fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Qui sont ces Français à… Madagascar ?

Malgré son instabilité politique et ses difficultés économiques, Madagascar continue de faire rêver les Français qui y sont plusieurs centaines à s’y installer chaque année, le plus souvent pour créer leur petite entreprise.

Nathalie Laville

Publié

le

Rue Madagascar

Avec ces près de 17 000 Français inscrits sur les registres consulaires (et beaucoup plus en population estimée), cette communauté est l’une de plus importantes d’Afrique.

> Où sont les Français à Madagascar ?

Si les Français sont installés un peu partout dans l’île, le gros des troupes se trouve à Tananarive où se trouve l’essentiel des activités culturelles de l’île, mais également à Tamatave et à Majunga. Dans la capitale, les quartiers de Ambatobe, près du lycée français, au Mausolée, à Mahatazana, sont très recherchés.

> Une communauté très présente dans les TPM/PME

Ils sont environ plus de 40% des Français à venir à Madagascar pour reprendre ou pour créer une entreprise : restaurant, hôtel, agence de voyages… On vient rarement à Madagascar pour y prendre sa retraite, sauf à y avoir des attaches particulières, en revanche on trouve beaucoup d’associatifs venus monter des projets de coopération à Madagascar comme créer une école ou encore ouvrir un dispensaire. D’autres viennent rejoindre de missions humanitaires, également nombreux. Beaucoup reste à faire dans ce pays à la faune et la faune extraordinaire où se développent de plus en plus des start-ups innovantes dans l’agriculture, les biotechs… Evidemment, et comme ailleurs, les Français travaillent ici dans la restauration et l’hôtellerie, mais pas seulement. Ils sont aussi investis dans les télécoms, la biotechnologie ou même l’industrie textile. Sans oublier les grosses entreprises françaises implantées sur le territoire qui emploient beaucoup de cadres français : Casino, Total, Air Liquide…

> De belles success stories

Créé dans les années 50 par Marcelin Bourdillon, ce qui est devenu au fil des ans le groupe Marbour a longtemps été leader sur la zone en ce qui concerne l’alimentation (en particulier sur le riz) et les services à l’environnement (traitement des eaux, solutions logistiques…). Salim Ismail, PDG du groupe Socota, est issu d’une famille française installée ici depuis le XIXe siècle. Géant de l’industrie textile, il fait, entre autres choses, fabriquer des tissus et des vêtements à Antsirabe. Il a également créé une ferme aquacole d’élevage de crevettes à Diégo-Suarez. Ce touche-à-tout a ausi investi dans l’immobilier et est à l’origine du BioPark Mauritius qui accueille des entreprises et des laboratoires de recherche et développement spécialisés dans les biotechnologies. Hassanein Hiridjee, directeur général d’Axian, est un franco-malgache qui a créé sa propre société de promotion immobilière, First Immo, avant d’intégrer le groupe familial, qu’il codirige. Là, il investit dans l’immobilier, la distribution pétrolière, la production d’électricité, la banque (BNI, rachetée en 2014) et les télécoms.

> Madagascar face au coronavirus

Comme la plupart des pays du monde, Madagascar a émis des mesures de confinement et de limitation de la circulation. Plus de taxis, seules deux personnes autorisées par véhicule, et une personne par véhicule deux-roues et obligation de porter un masque. La population n’est autorisée à se déplacer qu’une fois par jour uniquement pour faire des courses alimentaires, avec une seule personne par foyer, couvre-feu de 20h à 5h, respect des distances de sécurité. Après midi, à Tananarive, il est interdit de circuler à pays ou en véhicule à moteur.

En lien avec l’AEFE, l’ambassade travaille aux conditions d’une réouverture progressive des écoles du réseau français à Madagascar. Les nombreux touristes français n’avaient pas tous pu être rapatriés : un vol Air Austral a permis à 64 Français, ce vendredi 24 avril, de rentrer en France, à La Réunion. Ils étaient bloqués dans le Grande Ile depuis que tous les vols avaient été suspendus, 1 mois auparavant.

Le président de la République de Madagascar a annoncé que le pays avait mis au point un médicament contre le Covid-19 contenant de l’artemisia (armoise), une plante qui est utilisée dans ce pays contre l’avis de l’OMS. Selon les autorités, ce médicament serait utilisé de manière préventive afin de renforcer le système immunitaire.

L’Ambassade est joignable de jour de 7h30 à 20h (020 223 98 44) et de nuit (032 121 10 10).

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Effectivement Madagascar sort du lot en appuyant un tambavy ou remède local contenant de l’artemisia (armoise) pour prévenir des maladies respiratoires, ici on parle du virus sras-cov-2 générant le covid19. Egalement très connu le miel qui a des vertus antibacteriennes, anvirales, antifongiques surtout avec les miels d’eucalyptus et de niaouli, utilisés directement ou comme support d’huiles essentielles aux vertus curatives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR