fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les clusters dans le monde?

Le Journal des Français à l’étranger fait un point sur les foyers épidémiques dans le monde.

Weena Truscelli

Publié

le

Coronavirus : quels sont les clusters dans le monde?

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde:

  • Presque 30 millions de personnes contaminées
  • Plus de 935 000 décès,
  • Les États-Unis, l’Inde et le Brésil sont les pays comptabilisant le plus de cas. En Europe, l’Espagne prend la tête du classement de cette catégorie, mais c’est toujours le Royaume-Uni qui décompte le plus de décès depuis le début de la pandémie.
  • Malgré une reprise de l‘épidémie de Covid-19 en Europe, le risque d’une nouvelle vague très importante de contamination semble, d’après les instituts de recherche spécialisés, plus modéré dans les pays qui continuent de mettre en œuvre et d’appliquer plusieurs mesures, comme la distanciation physique et qui disposent d’une capacité suffisante de recherche des contacts et de test.

Afrique 

En Afrique, le pays notifiant le plus de cas reste l’Afrique du Sud, suivit par l’Égypte, le Maroc, l’Éthiopie puis le Nigéria. Si cette partie du globe a semblé plutôt épargnée au début de la pandémie, elle est maintenant largement touchée, même si le nombre de décès reste bas et concentré sur l’Afrique du Sud et l’Egypte. L’état d’urgence sanitaire a été prolongée jusqu’au 10 octobre au Maroc, où le nombre de cas recensés quotidiennement augmente toujours. Cependant, depuis le 15 juillet, le Maroc a autorisé la reprise des liaisons aériennes et maritimes pour permettre à certaines de personnes d’entrer sur le territoire marocain et d’en ressortir, dont une catégorie de touristes.

Amériques

Sur le continent américain, la décrue du nombre de cas recensés semble s’installer dans la plupart des pays, mais la situation reste tendue. Le nombre d’hospitalisations diminue toujours aux Etats-Unis, mais on constate une légère remontée des cas au Canada où des mesures seront peut être prises. L’épidémie reste très active dans plusieurs pays d’Amérique Latine comme le Brésil, où la pandémie sévit aussi maintenant parmi les populations amérindiennes et où le bilan serait largement sous-estimé. Ensuite, dans l’ordre décroissant du nombre de cas déclarés, on trouve le Pérou, où la courbe pandémique augmente encore, puis la Colombie et le Mexique, deux pays où la situation se stabilise, enfin, le Chili (en plein pic…) et le Paraguay.

Asie

L’Inde est toujours le pays le plus fortement impacté dans la région, même si la flambée du nombre de cas recensés quotidiennement semble s’apaisée. Les pays notifiant le plus de cas sont ensuite l’Iran, le Bangladesh, l’Arabie saoudite et le Pakistan. Israël a annoncé un confinement général de trois semaines (au moins) à partir du 18 septembre et l’Arménie gardera ses frontières closes jusqu’en janvier 2021… La Chine, qui a vraisemblablement maîtrisé l’épidémie, a imposé tests et confinement à tous les habitants d’une petite ville à la frontière de la Birmanie, où trois cas de Covid-19 ont été découverts. Les Chinois revenant de l’étranger sont placés en quarantaine dès leur arrivée.

Europe

La Russie et l’Espagne sont les pays déclarant le plus de cas sur le Vieux Continent ces dernières semaines. La région de Madrid connait un rebond très important de l’épidémie et il paraît inévitable que certaines zones à risque subissent à nouveau des mesures restrictives, ou un reconfinement partiel. La France quant à elle, voit certains pays restreindre l’accès à leurs frontières aux arrivants de plusieurs régions très touchées par le virus. La Suisse et l’Allemagne par exemple,  imposent une quarantaine aux personnes arrivant de Corse, de l’Ile de France, de la Normandie, de la Nouvelle-Aquitaine, de l’Occitanie, des Pays de Loire, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, des DOM-TOM. Le Royaume-Uni  impose depuis le 14 septembre des règles limitant le nombre de personnes à six lors d’un rassemblement, tentant ainsi de juguler la hausse du nombre de cas . En Italie la situation reste sous contrôle, mais au Portugal, afin de stopper la deuxième vague qui s’annonce, les regroupements de plus de dix personnes sont à nouveau interdits, et la fermeture des bars exigée à 21 h dans certains quartiers. Le Danemark a aussi annoncé de nouvelles restrictions, dont la fermeture des bars et restaurants après 22 heures à Copenhague. 

Océanie

Peu de changements en Océanie. La situation se stabilise en Australie, même si Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée du pays, se trouve en confinement prolongé jusqu’au 28 septembre.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR