fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde?

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

Foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 96,2 millions de personnes contaminées

Plus de 2,5 million de décès

Afrique

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) exhorte les dirigeant des pays africains à prendre des mesures de santé publique renforcées « pour éviter une flambée d’infections qui pourrait conduire les structures de santé jusqu’au point de rupture ».

L’Afrique du Sud reste le pays le plus sévèrement touché par la pandémie de coronavirus sur le continent africain. Le nouveau variant qui y fait rage semble bien plus problématique que le variant britannique, il ne serait pas plus mortel, mais 1,5 fois plus contagieux et les spécialistes ignorent toujours s’il peut affecter les vaccins actuellement produits contre la Covid-19. Les soignants sud-africains, qui ont interdiction de parler aux journalistes, sont débordés, éreintés, et placent tous leurs espoirs dans les vaccins promis. Le pays subit toujours un confinement partiel entre 21h et 6h du matin, le masque est partout obligatoire et la vente d’alcool interdite. Ce nouveau variant du coronavirus a aussi été signalé au Botswana, en Gambie et en Zambie. La situation est alarmante dans la plupart des pays voisins de l’Afrique du sud. Au Zimbabwe, où une partie de la population fuit un confinement qui les accule à la pauvreté, vers les frontières (pourtant closes) de l’Afrique Sud , le gouvernement a pris une décision cruelle et terriblement impopulaire : désormais, les victimes du virus seront inhumées sur leur lieu de décès et non plus auprès de leurs ancêtres, comme la tradition l’exige.

La République démocratique du Congo (RDC) continue également à faire face depuis quelques semaines à une recrudescence de l’épidémie et l’UNICEF appelle le gouvernement à donner la priorité à la réouverture des écoles par crainte d’un décrochage scolaire massif. Par ailleurs, les écoles ont rouvert au Kenya, après 9 mois de fermeture. Kigali, la capitale du Rwanda est à nouveau confinée depuis le début de la semaine, les commerces non essentiels, les lieux de culte et les écoles primaires et secondaires sont aussi fermés, les déplacements limités et un couvre-feu est en vigueur dans le reste du pays. En Ethiopie le coronavirus progresse toujours, le gouvernement renforce les mesures de contrôle sanitaire dans les aéroports. L’Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec environ 107 millions d’habitants, détient le triste record du plus grand nombre de cas de COVID-19 dans la région de l’Afrique de l’Est.

Le Nigéria, où le nombre de nouveaux cas est en forte augmentation, souhaiterait produire localement des vaccins sous licence. La tactique serait que les laboratoires locaux établissent des partenariat avec les détenteurs de brevet de vaccin, pour que la production sur le territoire nigérian se fasse dans les meilleurs délais. De son côté, le gouvernement sénégalais a annoncé le 18 janvier la prolongation d’une semaine (au moins) ,du couvre-feu nocturne en vigueur depuis le début du mois dans certaine régions, dont celle de Dakar. Le port du masque est devenu obligatoire.

En Egypte, la situation s’aggrave au sein les hôpitaux, malgré le démenti des autorités, il semble que l’oxygène commence à manquer partout dans le pays. Le Maroc, qui vient de découvrir un premier cas du variant britannique sur son sol, durcit certaines mesures et prolonge le couvre-feu déjà en place jusqu’au 2 février. Les liaisons aériennes sont suspendus avec plusieurs pays. La Tunisie continue à faire face à une seconde vague très meurtrière, alors que le pays subit une crise économique et sociale difficile. L’Algérie, où la situation reste stable face au virus, pourrait, suivant la quantité de doses qu’elle recevra de vaccins anti-Covid commandés, partager une partie de cette précieuse acquisition avec la Tunisie.

Amériques

Au Canada cette semaine, la pandémie de COVID-19 semble continuer de reculer sur le front du nombre de cas d’infection, surtout en Ontario et au Québec. Malgré tout, 4 quartiers de Montréal où la transmission du virus demeure trop rapide vont sans doute subir un nouveau confinement. Le gouvernement va aussi mettre en place des cliniques mobiles et des tests aléatoires dans les écoles et autres lieux adéquats. Mais si au Canada, les données  sont encourageantes du point de vue du nombre de nouveaux cas rapportés, elles ne le sont pas pour les décès et le nombre de patients en soins intensifs dans les hôpitaux. Le Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick, peinent aussi à contenir le virus, mais dans la plupart des autres États canadiens le taux d’incidence reste faible et stable.

Aux États-Unis, l’épidémie est maintenant présente partout sur le territoire, le nombre de cas et de décès est toujours beaucoup trop important, l’épidémie est loin d’être sous contrôle. La campagne de vaccination s’accélère, en Californie  par exemple, le parc Disneyland d’Anaheim (fermé au public, évidemment), a transformé son parking en centre de vaccination géant contre le Covid-19. Par ailleurs, les annonces de Donald Trump sur la réouverture des frontières ayant été contredites par le nouveau gouvernement, celles-ci restent fermées aux touristes et un test négatif à la Covid-19 sera obligatoire pour accéder au territoire étasunien à partir du 26 janvier 2021.

Au Mexique, l’épidémie progresse toujours et enregistre des records en matière de décès. Des mesures restrictives sont en vigueur, les vaccinations ont commencé.

La campagne de vaccination a aussi débuté au Brésil, plus tôt que prévu. Les hôpitaux de certaines régions du pays sont dans des situations désespérées (manque de lits, d’oxygène, etc.) et le Brésil a aussi son nouveau variant plus contagieux… La Colombie a annoncé l’entrée en vigueur d’un couvre-feu à partir du 19 janvier. La Capitale, Bogota, est en confinement obligatoire le week-end. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Asie les cinq pays notifiant le plus de cas sont l’Inde, l’Iran, l’Indonésie, l’Iraq et le Bangladesh. Malgré sa première place, justifiée par le nombre d’habitants , la courbe épidémique de l’Inde continue de baisser régulièrement et la campagne de vaccination se poursuit à grande échelle. En Indonésie un séisme et des pluies torrentielles sur l’île de Célèbes sont venus compliquer davantage la situations des centres de soins déjà surchargés par les malades de la Covid-19. La campagne de vaccination a débuté dans l’archipel.

Le Japon, comme le Royaume-Uni et l’Afrique du Sud avant lui, a notifié à l’Organisation mondiale de la Santé avoir découvert un nouveau variant du Sars-Cov-2 parmi ses malades … Le Japon est confronté à une troisième vague de contaminations plus importante que les deux premières, en particulier dans les grandes agglomérations, des restrictions sont en vigueur.

En Chine, une flambée de l’épidémie sévit actuellement au Hebei. Un centre de quarantaine géant est en construction à Shijiazhuang (11 millions d’habitants) dans cette province, à 300 km au sud de Pékin. Des centaines d’ouvriers se relaient 24 heures sur 24 afin qu’il soit terminé au plus vite. Le centre admettra des cas contacts et pourra accueillir au total plus de 4000 personnes.

La situation reste critique en Iran, les décès liés au coronavirus sont très nombreux. Quant aux chiffres concernant les contaminations en Irak, ils sont très certainement sous-évalués et surtout difficile à connaître. La Turquie et l’Azerbaïdjan ont lancé leurs campagnes de vaccination, mais c’est Israël qui détient le record des vaccinations, un quart de la population a déjà reçu l’antidote. Le Liban impose un confinement total du 14 au 25 janvier 2021 (au moins). Toute sortie est interdite.

Europe

Pas d’amélioration notable en Europe cette semaine. Les pays les plus touchés par la pandémie durcissent les mesures déjà en place et les pays moins affectés se protègent afin d’éviter un rebond épidémique.

Au Royaume-Uni, le nouveau variant fait des ravages, surtout à Londres. Les courbes sont à la hausse en Espagne, en Estonie, en Lettonie, en Slovénie, en Suède etc. Plusieurs pays, dont la France, sont dans des phases plus stables, mais à un niveau qui reste très élevé. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

La Nouvelle Zélande est toujours hors de danger, isolée mais préservée du virus.

Le bruit court que l’Australie, où les nouveaux cas déclarés sont rares et les foyers épidémiques rapidement maîtrisés, ne devrait pas rouvrir ses frontières aux voyageurs étrangers en 2021 et ce, en dépit des campagnes de vaccination…

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.