’exploitation commerciale.
  • Ne pas recourir à l’endettement pour l’acquisition de ces actifs afin de maintenir le risque à son minimum. Ainsi, en cas de ralentissement ou de retournement de marché, la gestion ne sera pas menacée par la contrainte d’un remboursement de prêt.

Comment mettre en œuvre cette stratégie et à qui s’adresse-t-elle ?

Les particuliers ultra fortunés du monde entier investissent en direct ou via des club deals dans l’hôtellerie de luxe française depuis longtemps. Le groupe Crystal propose en avant-première une solution patrimoniale par le biais d’un fonds investissant dans des boutiques-hôtels de luxe pour des clients désireux d’investir dans un modèle compréhensible et transparent.

Ce fonds peut bénéficier également aux dirigeants et actionnaires devant réemployer une partie du produit de leur cession dans le cadre du régime de l’apport cession (150 0 B Ter). En effet, depuis le 1er janvier 2019, le champ du réinvestissement a été élargi aux souscriptions dans des fonds de capital investissement : FCPR, FPCI, SLP… mais les solutions proposées à l’heure actuelle sont très dynamiques, avec des niveaux d’endettement importants et des frais très élevés. Or, le chef d’entreprise qui vient de céder sa société souhaite une approche prudente de ce remploi économique, qui souvent représente l’aboutissement du travail de toute une vie et surtout le capital nécessaire à générer un complément de revenus pour la retraite. Le fonds étudié par le groupe Crystal permettrait de combler un manque de solutions défensives en la matière.

>> En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR