fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour du 1er au 3 octobre par le Quai d’Orsay concernant l’évolution des mesures prises dans de nombreux pays pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les contacts utiles dans ces pays.

Français à l'étranger

Publié

le

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique :

> Autriche

Des restrictions spécifiques s’appliquent pour les personnes âgées de plus de 6 ans qui, au cours des 10 jours ayant précédé leur entrée en Autriche, ont séjourné dans un des pays suivants :

Afrique du Sud, Albanie, Bangladesh, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Bulgarie, Chili, Croatie, Egypte, Equateur, Espagne, Etats-Unis, France (Ile-de-France et Province-Alpes-Côte-d’Azur seulement), Inde, Indonésie, Iran, Kosovo, Macédoine du Nord, Mexique, Moldavie, Monténégro, Nigeria, Pakistan, Pérou, Philippines, Portugal, Roumanie, Russie, Sénégal, Serbie, Suède, Turquie, Ukraine ainsi que la province de Hubei en Chine.

Ces derniers doivent présenter un certificat médical attestant d’un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant le voyage. S’il n’est pas possible de se faire tester avant leur arrivée en Autriche, les personnes devront se placer en quarantaine à domicile ou dans un établissement dédié (dont les coûts sont à la charge du voyageur).

Les personnes devront également, dans les 48 heures suivant leur entrée sur le territoire, effectuer un test PCR à leurs propres frais. Des tests sont proposés à l’aéroport de Vienne selon les modalités précisées sur la page dédiée. Si le résultat de ce test est négatif, la quarantaine pourra être levée.

> Espagne

A ce jour, aucune limitation à l’entrée sur le territoire espagnol ni mise en quarantaine n’est en vigueur. Néanmoins, tout passager souhaitant se rendre en Espagne par avion doit compléter un formulaire personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu’il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire.

De plus, la résolution du 30 septembre 2020 du secrétariat d’Etat à la santé détaille de nouvelles mesures dans toutes les communes de plus de 100 000 habitants remplissant des critères cumulatifs précis de rebond de l’épidémie, établis par le ministère de la santé. A ce stade, les communes soumises à ces nouvelles mesures sont toutes situées dans la Communauté de Madrid.

Chaque communauté autonome peut prendre des mesures sanitaires additionnelles : https://www.mscbs.gob.es/fr/organizacion/ccaa/decretos.htm

Les services des Consulats généraux de France à Madrid et à Barcelone fonctionnent selon un rythme adapté à la situation sanitaire. Pour en connaître les modalités, il convient de consulter le site internet de l’ambassade de France à Madrid.

Par ailleurs, il convient de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur les sites du ministère de la santé (en espagnol) et de l’ambassade de France en Espagne.

> Hongrie

En raison de la pandémie de Covid-19, les frontières hongroises sont fermées aux étrangers quelle que soit leur provenance depuis le 1er septembre.

Seuls les ressortissants hongrois et les étrangers résidant légalement en Hongrie peuvent entrer en Hongrie à condition de respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours. Celle-ci pourra être réduite sur présentation de deux tests Covid-19 négatifs réalisés à minimum 48 heures et à maximum 5 jours d’intervalle. Le premier test Covid-19 pourra être effectué dans un état membre de l’Espace Schengen. Les personnes pouvant prouver, par un document médical en anglais ou en hongrois, qu’elles ont déjà contracté la maladie dans les 6 derniers mois, pourront être dispensées de quarantaine.

Dans ces conditions, il est recommandé de reporter tout voyage touristique vers ou via la Hongrie.

Un nombre très limité d’exceptions est prévu (compétitions sportives, certains rendez-vous d’affaires), pour lesquelles un accord préalable des autorités hongroises est nécessaire (demande à soumettre via une procédure en ligne).

Plus d’informations sur le site de l’ambassade de France en Hongrie.

Le transit par la Hongrie reste possible selon les conditions précédemment mises en place.

Il est recommandé de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales et de consulter le site de l’ambassade de France en Hongrie.

> Guatemala

Les autorités guatémaltèques ont annoncé la réouverture des frontières aériennes, maritimes et terrestres à compter du 18 septembre 2020.

A l’entrée sur le territoire, les autorités exigent la présentation d’un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant l’arrivée au Guatemala (les enfants de moins de 10 ans en sont exemptés). Un questionnaire sanitaire doit également être renseigné avant le départ, disponible en ligne.

Le 27 juillet, le gouvernement guatémaltèque a levé les restrictions pour les déplacements interdépartementaux. Les autorités guatémaltèques ont également annoncé la levée du couvre-feu à compter du 1er octobre.

La situation locale est évolutive et d’autres mesures restrictives peuvent être mises en œuvre. Il est vivement recommandé de suivre les recommandations des autorités locales, en consultant en particulier les sites Internet (en espagnol) du Gouvernement du Guatemala et du Ministère guatémaltèque de la Santé ainsi que le site Internet et réseaux sociaux de l’ambassade de France au Guatemala. L’ensemble des conditions d’entrée sur le territoire est également disponible à l’adresse suivante : https://bit.ly/32Hwuqt

> Kirghizstan

L’interdiction générale d’entrée sur le territoire kirghiz a été levée le 21 août.

Une liste de 33 pays, où la situation épidémiologique est jugée stable, a été communiquée par les autorités kirghizes. Pour les autres pays, dont la France, les restrictions concernant l’entrée sur le territoire kirghiz continuent de s’appliquer. Sont autorisés à entrer sur le territoire :

  1. Les ressortissants étrangers membres de famille de citoyens de la République kirghize (sous réserve de la présentation des justificatifs de liens familiaux étroits – conjoint, parents, enfants, petits-enfants) ;
  2. Les ressortissants étrangers qui étudient dans les établissements d’enseignement supérieur de la République kirghize (sur présentation d’un certificat de scolarité) ;
  3. Les ressortissants étrangers titulaires d’un titre de séjour permanent délivré par les autorités kirghizes ;
  4. Les ressortissants étrangers titulaires d’un visa de travail délivré par les autorités kirghizes (visa de type W1 et W2) ;
  5. Les ressortissants étrangers qui reçoivent des soins médicaux auprès des établissements de santé kirghiz (sur présentation des justificatifs) ;
  6. Les ressortissants étrangers qui se rendent au Kirghizstan pour les obsèques de parents proches (sur présentation des justificatifs) ;
  7. les ressortissants étrangers qui assurent le transport international de marchandises ;
  8. le personnel des missions diplomatiques et des organisations internationales.

Plusieurs compagnies aériennes ont reçu l’autorisation d’effectuer deux à trois vols par semaine. Seuls les citoyens kirghiz et les ressortissants étrangers bénéficiant des exemptions mentionnées ci-dessus sont autorisés à embarquer sur ces vols à destination du Kirghizstan.

Depuis le 26 septembre 2020, les ressortissants étrangers doivent être en mesure de présenter, avant l’embarquement, les résultats négatifs d’un test PCR réalisé dans les 72 dernières heures.

Il est recommandé aux ressortissants français se trouvant au Kirghizstan de suivre très attentivement les consignes des autorités locales (notamment sur le site du ministère de la santé, en russe / en anglais) et de consulter le site internet de l’ambassade de France au Kirghizstan.

> Maroc

L’état d’urgence sanitaire, en vigueur au Maroc depuis le 20 mars 2020, est prolongé jusqu’au 10 octobre (cette mesure est reconductible). Dans le cadre de l’état d’urgence, les frontières aériennes, terrestres et maritimes du Maroc sont fermées.

Cependant, depuis le 15 juillet, le Maroc a autorisé la reprise des liaisons aériennes et maritimes pour permettre à certaines catégories de personnes d’entrer sur le territoire marocain et d’en ressortir. Il s’agit :

  • des citoyens marocains, quelle que soit leur situation,
  • des citoyens étrangers ayant le statut de résidents au Maroc. Les membres de la famille immédiate (conjoint-e-s et enfants) de citoyens marocains et de Français résidents au Maroc, quelle que soit leur nationalité, sont autorisés à entrer sur le territoire, sur présentation d’une attestation qui leur sera délivrée par le Consulat du Maroc en France proche de leur lieu de résidence (justificatifs à présenter au consulat : copie de la carte de résident du membre de la famille et document justifiant le lien de parenté).

Depuis le 6 septembre, les catégories de personnes suivantes peuvent également se rendre au Maroc :

  • citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission officielle ou auprès d’une entreprise privée, à condition de présenter une copie de la pièce justificative fournie par l’établissement qui les a invités. Cette pièce justificative devra être cachetée par l’entreprise et signée par un responsable avec toutes les informations concernant le voyageur (numéro de passeport, RC, objet de la visite, lieu d’hébergement, etc.)
  • citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa, qui disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier.

Toutes les personnes voyageant vers le Maroc doivent présenter à l’embarquement un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Il convient de tenir compte de l’ensemble des mesures restrictives mises en place au Maroc avant d’y envisager tout déplacement.

Les Français en difficulté sont invités à prendre l’attache du consulat général de France le plus près de leur lieu de séjour (les numéros de téléphone figurent sur les conseils aux voyageurs pour le Maroc ).

Il leur est également recommandé de contacter leur compagnie d’assurance ou d’assistance afin de vérifier la validité au Maroc, et le cas échéant, l’étendue de la couverture médicale souscrite, notamment en matière d’hospitalisation et de rapatriement.

D’autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site Internet de l’ambassade de France au Maroc.

> Ouganda

Les autorités Ougandaises ont annoncé la réouverture de l’aéroport international d’Entebbe au 1er octobre 2020.

Cette réouverture sera essentiellement assortie des mesures suivantes :

  1. les résidents Ougandais de retour dans le pays, après avoir fourni un test PCR négatif de moins de 72 heures ne sont plus soumis à une période de quarantaine ;
  2. les touristes et les voyageurs en déplacement professionnel sont autorisés à entrer sur le territoire s’ils peuvent fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures à l’entrée du pays, et ne sont plus non plus soumis à une période de quarantaine ;
  3. les passagers au départ de l’aéroport international d’Entebbe devront présenter un test PCR négatif de moins de 120 heures.

Les ressortissants français de passage en Ouganda sont invités à contacter l’Ambassade de France à Kampala en cas de besoin en composant le (+256) 0 700 106 332.

Les numéros d’urgence locaux à appeler en cas de symptômes de COVID-19 ou pour des informations complémentaires sont le 0 800 100 066 et le 0 800 203 003.

Les ressortissants français présents en Ouganda placés en isolement ou testés positifs au COVID-19 doivent impérativement avertir l’Ambassade de France en composant le numéro suivant : (+250) 0 700 106 400.

> Salvador

Les mesures adoptées par les autorités locales ont évolué.

Restriction d’accès : l’accès au territoire du Salvador est autorisé depuis le 19 septembre à tous les étrangers, sur présentation à l’embarquement des résultats négatifs d’un test PCR, délivré au maximum 72 heures avant le décollage. Une version imprimée mais non originale du résultat du test est pour l’instant tolérée. 

• fermeture des écoles et universités depuis le 14 mars ; l’enseignement est actuellement délivré en ligne.

• réouverture de l’aéroport international de San Salvador depuis le 19 septembre 2020. 

Pour toute information, l’ambassade de France peut être contactée aux coordonnées suivantes :

• par courriel, dans la mesure du possible : info@ambafrance-sv.org en précisant pour chaque personne concernée, le nom et le prénom, la date de naissance, le numéro de passeport, le lieu de séjour au Salvador, ainsi qu’un contact téléphonique et mail pour être joint ;

• par téléphone au +503 7844 1633.

En cas d’apparition de symptômes du Coronavirus (notamment toux, fièvre, difficultés respiratoires …), il convient de contacter le numéro d’urgence local : 132.

En cas de présence de symptômes, il convient de contacter le numéro d’urgence local : 132.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR