fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Retour des Français bloqués : le bout du tunnel en vue sur les îles aux Philippines

Après avoir ratés les trois premiers vols de rapatriement, des Français bloqués sur des îles aux Philippines devraient décoller demain soir pour la France. Ces Français racontent leur périple.

Quentin Dixmier

Publié

le

Sans Titre 131

Nadège, une trentenaire basque qui voyage aux Philippines en famille, a reçu avant-hier ses premières nouvelles encourageantes. L’ambassade de France et le DOT (Department of Tourism) a finalement réussi à mettre en place des avions pour récupérer les Français coincés sur les différentes îles et les ramener à Manille, la capitale, en vue d’un rapatriement.  400 Français  cherchent toujours à rentrer en France des Philippines, selon les informations à notre disposition. 

Nadège et 50 autres Français bloqués sur l’île de Coron, à l’ouest des Philippines, sont ainsi partis aujourd’hui avec un vol AirSwift direction Manille, tout comme Camille et Maxime, un couple de Normands qui était jusqu’à présent coincé sur l’île de Negros.

> Dans les îles des Philippines, la même galère

Nadège était partie le 9 mars de France avec son compagnon, sa sœur, son frère et ses parents pour profiter de deux semaines au bout du monde. Des visites et surtout de la détente sur l’une des petites îles du pays. Pour leur part, Camille et Maxime, amateurs de plongée de moins de 30 ans, étaient partis pendant 9 mois pour voyager à travers l’Asie du Sud Est. 

Malheureusement ces Français aujourd’hui éparpillés dans les îles des Philippines se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment. Alors que le pays s’est soudainement confiné le 16 mars, la famille de Nadège et le couple normand se sont retrouvés bloqués sur leurs îles, loin des aéroports internationaux, et sans possibilité de les rejoindre. Impuissants, ils ont vu partir les trois premiers vols de rapatriement sans eux. 

> Le confinement strict de Duterte

« Lors de notre dernière balade, on me tend un téléphone : c’est la directrice de notre hôtel qui me confirme le confinement demain, elle nous conseille de quitter l’île et d’aller vers un aéroport international, malheureusement il était déjà trop tard et les derniers vols étaient déjà annulés » s’exclame Nadège. « Ici, Ils ne rigolent vraiment pas avec le confinement, mon compagnon et mon frère ont essayé de trouver des solutions à travers l’île. Mais, très rapidement ils ont été contrôlés puis suivis par l’armée » continue-t-elle. 

En effet, le confinement aux Philippines est total et stricte : interdiction de sortir sans autorisation, interdiction d’être deux sur une moto, couvre-feu, lieux publics et touristiques fermés tout comme les activités qui vont avec. « Beaucoup d’attractions touristiques ont été interdites, notamment la plongée sous-marine » confirme Maxime.

Le Président philippin, Rodrigo Duterte, a même demandé aux forces de l’ordre “d’ouvrir le feu” sur toute personne à l’origine de « troubles » dans les régions placées en confinement. Dans ces conditions, les Français n’avaient plus qu’une solution : prendre leur mal en patience et attendre un signe de l’ambassade et du DOT. Ils ont rapidement songé à se jeter sur les derniers vols commerciaux mais les prix, souvent trop onéreux, et la probabilité de les voir annulés les ont convaincus d’attendre sur Coron et Negros.

> Une attente dans des conditions agréables

Après avoir compris qu’ils ne pourraient pas regagner les aéroports internationaux, Nadège et sa famille décident finalement de quitter leur hôtel pour en rejoindre un autre,  isolé sur une petite île. « Nous n’étions qu’à 150m des côtes de Coron et surtout tout seul sur notre île, on en fait le tour en 20min mais au moins on peut marcher 20minutes ». Même son de cloche pour le couple normand : « nous avions bougé dans un petit resort en bord de mer tenu par un français. Notre hôte, qui est devenu un ami, a fait en sorte de rendre la vie ici moins monotone et nous aidait pour les courses, la lessive et nous permettait même de faire du snorkeling ».

> L’ambassade de France aux Philippines face à un casse-tête

Commence alors pour ces Français de nombreux échanges avec l’ambassade et un suivi actif des réseaux sociaux : de nombreux groupes Facebook et conversations WhatsApp voient le jour pour se tenir informés entre Français coincés. L’ambassade a mis en place plusieurs adresses emails correspondant aux différentes régions du pays pour faciliter le recensement.  « Nous étions en contact quotidien avec l’ambassade, même si leurs infos étaient toujours les mêmes, ils nous demandaient d’attendre. Au moins, ils nous avaient mis à disposition un laisser passer téléchargeable sur leur site » raconte la jeune basque.

Avec 2 000 îles habitées, organiser un rapatriement est un véritable casse-tête philippin. Même si la majorité des ressortissants français sont concentrés sur les 11 îles principales du pays, mettre en place des bateaux ou des avions s’avère complexe, nécessitant à la fois l’accord du gouvernement, d’une compagnie aérienne et des autorités locales.

« L’ambassade a vraiment très bien géré la situation. Nous étions persuadés que ces vols allaient être mis en place en plusieurs semaines, mais au final les deux premiers vols se sont suivis d’une semaine, même chose pour le troisième » s’exclame Maxime.

Il relativise cependant : « Il reste des Français dans des îles encore plus éloignées ou moins touristiques, et ces personnes n’ont pour l’instant pas de solution, mais je pense que l’ambassade ne les laissera pas tomber ».

Rédigé par Quentin Dixmier

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    GéPé

    14 avril 2020 at 10 h 29 min

    Bonjour les confinés des Philippines, Peut-être n’avez vous pas été assez prudents de partir à cette date alors que les voyants étaient déjà au rouge. Malheureusement maintenant vous devez assumer votre choix. Je vous souhaite néanmoins une bonne fin de séjours et surtout soyez prudents et respectez les consignes locales. Amical soutiens, GéPé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR