fbpx
Suivez nous sur

Actualités juridiques

L’Etat prêt à faciliter les dons familiaux

Le nouveau projet de loi de finances rectificative comporte un changement des conditions des dons familiaux. Eclairage sur les modifications à venir, par notre partenaire l’Etude Cheuvreux.

Français à l'étranger

Publié

le

Le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020, définitivement adopté le 23 juillet, met en place plusieurs mesures destinées à faciliter les dons familiaux, à la fois en direction des petites entreprises et pour la construction d’une résidence principale ou pour des travaux de rénovation énergétique portant sur celle-ci.

> Quels sont les changements prévus?

– Exonération des dons familiaux a destination de la résidence principale.

Ainsi, une exonération temporaire de droits de mutation à titre gratuit, dans la limite de 100.000 €, serait mise en place en cas de donation de sommes d’argent en pleine propriété au profit d’un descendant – ou, à défaut de descendance, au profit d’un neveu ou d’une nièce – en vue de la construction de sa résidence principale ou de travaux de rénovation énergétique pour celle-ci.

– Exonération des dons familiaux affectés à la création ou au développement des petites entreprises.

Serait également créée une exonération temporaire de droits de mutation à titre gratuit, dans la limite de 100 000 €, en cas de donation de sommes d’argent en pleine propriété au profit d’un descendant – ou, à défaut de descendance, au profit d’un neveu ou d’une nièce – en vue de l’affectation à la création ou au développement d’une entreprise:

  • de moins de 50 salariés
  • exerçant son activité depuis moins de 5 ans
  • n’ayant pas encore distribué de bénéfices
  • sous réserve que le donataire exerce son activité professionnelle dans l’entreprise pendant une durée minimale de trois ans à compter de la souscription
  • n’étant pas issue d’une concentration
  • exerçant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale
  • n’étant pas constituée de façon prépondérante de métaux précieux, d’œuvres d’art, d’objets de collection, d’antiquités, de chevaux de course ou de concours
  • ayant son siège dans un Etat membre de l’UE, ou dans un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ayant conclu avec la France une convention d’assistance administrative
  • non admise aux négociations sur un marché réglementé ou un système multilatéral de négociation français ou étrange

> Durée limitée

Ces exonérations n’ont vocation à s’appliquer que du 15 juillet 2020 au 30 juin 2021. Elles ne pourront être prolongées que par le vote d’une nouvelle loi de finances validant leur prorogation.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR