fbpx
Suivez nous sur

Vie pratique

Le Japon accepte le retour des Français résidents…sous conditions

Le gouvernement japonais assouplit l’ouverture des frontières du pays pour les étrangers résidents, jusque-là interdits de retour dans l’archipel.

Français à l'étranger

Publié

le

Le 29 juillet 2020, le gouvernement japonais a annoncé plusieurs mesures concernant une levée progressive des restrictions à l’entrée au Japon pour les ressortissants étrangers disposant d’un statut de résident.

> Qui est autorisé à rentrer?

À compter du 5 août 2020, les autorités japonaises autoriseront, sous conditions, le retour des résidents étrangers bloqués hors du Japon du fait de l’interdiction d’entrée qui vise désormais 147 États, dont la France. Tous les résidents français ayant quitté le Japon avant le 26 mars 2020, date de la décision d’inscription de notre pays dans la liste de ceux soumis à interdiction d’entrée, pourront revenir dans l’archipel. Environ 10 000 Français résident au Japon. 

> Quelles sont les conditions du retour?

Pour pouvoir revenir au Japon, les personnes concernées devront remplir les conditions suivantes :

  • Etre titulaire d’une carte de résident (“zairyu card“) et d’une autorisation de retour valide (“re-entry permit“, agrafé dans le passeport à chaque fois que vous quittez temporairement le Japon).
  • Obtenir préalablement une attestation délivrée par une ambassade ou un consulat japonais. A l’ambassade du Japon à Paris, les demandes devront être présentées en personne du lundi au vendredi de 09h30 à 12h30 sans rendez-vous. Le formulaire de l’attestation “application form for letter of confirmation of submitting required documentation fo re-entry into Japan” peut être téléchargé sur le site de l’ambassade du Japon à Paris.
  • Présenter, à l’embarquement du vol vers le Japon, un certificat de test PCR négatif effectué 72 heures avant le départ. Le modèle de certificat est également téléchargeable sur le site de l’ambassade du Japon à Paris.

Pour mémoire, les résidents étrangers relevant de statuts spécifiques (“permanent resident“, “spouse or child of Japanese national“, “spouse or child of permanent resident“, “long term resident“) avaient déjà la possibilité de revenir au Japon, s’ils en étaient partis avant le 3 avril 2020, date d’entrée en vigueur de l’interdiction d’entrée visant la France. Jusqu’au 31 août, le retour est toujours possible, sans formalité additionnelle. En revanche, à partir du 1er septembre, ils devront satisfaire aux 3 conditions précitées.

> Qui ne peut pas encore rentrer?

En revanche, les résidents étrangers, y compris français, qui auraient quitté le Japon après le 26 mars ou le 3 avril, en fonction de leur statut, ne sont pas éligibles à cette mesure d’allègement des restrictions aux frontières. Tout départ après ces dates se traduira donc par une impossibilité de revenir au Japon dans un avenir prévisible.

> Quelle est la situation épidémique au Japon?

Au Japon, 34 809 cas ont été identifiés à la date du 31 juillet selon le ministère de la Santé, auxquels s’ajoutent 712 cas à bord du navire de croisière “Diamond princess” arrivé dans le port de Yokohama.

Des cas ont été recensés dans 46 départements sur 47. Les plus touchés sont, à la date du 31 juillet, Tokyo, Osaka, Kanagawa, Saitama, Fukuoka, Aichi, Chiba, Hokkaido, Hyogo, Kyoto, Okinawa, Ishikawa, Gifu, Hiroshima, Ibaraki, Shizuoka, Toyama, Kagoshima, Nara, Tochigi, Gunma, Kumamoto, Shiga, Miyagi, Wakayama, Fukui, Miyazaki, Nagano et Niigata.

1 007 personnes sont décédées, auxquels s’ajoutent 13 passagers décédés du Diamond Princess.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR