fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 9 au 14 décembre

Français à l’étranger couvre chaque semaine, en partenariat avec International SOS, plusieurs événements à travers le monde nécessitant une vigilance accrue

Didier Bras

Publié

le

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 9 au 14 décembre

Afrique

> Éthiopie 

Jours à venir. Malgré l’annonce fin novembre par le Premier ministre Abiy Ahmed de la prise de Mekele, capitale régionale du Tigré, les combats se poursuivent dans cette région septentrionale du pays. Si les services de télécommunications ont été rétablis dans certaines zones contrôlées par le gouvernement fédéral, l’ensemble de l’espace aérien régional reste en revanche toujours fermé. Les nouvelles opérations menées par les Forces nationales de défense éthiopiennes (FDNE) visent à poursuivre les membres du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF).

> Madagascar

Jours à venir. L’opposition malgache menace de boycotter les élections sénatoriales du 11 décembre, contestant avec la société civile la réforme de cette chambre haute décrétée par le président Andry Rajoelina en 2019. Prise par ordonnance, cette réforme implique une réduction du nombre de sénateurs de 63 à 18, dont 6 sont nommés par le président de la République. Ce différend politique ne devrait pas engendrer de trouble sécuritaire majeur, mais des manifestations accompagnées d’affrontement localisés dans certains centres urbains, dont la capitale Antananarivo, ne sont pas à exclure.

> Ouganda

Jours à venir. L’approche de l’élection présidentielle du 14 janvier prochain attise les tensions entre les partisans du président Yoweri Museveni – qui bénéficie du soutien de la police et de l’armée ougandaise, mais aussi d’une importante base électorale – et ceux de son principal opposant Robert Kyagulanyi, plus connu sous le nom de Bobi Wine. Le 18 novembre, les heurts en lien avec l’arrestation de ce dernier (libéré deux jours après sous caution) avaient provoqué la mort d’au moins 45 personnes. 

> République centrafricaine

Jours à venir. L’invalidation de la candidature de l’ancien chef d’État François Bozizé (en exercice de 2003 à 2013) pour la présidentielle du 27 décembre a été confirmée par la Cour constitutionnelle le 3 décembre dernier. Par crainte de troubles consécutifs à cette décision, des forces de sécurité supplémentaires ont été dépêchées dans les districts nord de Bangui ainsi qu’à Bossangoa, à environ 300 km au nord de la capitale centrafricaine. Cette ville, ainsi que toutes les zones à majorité chrétiennes et fiefs d’anciens miliciens « anti-balakas » (milices d’auto-défense proches de François Bozizé et opposées durant son mandat aux sélékas, coalition d’obédience musulmane) représentent des lieux à risques, cette période pré-électorale étant propice à la survenue de violences dans la capitale comme dans le reste du pays où de nombreux groupes armés sont présents.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

> Irak

Jours à venir. La crise économique, accentuée par la baisse des revenus pétroliers, avive les dissensions entre le gouvernement central et la province autonome du Kurdistan qui s’estime lésée par les choix budgétaires arbitrés à Bagdad. Des affrontements sur ces enjeux socio-économiques ont eu lieu le 2 décembre dernier dans le gouvernorat de Souleymanieh (qui fait partie de cette région autonome du Kurdistan), avec au cœur des récriminations les retards de versement des salaires des fonctionnaires et les difficultés d’accès aux services de base. Ces heurts avec les forces de l’ordre ont fait 25 blessés.

> Israël

Jours à venir. La proposition de loi récemment déposée visant à dissoudre le Parlement israélien (Knesset) devrait donner lieu à de nouvelles manifestations entre opposants et soutiens au Premier ministre Benyamin Netanyahou. La validation du budget 2020, toujours en attente, signe le profond désaccord sur le partage du pouvoir entre le Premier ministre et Benny Gantz, leader du parti Bleu-Blanc qui s’était allié à M. Netanyahou dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale. Dans le cadre de cette alliance, M. Gantz est censé reprendre les rênes du gouvernement en novembre 2021. Les manifestations antigouvernementales hebdomadaires qui ont lieu à Jérusalem et Tel Aviv, le pouvoir toujours influent de Benyamin Netanyahou et la riposte conduite par l’opposition envers le Parlement sont de nature à pérenniser la crise politique et les risques de violences associés.

> Liban

Jours à venir. Les rivalités entre les principaux partis politiques empêchent toujours le Premier ministre Saad Hariri, de retour aux affaires après sa nomination le 22 octobre dernier, de former un cabinet. Parmi les conséquences de cet immobilisme, le dépit grandissant de la population affectée par l’environnement socio-économique et une aide internationale en souffrance, conditionnée à un retour à une forme de stabilité politique. Dans cet environnement délétère, les manifestations antigouvernementales sont appelées à perdurer, particulièrement dans la capitale Beyrouth.

Amériques

> Haïti

Jours à venir. Les élections locales, législatives et présidentielles auront bien lieu en janvier 2021 selon l’annonce du président Jovenel Moïse qui, toutefois, n’en a pas précisé la date exacte. L’imminence de cette vaste consultation électorale devrait renforcer la mobilisation de l’opposition haïtienne avec des manifestations attendues dans la capitale Port-au-Prince et dans les principales villes du pays, dans un climat de tension politique, économique et sociale toujours patent.

Asie-Pacifique

> Inde

Jours à venir. Les agriculteurs indiens ne cessent d’exprimer leur colère et demandent l’annulation de la réforme agraire adoptée en septembre dernier qui modifie profondément l’organisation de ce secteur. Les agriculteurs indiens craignent notamment que cette réforme ne fasse la part belle aux gros acteurs agro-industriels, accentuant leur vulnérabilité en l’absence de prix garantis. Le 8 décembre, des manifestations d’ampleur étaient attendues à cet effet dans la capitale New Delhi ainsi que dans les États de Haryana et de l’Uttar Pradesh.

> Thaïlande

Jours à venir. Le 10 décembre correspond à la date anniversaire de la Constitution thaïlandaise, avec l’avènement de la monarchie constitutionnelle en 1932. L’occasion pour le mouvement antigouvernemental de maintenir la pression quant à ses attentes de réforme sur ce plan, avec des manifestations prévues à Bangkok et dans les principaux centres urbains.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

> Arménie

Jours à venir. Le Premier ministre Nikol Pachinian est plus que jamais sur la sellette, vilipendé par une bonne partie de la population civile qui demande sa démission, l’accusant de « capitulation » au terme du conflit qui a opposé l’Arménie à l’Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh, conclu par l’accord de paix du 10 novembre. Plus de 20.000 manifestants ont ainsi fait entendre leur colère dans les rues de la capitale Erevan le 5 décembre dernier, reprochant également au gouvernement son inaction quant au sort des prisonniers, disparus et familles des victimes. Ces regroupements sont encadrés par des forces de l’ordre conséquentes, avec des risques d’affrontements et d’arrestations. L’opposition avait de son côté fixé la date du 8 décembre au Premier ministre pour présenter sa démission. 

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 9 au 14 décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR