fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour les 22 et 23 mai par le Quai d’Orsay concernant l’évolution des mesures prises dans de nombreux pays pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les contacts utiles dans ces pays.

Français à l'étranger

Publié

le

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique :

> Chili

Couvre feu de 22h à 5h

Depuis le 18 mars, les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont fermées. Néanmoins, les ressortissants chiliens et les étrangers avec un statut de résident permanent au Chili peuvent entrer dans le pays mais devront, quelle que soit leur provenance, se soumettre à un confinement obligatoire de 14 jours. Ils doivent informer l’Autorité sanitaire de l’adresse de la mise en isolement.Les étrangers de passage peuvent sortir du pays mais uniquement par voie aérienne.

• Un couvre-feu national a été instauré sur l’ensemble du territoire, y compris l’Ile de Pâques, de 22 heures à 5 heures. Sauf urgence médicale avérée, tous les déplacements sont interdits sur cette plage horaire, à moins de disposer d’un sauf-conduit devant être obtenu auprès des commissariats des Carabiniers (« Carabineros »).

• Il n’existe pas à ce jour de mesure de quarantaine nationale pour l’ensemble de la population mais une mesure de confinement obligatoire visant les personnes âgées de plus de 75 ans est actuellement en vigueur sur l’ensemble du territoire chilien depuis le 24 mars.

Des mesures locales de confinement et de restriction des déplacements ont en outre été adoptées (liste des mesures et des zones concernées consultable via le lien : https://www.gob.cl/coronavirus/plandeaccion/).

• Confinement obligatoire :
o cartes des zones concernées consultables via ce lien : https://www.gob.cl/coronavirus/cuarentena/, onglet « Ver zonas en cuarentena » :
o Région de Tarapacá : villes d’Iquique et d’Alto Hospicio ;
o Région d’Antofagasta : zone urbaine d’Antofagasta et commune de Mejillones ;
o Dans la Région métropolitaine de Santiago :

  • Communes de Santiago centre, Providencia, Vitacura, Las Condes, Ñuñoa, Maipú, Padre Hurtado, La Reina, El Bosque, Quinta Normal, Independencia, Estación Central, Pedro Aguirre Cerda, Cerrillos, Recoleta, Cerro Navia, Conchalí, La Cisterna, La Florida, La Granja, Lo Espejo, Lo Prado, Macul, Renca, Peñalolén, de San Joaquín, de San Miguel, de San Ramón, La Pintana, Lampa, Colina, Huechuraba, Pudahuel, Buin, Puente Alto, Quilicura et San Bernardo.
    o Région de l’Araucanie : commune de Lonquimay

• Cordons sanitaires (entrées et sorties interdites sans sauf-conduit) :
o Région de Valparaíso : ville de San Antonio ;
o Région de l’Araucanie : villes de Temuco et de Padre Las Casas ;
o Région de Los Lagos : ville d’Osorno et île de Chiloé ;
o Région de Magallanes : villes de Punta Arenas et de Puerto Williams.
o Des cordons sanitaires spéciaux ont été mis en place depuis le 20 mai et jusqu’au 24 mai à 22h00 aux points d’accès et de sortie des zones du Grand Santiago et du Grand Concepción.

• Douanes sanitaires (contrôles de santé) : au 14 mai, 123 postes de douanes sanitaires ont été mis en place dans tous les points d’accès au territoire chilien (y compris ports et aéroports) et dans l’ensemble des régions, y compris l’Ile de Pâques, l’île de Chiloé et les points de traversée du Détroit de Magellan. Des douanes sanitaires ont été mises en place sur les routes entre la Région métropolitaine de Santiago et la région de Valparaíso et Viña del Mar. Les voyageurs doivent télécharger un « passeport régional sanitaire » sur la page www.c19.cl, qu’ils peuvent présenter y compris sur leur téléphone portable. Les personnes considérées à haut risque (selon la provenance du pays et d’éventuels premiers symptômes) ou ayant de la fièvre devront repartir dans la ville d’où ils viennent effectuer un test et une quarantaine. Des douanes sanitaires sont également mises en place progressivement dans les gares routières de l’ensemble du pays depuis le 1er avril.

Les passagers devant se rendre à l’aéroport de Santiago pour prendre un vol peuvent circuler en présentant leur billet ou leur réservation sur leur téléphone. Pour les Français de passage se trouvant dans les zones concernées par le confinement obligatoire, des autorisations spéciales permettant de se déplacer (pour une durée limitée) notamment pour se rendre au supermarché, à la pharmacie ou pour une consultation médicale peuvent être obtenues (précisions consultables via ce lien : https://www.gob.cl/coronavirus/cuarentena/, onglet « Descarga Nuevo instructivo »). Les étrangers ne disposant pas d’un RUT (numéro d’identification chilien) peuvent télécharger les laissez-passer (les « Permisos Temporales ») sur le site https://comisariavirtual.cl/, avec leur numéro de passeport, ou de manière présentielle dans les commissariats des Carabineros. Sauf urgence médicale avérée, tous les autres déplacements dans ces zones sont interdits pendant la durée du confinement.

• Les autorités chiliennes ont par ailleurs rendu obligatoire le port du masque dans :
o Tous les transports publics ou privés : avions, métros, trains, bus, transport collectif, transport privé rémunéré de passagers (taxis, VTC, tout type de transport privé sollicité par application), transport maritime payant.
o Les aéroports et gares routières
o Les supermarchés, centres commerciaux, hôtels, pharmacies
o Les établissements de santé
o Les banques et autres lieux recevant du public
o Les lieux de travail
o Les ascenseurs et les funiculaires
o Les établissements éducatifs
o Les théâtres, cinémas, discothèques, casinos et salles de jeux
o Les résidences pour personnes âgées
o Les lieux de fabrication et de manipulation de médicaments ou d’aliments
o Les galeries et tribunes dans les enceintes sportives, les gymnases et les stades
o Les pubs, restaurants, cafétérias pour les employés (pas les clients)
o Tout lieu fermé où se trouvent réunies 10 personnes ou plus

Dans plusieurs communes de la Région métropolitaine de Santiago, dont la commune de Santiago centre, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics et dans tous les lieux où peuvent se produire des rassemblements (notamment marchés ouverts).

Compte tenu des difficultés pour trouver des masques dans le commerce, le ministère de la Santé a mis en ligne un tutoriel pour la fabrication de masques artisanaux. Les stocks de matériels médicaux disponibles par pharmacie, en fonction des produits recherchés, peuvent également être consultés via ce lien : https://www.sernac.cl/portal/617/w3-channel.html
Pour les Français de passage au Chili, une cellule de réponse téléphonique est ouverte par l’ambassade de France pour répondre aux questions sur le Covid-19 : les numéros de téléphone dédiés sont publiés sur la Foire aux questions relative au coronavirus.

Au Chili, les personnes présentant des symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et ayant voyagé au cours du mois écoulé dans un pays touché par l’épidémie de Covid-19, ou ayant été en contact avec une personne porteuse du virus, doivent prendre les précautions d’usage pour ne pas contaminer l’entourage (s’isoler, rester à distance, se protéger la bouche lors de la toux, au besoin par un masque, utiliser des mouchoirs jetables, et bien se laver les mains) et 1) soit se rendre au service des urgences le plus proche, en signalant immédiatement leurs symptômes et le fait d’avoir voyagé dans une zone touchée par l’épidémie de Covid-19 ou d’avoir été en contact avec une personne porteuse du virus, 2) soit contacter le numéro spécial mis en place par le ministère chilien de la Santé (numéro 600 360 77 77 ou le site www.saludresponde.cl – en espagnol).

Contacts utiles :

Dans ce contexte, il est demandé aux Français de passage encore présents au Chili de s’inscrire sur Ariane, de consulter le site de l’ambassade de France et de se signaler auprès de l’ambassade par mail.

Les mesures prises par les autorités locales étant évolutives, il convient de se tenir informé en consultant notamment le site du ministère chilien de la Santé

> Cuba

A ce jour, l’entrée sur le territoire cubain demeure interdite aux touristes. Seuls les résidents à Cuba sont admis, mais sont mis en quarantaine de 14 jours dans un centre dédié.

Les hôtels, comme toutes les infrastructures touristiques, sont fermés. La sortie du territoire cubain pour les personnes de nationalité cubaine ainsi que pour les binationaux franco-cubain est soumise à autorisation des autorités cubaines.

Il n’y a pas de vol commercial à destination de Cuba jusqu’au 30 juin 2020.

Compte tenu de ces mesures, il convient de différer les voyages à Cuba (y compris les croisières).

Contacts utiles :

Les voyageurs se trouvant actuellement dans le pays et qui rencontrent des difficultés pour rentrer en France doivent contacter l’ambassade de France dès que possible en appelant depuis tout téléphone fixe au 7 201 31 31 ou par email sur le site de l’ambassade https://cu.ambafrance.org/Nous-contacter en précisant :
• Nom et prénom de toutes les personnes concernées ;
• localité où elles se trouvent actuellement ;
• numéro de téléphone et adresse électronique où l’on peut les joindre ;
• si un retour en France dès que possible est souhaité.

> Israël/Territoires palestiniens

Les voyageurs français qui ne disposent pas d’un passeport israélien ou d’une carte d’identité israélienne (Teoudat Zeout) se voient refuser l’accès au territoire israélien, ainsi qu’aux Territoires palestiniens.

Les Français de passage qui se trouveraient encore en Israël et dans les Territoires palestiniens sont invités à planifier leur départ dans les meilleurs délais. Il n’y a désormais plus de vols réguliers vers la France et l’UE, quelques vols charters sont organisés ponctuellement. Une liste des vols Tel Aviv – Paris considérés comme fiables est disponible sur le site du Consulat général de France à Tel Aviv. Il est vivement conseillé de consulter cette liste avant de réserver un vol, certaines compagnies proposant des vols qui qui sont ensuite annulés sans remboursement.

Les Consulats généraux de France à Tel Aviv et à Jérusalem sont ouverts pour les cas d’urgence et sur rendez-vous uniquement.

Israël

Les autorités israéliennes ont instauré un certain nombre de mesures de restriction d’accès au territoire :

1. Les voyageurs français qui ne disposent pas d’un passeport israélien ou d’une carte d’identité israélienne (Teoudat Zeout) se voient refuser l’accès au territoire israélien, ainsi qu’aux Territoires palestiniens. En conséquence, il est conseillé à ces voyageurs de reporter leurs déplacements.

2. Seuls les Français disposant d’un passeport israélien ou d’une carte d’identité israélienne (Teoudat Zeout) en cours de validité sont autorisés à rentrer en Israël sous réserve qu’ils se soumettent, à leur arrivée, à un confinement obligatoire pour une durée de 14 jours, dans un lieu dédié désigné par les autorités israéliennes (hôtel réquisitionné ou hôpital). Pour toute information concernant les mesures de confinement, consulter le site du Ministère de la Santé israélien.

3. Les Français résidant en Israël de manière permanente sans être titulaires de la nationalité israélienne, ni d’une Teoudat Zeout, sont susceptibles de pouvoir revenir en Israël au cas par cas et selon les modalités indiquées par l’Ambassade d’Israël en France, sous réserve qu’ils se soumettent également à un confinement obligatoire de 14 jours dans un lieu dédié désigné par les autorités israéliennes ou à leur domicile, dès lors qu’ils peuvent démontrer être en mesure de se confiner dans un lieu totalement séparé des autres membres du foyer.

Territoires palestiniens

Le 5 mai, le gouvernement palestinien a assoupli les mesures restrictives adoptées pour lutter contre la propagation du COVID-19. Les petits commerces ont rouvert progressivement. Les transports en commun ont repris leur service bien que les déplacements d’un gouvernorat à l’autre demeurent limités. Dans le cadre de l’état d’urgence qui demeure en vigueur, les établissements publics d’enseignement sont fermés jusqu’à nouvel ordre et les rassemblements interdits au moins jusqu’à la fin du ramadan.
A l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd el Fitr, l’Autorité palestinienne a annoncé un confinement strict en Cisjordanie du 22 mai à 19 heures au 25 mai à 19 heures.

Les Français se trouvant dans les Territoires palestiniens ne sont autorisés à franchir les points de passage israéliens que pour rejoindre directement l’aéroport Ben Gourion et seulement 6 heures avant l’heure de vol prévu. Il est impératif de présenter son passeport et le billet d’avion au moment du passage des checkpoints.

Les Français de passage dans les Territoires palestiniens sont invités à se rapprocher du Consulat général de France à Jérusalem pour assurer une coordination au : (+972) (0)2 629 85 19 (de 9h à 18h)

Par ailleurs, le pont Allenby, point de passage entre la Jordanie et les Territoires palestiniens, est actuellement fermé jusqu’à nouvel ordre aux touristes dans les deux sens.
Les points de passage d’Erez et de Rafah vers la bande de Gaza sont fermés dans les deux sens et jusqu’à nouvel ordre, sauf cas humanitaires.

Contacts utiles :

Il est conseillé à tous les voyageurs de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site internet de l’ambassade de France en Israël et du Consulat général de France à Jérusalem.

> Kenya

Interruption des liaisons aériennes internationales, notamment vers la France jusqu’au 6 juin. Interdiction de l’accès au territoire à toute personne en provenance d’un pays tiers, sauf pour les citoyens kényans ou les résidents étrangers (titre de séjour à l’appui) qui seront soumis à un isolement à leurs frais, dans des hôtels désignés par les autorités kényanes, pendant 14 jours, et sur présentation d’un test COVID-19 négatif

Couvre-feu  de 19 h à 5 h

Jusqu’au 6 juin, tous les déplacements par voie routière, maritime ou aérienne sont interdits au départ ou à destination de Nairobi, les comtés de Kwale, Kilifi, Mombasa et Garissa. Les quartiers d’Eastleigh à Nairobi et de la vieille ville à Mombasa sont également fermés.

Les déplacements restent autorisés à l’intérieur de ces régions et quartiers dans le respect du couvre-feu nocturne déjà mis en place.Ces mesures sont susceptibles d’être reconduites pour une période de 21 jours après le 6 juin.

Dans le reste du pays, les autorités locales ont pris les mesures suivantes :
• interruption des liaisons aériennes internationales, notamment vers la France jusqu’au 6 juin ;
• fermeture des frontières terrestres avec la Tanzanie, l’Ouganda et la Somalie jusqu’au 6 juin ;
• interdiction de l’accès au territoire à toute personne en provenance d’un pays tiers, sauf pour les citoyens kényans ou les résidents étrangers (titre de séjour à l’appui) qui seront soumis à un isolement à leurs frais, dans des hôtels désignés par les autorités kényanes, pendant 14 jours, et sur présentation d’un test COVID-19 négatif ;
• depuis le 27 mars, mise en place d’un couvre-feu à partir du 27 mars, de 19 heures à 5 heures du matin, sur l’ensemble du territoire ;
• port du masque obligatoire dans les lieux publics, transports en commun et taxis. Nombre de passagers dans les véhicules limité à la moitié du nombre de sièges.

Les Français de passage au Kenya sont invités à respecter strictement ces mesures.

Contacts utiles :

Les Français de passage encore au Kenya qui souhaiteraient regagner la France sont invités à se signaler à l’ambassade de France joignable au +254 738 938 883 ou + 254 733 682 231.

 

> Royaume-Uni

La frontière entre le Royaume-Uni et la France n’est pas fermée, il est donc possible de circuler mais il est très vivement conseillé de différer votre voyage, les déplacements sont désormais strictement encadrés .

Compte tenu de la progression de l’épidémie de coronavirus au Royaume-Uni, le risque pour la population est désormais considéré comme élevé.

Les mesures suivantes sont en vigueur, elles sont évolutives et peuvent avoir des conséquences sur votre voyage :

1. Circulation transfrontalière :
La frontière entre le Royaume-Uni et la France n’est pas fermée, il est donc possible de circuler mais il est très vivement conseillé de différer votre voyage :

  • Si vous habitez en France : les déplacements sont désormais strictement encadrés (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) ;
  • Si vous habitez au Royaume-Uni : tous les déplacements non essentiels sont fortement déconseillés ;
  • Si les ferries circulent, les compagnies de transport (train, avion) ont réduit leur offre de transport entre les deux pays de façon importante.

Le Premier Ministre britannique a annoncé la mise en œuvre prochaine d’une quarantaine pour les voyageurs en provenance de l’étranger. Les modalités pratiques, les pays concernés ainsi que les exceptions éventuelles doivent être annoncées prochainement.

Au Royaume-Uni, les métros et bus londoniens, de même que les compagnies ferroviaires sur l’ensemble du pays, fonctionnent avec une offre réduite. Les hôtels sont désormais fermés au public, sauf cas exceptionnels. Si vous empruntez les transports publics en Angleterre, Ecosse et Irlande du Nord, il vous sera demandé de porter un masque ou une protection pour le visage.

Par ailleurs, ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre attentivement les éventuelles annonces publiques.

Pour les voyageurs en transit, il est conseillé de vérifier régulièrement l’état des correspondances, compte tenu des nombreuses annulations et reports de liaisons. En outre les connections entre aéroports et/ou gares peuvent être rendues plus difficiles.

2. Mesures de confinement dans le pays :
Depuis le 23 mars, les autorités britanniques ont demandé que soit respecté un confinement strict, qui n’a été que très partiellement allégé depuis mi-mai, et à un rythme variable dans chacune des nations (depuis mi-mai pour l’Angleterre, à compter de fin mai en Ecosse). Il est demandé de rester à son domicile autant que possible. Il est possible de passer du temps en extérieur et de se déplacer sans limitation de distance, mais en respectant les règles de distanciation sociale (2 mètres entre deux individus qui ne sont pas du même foyer). En tout état de cause, il demeure préférable de limiter ses déplacements aux motifs suivants :

  • effectuer les courses essentielles, faire de l’exercice physique ou passer du temps dans un espace vert, aller à un rendez-vous médical, s’occuper d’une personne isolée, se rendre sur son lieu de travail si le métier exercé ne permet pas d’envisager le télétravail ;
  • tous les magasins ne vendant pas des denrées essentielles sont désormais fermés, et leur réouverture n’est envisagée qu’au plus tôt début juin (et début juillet pour les pubs, restaurants et certains lieux de spectacle). La population est invitée à privilégier les courses en ligne ;
  • les rassemblements entre personnes de foyers différents sont très strictement encadrés. En Angleterre, il n’est possible de voir qu’une personne extérieure au foyer à la fois, au dehors et en respectant une distance de 2 mètres. Les cérémonies civiles et religieuses ne sont pas célébrés (elles pourraient reprendre en comité restreint au plus tôt début juin) et les enterrements très strictement encadrés. Les parcs resteront ouverts.

3. Mesures sanitaires :
Il convient de respecter très strictement les mesures sanitaires prises par les autorités britanniques. Tout foyer au sein duquel une personne présenterait des symptômes de coronavirus (pour mémoire : fièvre ou toux nouvelle) a obligation de s’isoler pour une durée de deux semaines. Toute personne âgée de plus de 5 ans présentant des symptômes peut par ailleurs bénéficier d’un test de dépistage du Covid-19.

En cas de symptômes sévères, il convient de contacter le service d’urgence en ligne (https://111.nhs.uk/) ou par téléphone (NHS 111), voire 999 pour une urgence médicale. Plus de détails sur le système de santé figurent dans la rubrique dédiée.

Contacts utiles :
Compte tenu du caractère très évolutif de la situation, il est recommandé de consulter régulièrement :

Le site du Consulat de France à Londres : recommandations et situation au Royaume-Uni
https://uk.ambafrance.org/Coronavirus-recommandations

Le site Gov.uk : connaitre la situation sur le territoire Britannique et les dernières instructions des autorités
https://www.gov.uk/government/topical-events/coronavirus-covid-19-uk-government-response

> Singapour

Le gouvernement singapourien a présenté le 19 mais son plan de déconfinement dont la première phase entrera en application à partir du 2 juin pour au moins 4 semaines.

La plupart des mesures de distanciation sociale restent en oeuvre (port du masque, respect de distances de sécurité, ne sortir de chez soi qu’en cas de stricte nécessité,…). Certains secteurs qui ne présentent pas de risque élevé de propagation du virus pourront rouvrir (une liste complète est disponible ici : https://covid.gobusiness.gov.sg/permittedlist/).

Des assouplissements sont prévus pour certains événements ou lieux : célébrations de mariage, veillées funèbres et enterrements dans la limite de 10 personnes, ouverture des lieux de culte pour le culte privé avec 5 membres de la famille au maximum, reprise des consultations et rendez-vous médicaux non urgents en fonction de leur priorité, réouverture progressive des écoles. Les restaurants (hors vente à emporter et livraison), magasins de produits non essentiels, salles de sports et centres de cours particuliers demeureront fermés dans la phase 1 de même que les installations sportives et récréatives et les lieux de divertissement (musées et lieux culturels, bars, pubs, boîtes de nuit, centres de spa et massage…).

Depuis le 24 mars, tous les visiteurs en court séjour (tourisme, voyage d’affaires, transit…) sont interdits d’entrée et de transit à Singapour.

Les personnes résidant à Singapour qui se trouvent à l’étranger doivent impérativement obtenir l’autorisation des autorités singapouriennes avant de pouvoir revenir à Singapour, sous peine de lourdes sanctions allant jusqu’à l’annulation du titre de séjour suivie d’une expulsion, dans les cas suivants :

  • Les détenteurs d’un permis de travail (Employment Pass, S-Pass, Work Permit, Work Holiday Pass…) et leur famille (Dependant Pass, Long Term Social Visit Pass) doivent obtenir l’autorisation auprès du ministère du Travail singapourien (MOM) à travers les employeurs qui doivent en faire la demande en ligne : https://form.gov.sg/#!/5e3cbabee41f590012014e91.

Le MOM restreint fortement à l’heure actuelle le nombre d’autorisations de retour accordées et ne les délivre actuellement que pour les personnes travaillant dans des secteurs essentiels (comme la santé et les transports) : il est donc déconseillé à tous les détenteurs d’un permis de travail ainsi qu’à leur famille de voyager hors de Singapour. Les personnes qui voyageraient après le 27 mars rencontreront des difficultés supplémentaires pour obtenir l’autorisation du MOM. Leur demande sera classée comme non prioritaire et pourra entrainer des retards de traitement conséquents, reportant de fait leur possibilité de retour à Singapour. En cas de refus, attendre une semaine avant de reformuler une nouvelle demande

  • Les étudiants en Student’s Pass (STP) ainsi que ceux qui ont obtenu un accord de principe (In-Principle Approval) pour un STP, doivent obtenir l’autorisation auprès du ministère de l’Éducation singapourien (MOE) en soumettant une demande à leur université ou école qui la transmettra au MOE.
  • Les personnes en Long-Term Visit Pass (LTVP) délivré par l’Immigration and Checkpoints Authority (ICA) ainsi que celles qui ont obtenu un accord de principe (In-Principle Approval) pour un LTVP, doivent obtenir l’autorisation auprès de l’ICA en soumettant une demande par email à ICA_nCoV_request@ica.gov.sg.

Toutes les personnes résidant à Singapour et de retour de l’étranger (hors province de Hubei en Chine) sont placées en confinement (Stay-Home Notice). La Stay-Home Notice est une mesure de confinement d’une durée de 14 jours assortie d’obligations très strictes (interdiction de sortie sous peine de révocation du titre de séjour singapourien, amende et peine d’emprisonnement). Plus de détails ici. Les personnes résidentes de retour du Royaume-Uni, des Etats-Unis, des pays de l’ASEAN, de France, d’Inde et de Suisse doivent effectuer leur Stay-Home Notice dans des hôtels et lieux spécifiques, dont la liste est établie par le gouvernement, afin de minimiser les risques de transmission éventuelle à la famille. Cette mesure est étendue à toutes les personnes revenant de l’étranger, peu importe le pays, à compter du 9 avril à 23h59.

Depuis le 27 mars, les voyageurs autorisés à revenir à Singapour (voir ci-dessus), devront soumettre une déclaration de santé. Cette déclaration doit se faire via le service en ligne “SG Arrival Card” au maximum 3 jours avant l’arrivée prévue ou bien, à défaut, aux points de contrôle à l’arrivée. Toute fausse déclaration expose à des poursuites pénales en vertu de l’Infection Diseases Act.

Singapour suspend également les escales de tous les navires de croisière.

Contacts utiles :

Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS, du Ministère singapourien de la Santé et de l’ambassade de France à Singapour

>Thaïlande

État d’urgence depuis dule26 mars, interdisant, sauf exceptions très limitées, l’entrée sur le territoire thaïlandais des ressortissants étrangers. Les seuls étrangers qui sont autorisés à entrer en Thaïlande sont ceux ayant un permis de travail, munis d’un certificat médical « fit to fly » (modèle téléchargeable ici). Ils seront soumis à une quatorzaine.

Les personnes ne remplissant pas ces conditions (conjoints de ressortissants thaïlandais, personnes retraitées, étudiants, détenteurs d’autres types de visa de long séjour) seront systématiquement interdites d’entrée sur le territoire thaïlandais.

A compter du 1er avril et jusqu’à nouvel ordre, les transits aéroportuaires internationaux ne sont plus possibles.

Jusqu’au 30 juin inclus, l’ensemble des vols passagers sont interdits d’accès au territoire thaïlandais (sauf vols spéciaux).

Par ailleurs, les frontières terrestres sont fermées à l’entrée et la sortie du territoire. Les liaisons aériennes intérieures demeurent réduites.

Dans ces conditions, il est formellement recommandé aux Français actuellement en déplacement temporaire en Thaïlande de prendre les mesures nécessaires pour un retour rapide en France tant que des liaisons commerciales restent ouvertes.

Contacts utiles :

Il est fortement conseillé de suivre les recommandations des autorités thaïlandaises (consulter le site du ministère de la santé thaïlandais et le site internet de l’ambassade de France en Thaïlande quotidiennement.

> Turquie

Suspension de tous les vols commerciaux internationaux et intérieurs. La principale compagnie aérienne du pays, la Turkish Airlines, a annoncé que l’ensemble de ses vols était suspendu au moins jusqu’au 28 mai ;
Des mesures strictes de quarantaine en centre dédié à l’arrivée de tout ressortissant, étranger ou turc, sur le territoire.

Les autorités turques ont annoncé, dans la soirée du 18 mai, de nouvelles mesures dans le cadre des efforts déployés depuis plusieurs semaines pour endiguer l’épidémie du Covid-19 :

  • Instauration d’un couvre-feu allant du vendredi 22 mai 23h59 au mardi 26 mai minuit, couvre-feu qui concernera, cette fois, l’ensemble des 81 provinces du pays. Les épiceries et supermarchés pourront rester ouverts jusqu’à 23h les 21 et 22 mai et le 23 de 10 h à 17 heures (pour des courses d’appoint, à pied et à proximité de son domicile pour les personnes de plus de 20 et de moins de 65 ans). Les restaurants pourront également livrer à domicile ;
  • Les déplacements interurbains continueront à être interdits dans 15 départements (Ankara, Balıkesir, Bursa, Eskişehir, Gaziantep, İstanbul, İzmir, Kayseri, Kocaeli, Konya, Manisa, Sakarya, Samsun, Van et Zonguldak) pour une nouvelle durée de 15 jours ;
  • Nouvelle autorisation de sortie pour les personnes âgées de plus de 65 ans ce dimanche 24 mai, entre 11h et 15h à condition de rester dans un périmètre de promenade à pied depuis leur domicile ;
  • Maintien en vigueur des autres mesures, en particulier les règles sanitaires, qui doivent continuer à être bien respectées (distanciation sociale, port du masque dans les centres commerciaux et lieux publics, et dans les voitures au-delà d’une personne dans l’habitacle, etc.).

Nous attirons votre attention sur le fait que des amendes peuvent être imposées par les autorités de police en cas de non-respect des consignes des autorités.

Nous vous invitons en conséquence à prendre vos dispositions d’ici vendredi 22 mai et à continuer de suivre les recommandations des autorités locales.

Les autorités locales ont décidé :
• la suspension de tous les vols commerciaux internationaux et intérieurs. La principale compagnie aérienne du pays, la Turkish Airlines, a annoncé que l’ensemble de ses vols était suspendu au moins jusqu’au 28 mai ;
• Des mesures strictes de quarantaine en centre dédié à l’arrivée de tout ressortissant, étranger ou turc, sur le territoire ;
• la suspension de toutes les entrées/sorties, qu’elles soient par voie maritime, aérienne ou terrestre, des plus grandes villes du pays (au 11 mai, cette liste a été révisée à la baisse et comprend désormais 15 provinces : Ankara, Balıkesir, Bursa, Eskişehir, Gaziantep, İstanbul, İzmir, Kayseri, Kocaeli, Konya, Manisa, Sakarya, Samsun, Van et Zonguldak), exception faite d’une autorisation spécifique accordée par le préfet territorialement compétent. Des tests sont réalisés sur les passagers et les personnels dans les gares routières ;
• des couvre-feux durant le weekend, jusqu’à la fin mai, dont la durée peut varier en fonction des jours fériés. Le prochain couvre-feu s’étend du vendredi 15 mai 23 heures 59 au mardi 19 mai à minuit. La mesure concerne 15 départements du pays cités ci-dessus ;
• Des contrôles de police (avec caméras thermiques) aux frontières administratives des provinces ;
• des couvre-feux permanents pour certaines tranches d’âge, en particulier les personnes âgées de 65 ans et au-delà, les jeunes de moins de 20 ans, à l’exception des jeunes de 18 à 20 ans qui peuvent attester travailler dans les secteurs public, privé et agricole, et pour les personnes souffrant de maladies chroniques (cardiaques et pulmonaires notamment). Par dérogation à cette mesure décidée le 11 mai : les personnes de plus de 65 ans pourront sortir le dimanche 17 mai, entre 11 heures et 15 heures, en restant à une distance de marche de leur domicile ; les enfants de moins de 15 ans pourront sortir, dans les mêmes conditions, de 11 heures à 15 heures le mercredi 20 mai ; enfin les jeunes gens âgés de 15 à 20 ans pourront également sortir dans les mêmes conditions, de 11 heures à 15 heures le vendredi 22 mai. D’autres mesures de ce type pourraient être annoncées à l’avenir pour les semaines suivantes.
• l’obligation de porter des masques dans les supermarchés, marchés et transports en commun ;
• le respect de la distanciation sociale dans l’espace public.

Les personnes qui ne se conformeront pas aux mesures susmentionnées sont passibles d’une contravention, voire de poursuites judiciaires.

• Les écoles (maternelles, primaires, collèges et lycées) sont fermées depuis le 16 mars et pratiquent désormais l’enseignement à distance jusqu’au 31 mai.
• Les universités sont fermées depuis le 16 mars pour tout le semestre, les cours se font à distance. Le 4 mai, les autorités turques ont annoncé la reprise des cours au 15 juin ;
• Les centres commerciaux, coiffeurs et barbiers, fermés depuis la mi-mars, ont rouvert depuis le 11 mai ;
• Les salles de spectacle, bars, cafés traditionnels, bar à chichas, cafés internet, salles de jeux, aires de jeux (en milieu fermé) pour enfants ainsi que les salles de sports et les piscines restent à ce stade fermés, comme les restaurants et cafés où l’on joue de la musique. Les restaurants et les pâtisseries peuvent maintenir leur activité mais principalement pour de la vente à emporter ou des livraisons à domicile, y compris durant les couvre-feux ;
• Interdiction d’activités extérieures dans les parcs, forêts, plages, centres de récréation.

Les mesures mentionnées sont susceptibles d’être révisées en fonction de l’évolution de la situation en Turquie.

Compte-tenu de ces mesures, il convient de reporter tout déplacement en Turquie.

Contact utile :

D’autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site internet et de l’ambassade de France en Turquie

> Zambie

Les autorités zambiennes ne délivrent plus de visas touristiques.

Tous les ressortissants étrangers, notamment français, arrivant à une frontière terrestre ou aérienne zambienne, sont tenus d’effectuer à leurs frais un confinement obligatoire de 14 jours à leur entrée dans le pays dans un lieu désigné par le gouvernement zambien.

Les autorités locales ont décidé de fermer les aéroports internationaux du pays, à l’exception de celui de Lusaka.

Les autorités locales ont instauré des contrôles (thermoscan) à tous les points d’entrée du pays : aériens (seul l’aéroport de Lusaka est encore ouvert aux vols internationaux) ou routiers.

La ville de Nakonde (Muchinga Province à la frontière avec la Tanzanie) est devenue l’épicentre de l’épidémie en Zambie, loin devant Lusaka et les huit autres foyers d’épidémie (Kafue (Grande banlieue de Lusaka), Ndola (Copperbelt), Kabwe (Central Province), Solwezi (North Western Province), Chingola (Copperbelt), Kitwe (Copperbelt), Kapiri-mposhi (Central Province) et Chirundu (Lusaka Province – frontière avec le Zimbabwe). La frontière avec la Tanzanie reste pratiquement fermée, pour un temps encore indéfini, car seul le passage des camions transportant des produits essentiels est autorisé.

Par conséquent, il est fortement recommandé de ne plus se rendre actuellement en Zambie, par avion ou par la route. En cas de transit par l’aéroport de Lusaka, il est important d’éviter de sortir de l’aéroport.

Les Français de passage encore présents en Zambie sont invités à prendre l’attache de l’Ambassade de France à Lusaka.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR