fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour les 4 et 5 octobre par le Quai d’Orsay concernant l’évolution des mesures prises dans de nombreux pays pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les contacts utiles dans ces pays.

Français à l'étranger

Publié

le

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique :

Angola

Le 29 septembre, les autorités angolaises ont publié un nouveau décret (238/20) qui précise certaines mesures applicables aux vols internationaux et intérieurs durant l’état de calamité publique. Certaines modalités pratiques d’application de ces dispositions ne sont pas encore connues.

Cependant, le décret prévoit pour tous les passagers à destination de l’Angola de remplir obligatoirement un formulaire en ligne sur le site suivant :

http://covid19.gov.ao

https://viagem.covid19.gov.ao (portugais)

https://viagem.covid19.gov.ao/en/ (anglais)

La présentation d’un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures est toujours requise. Les personnes devant voyager de et vers l’Angola doivent prendre impérativement l’attache de la compagnie aérienne pour connaitre les formalités exigées par les autorités sanitaires le jour de l’embarquement. En effet les dispositions pratiques d’application de ces mesures peuvent évoluer en fonction de la situation sanitaire.

Une quatorzaine à domicile ou institutionnelle est toujours obligatoire. L’adresse est à renseigner dans le formulaire en ligne ; elle peut faire l’objet d’une vérification par les autorités angolaises.

En cas de difficultés ou d’interrogations sur les conditions de retour en France, l’ambassade de France en Angola est joignable : Du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00 

adresse mail (à privilégier) : admin-francais.luanda-amba@diplomatie.gouv.fr

Téléphone : +244 945 220 282 / +244 945 219 318

Du samedi et dimanche et jours fériés uniquement en cas d’urgence avérée : +244 938 840 93

Birmanie

Depuis le 14 avril et jusqu’au 31 octobre à minuit, tous les vols internationaux au départ et à l’arrivée de la Birmanie sont suspendus, à l’exception des vols spéciaux et de fret, ainsi que ceux réservés aux évacuations sanitaires. Compte tenu de l’ensemble de ces mesures, les déplacements en Birmanie ne sont plus possibles jusqu’à nouvel ordre.

Les frontières terrestres (entrées et sorties) demeurent fermées pour tous les étrangers même disposant de visa. La délivrance des visas a été suspendue à compter du 29 mars et jusqu’au 31 octobre 2020, à l’exception des visas diplomatiques ou pour missions spéciales.

A Rangoun, tous les habitants sont désormais priés de rester chez eux, à l’exception des déplacements pour faire des courses ou aller se soigner. Tous les commerces, à l’exception des banques, des stations-services, des pharmacies et des commerces alimentaires sont fermés. Un couvre-feu est en vigueur de 22 heures à 4 heures du matin. 

Les autorités de Rangoun ont également instauré, depuis le 28 septembre, des contrôles routiers des véhicules visant à faire respecter l’ordre « Stay at Home » et à limiter les déplacements d’un township à l’autre. Seules les personnes travaillant dans les secteurs exemptés, ou ayant un motif médical, peuvent se déplacer en dehors de leur quartier, grâce à un QR code qui leur est attribué.

Le ministère de la Santé et des Sports a par ailleurs annoncé, le 26 septembre, l’extension de l’ordre « Stay at Home » aux régions de Mandalay, de Bago, de l’Ayeyarwady et à l’Etat Mon.

Par ailleurs, en raison de la multiplication des cas de Covid dans l’Etat d’Arakan, les autorités birmanes ont décidé de confiner la population pour deux mois à partir du 20 août et de restreindre les déplacements vers et depuis cet Etat. Les ressortissants étrangers sont invités à ne pas s’y rendre sauf pour des motifs essentiels et humanitaires. En tout état de cause, ces déplacements doivent faire l’objet d’une autorisation préalable des autorités birmanes et être d’une durée minimale de deux mois. Les ressortissants étrangers qui se seront rendus dans cet Etat seront soumis à leur retour à une quarantaine de deux semaines et deux tests PCR à leur charge.

Les autorités des provinces et Etats exigent désormais que les voyageurs en provenance d’autres Etats et provinces effectuent une quarantaine de deux semaines à leur arrivée. Il est indispensable de se renseigner sur les dernières mesures en vigueur avant d’envisager tout déplacement qui devra être limité autant que possible. 

L’ensemble des vols domestiques a été suspendu jusqu’au 15 octobre.

Les Français de passage se trouvant toujours en Birmanie sont invités à se rapprocher de l’ambassade de France en Birmanie (ambafrance.rangoun@diplomatie.gouv.fr).

Ethiopie

Les voyageurs sont invités à consulter le site internet de l’agence en charge de l’Immigration et à interroger l’ambassade d’Éthiopie en France. 

Les services éthiopiens de l’immigration font état des mesures suivantes :

– Obligation de présenter un test PCR COVID-19 négatif dont le prélèvement date de moins de 120 heures (5 jours) avant l’arrivée en Éthiopie ;

– Les enfants de 12 ans ou moins sont exemptés de produire un test PCR ;

– Aucun test PCR COVID-19 ne pourra être réalisé à l’arrivée à Addis Abeba ;

– Les tests de diagnostic rapide (RDT – test anticorps) ne sont pas acceptés.

– Les voyageurs qui ne disposeraient pas d’un test RT-PCR COVID-19 de moins de 5 jours se verront refuser l’embarquement sur un vol à destination de l’Éthiopie.

Les passagers en transit à l’aéroport d’Addis Abeba Bole international sont tenus de porter un masque et de respecter une distanciation physique de 2 mètres. Les passagers dont le transit excède 24 heures seront isolés dans un hôtel dédié, à leurs frais, dans l’attente de leur correspondance.

Des mesures de restriction des transports entre les régions sont possibles. La région du Tigré impose une quarantaine de quatorze jours à l’entrée sur son territoire.

Les personnes présentant des symptômes caractéristiques du COVID-19 doivent éviter de se rendre d’elles-mêmes dans un établissement de santé, et joindre les numéros dédiés mis à disposition par les autorités : 8335 et 952.

Irlande

Il n’y a pas d’interdiction de sortie du territoire français ni d’interdiction d’entrée en Irlande.

Toute personne entrant sur le territoire irlandais, quels que soient sa nationalité et le pays d’où elle vient, doit remplir à son arrivée le formulaire Passenger Locator Form, exception faite des personnes en transit, arrivant d’Irlande du Nord ou faisant partie de la liste des personnes exemptées.

Une quatorzaine est actuellement en vigueur pour les personnes en provenance de l’étranger. Il est demandé à toute personne arrivant en Irlande de restreindre ses mouvements pendant 14 jours : ne pas utiliser les transports publics, ne pas rendre visite à d’autres personnes, ne pas se rendre dans les magasins sauf en cas d’absolue nécessité. Ces mesures s’appliquent aux personnes en provenance de France. Retrouvez plus d’informations sur le site du gouvernement irlandais.

Si les voyageurs soumis à une quatorzaine prévoient de l’effectuer dans un hôtel ou un logement de passage, il est vivement recommandé de dûment vérifier, au préalable, que la structure les accepte bien pour cette quatorzaine.

Seuls les voyageurs en provenance d’un pays figurant sur la « liste verte » du gouvernement irlandais, dont la France ne fait pas partie, sont exemptés de cette consigne d’auto-isolement. Consultez ici la liste verte du gouvernement irlandais. Il est possible de repartir d’Irlande avant la fin de la période de 14 jours, en respectant les consignes de santé publique pendant toute la durée du séjour en Irlande.

Attention, certains comtés, dont celui de Dublin se voit appliquer des mesures plus contraignantes que le reste du pays. Retrouvez-les sur le site du gouvernement irlandais et sur le site de l’ambassade de France en Irlande.

Il est recommandé de suivre l’évolution de la situation sanitaire et des consignes des autorités locales en consultant le site du ministère irlandais de la Santé, ainsi que le site de l’ambassade de France en Irlande.

Kenya

Le 28 septembre 2020, les autorités kényanes ont procédé aux annonces suivantes :

 – Le couvre-feu est prolongé de 60 jours, mais débute à 23 heures pour s’achever à 4 heures ;

– Les restaurants et bars peuvent de nouveau servir de l’alcool et doivent fermer au plus tard à 22 heures ;

– Les cérémonies de mariage et de funérailles peuvent accueillir 200 personnes aux maximum, et les lieux de culte peuvent être remplis au tiers de leur capacité.

Namibie

Les formalités suivantes s’appliquent pour l’entrée en Namibie : Les voyageurs arrivant en Namibie doivent présenter au moment de l’entrée sur le territoire, un résultat négatif au test PCR SARS-COVID-2 datant de moins de 7 jours.

Les voyageurs étrangers entrant sur le territoire namibien à des fins touristiques ne sont pas soumis à une quarantaine, mais doivent effectuer un deuxième test PCR SARS-COVID-2 au 5ème jour après leur arrivée. Ils doivent fournir à leur arrivée le formulaire complété établi par les autorités namibiennes et détailler leur itinéraire des 5 premiers jours afin de pouvoir être contactés. Si le test est négatif, ils pourront poursuivre leur voyage. Ces voyageurs doivent également avoir une assurance voyage couvrant d’éventuels frais médicaux.

Les personnes résidant en Namibie ou possédant un permis de travail sont toujours soumis à une quarantaine de 7 jours à leur charge dans un établissement agréé par le gouvernement Namibien.

Nouvelle-Zélande

A compter du 8 octobre, les autorités néo-zélandaises ont classé l’intégralité du pays au niveau d’alerte 1 (aucune restriction). 

Ces dispositions évolutives peuvent faire l’objet d’une réévaluation à tout moment. Il est demandé de se conformer aux consignes des autorités locales : https://covid19.govt.nz/ .

Il est également recommandé de suivre le site internet de l’ambassade de France en Nouvelle-Zélande.

Pakistan

Les vols internationaux au départ et à destination du Pakistan ont repris. Depuis le 4 octobre, tout passager en provenance de France se rendant au Pakistan doit, à l’enregistrement pour son vol, présenter un test PCR négatif effectué au plus tard 96 heures avant l’embarquement. 

Par ailleurs, il sera demandé au passager de télécharger, avant son départ, l’application mobile « Pass Track » sur son téléphone portable ou de s’enregistrer sur le site internet dédié. Dans les deux cas, il devra télécharger la copie de son passeport et de son test PCR en format jpg. Il devra produire un tirage papier de l’attestation de bonne fin de procédure que la plateforme propose d’imprimer une fois le formulaire rempli. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site du gouvernement Pakistanais.

Bien que le nombre de cas de contaminations à la Covid-19 soit actuellement en baisse dans le pays, la situation reste évolutive. Il est recommandé de différer les déplacements non indispensables au Pakistan jusqu’à nouvel ordre.

Les Français de passage sont invités à s’inscrire sur Ariane à et se faire connaître de l’ambassade à l’adresse suivante admin-francais.islamabad-amba@diplomatie.gouv.fr ou au numéro de téléphone : + 92 51 201 14 14.

Tonga

Des restrictions concernant l’entrée et le séjour des voyageurs aux îles Tonga ont été mises en place par les autorités du pays (consulter le site des autorités locales).

Il convient de noter que : Seuls les citoyens tongiens et les résidents aux Tonga sont autorisés à entrer aux Tonga mais doivent préalablement s’enregistrer (cf. site des autorités locales).

Tout autre voyageur international doit être approuvé par le ministère de la Santé et le ministère des Affaires étrangères et détenir un visa de travail valide

Tous les voyageurs doivent avoir effectué un test covid-19 et disposer d’un certificat médical prouvant qu’ils ne sont pas contaminés par la covid-19 dans les trois jours précédant leur arrivée aux Tonga.

Tous les voyageurs arrivant aux Tonga doivent subir une quarantaine de 14 jours à Tongatapu et se conformer à toutes les instructions émises par le ministère de la Santé, avant de pouvoir entrer sur le territoire des Tonga.

A l’arrivée sur le territoire, tous les voyageurs doivent compléter un document d’information.

La capacité de confinement est, pour l’instant, limitée à 150 personnes.

L’état d’urgence est en vigueur jusqu’au 26 octobre (cette mesure peut être prolongée). Un couvre-feu est en vigueur de minuit à 5 heures. D’autres mesures peuvent être mises en œuvre en fonction de l’évolution de la situation.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR