fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour du 30 janvier au 5 février par le Quai d’Orsay concernant les mesures prises face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les autres appels à la vigilance dans de nombreux pays.

Weena Truscelli

Publié

le

Conseils voyageurs

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique.

Mesures concernant l’infection pulmonaire – Covid-19

> Angola

La présentation d’un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures est requise pour les arrivées et les sorties d’Angola. Les personnes devant voyager de et vers l’Angola doivent prendre impérativement l’attache de la compagnie aérienne pour connaitre les formalités exigées par les autorités sanitaires le jour de l’embarquement. En effet les dispositions pratiques d’application de ces mesures peuvent évoluer en fonction de la situation sanitaire.

Un isolement de 10 jours à domicile ou institutionnel est toujours obligatoire pour tous les passagers à l’arrivée à Luanda.

Plus d’informations sur les mesures en vigueur en Angola

Contact utile :

site de l’Ambassade de France en Angola

> Arabie Saoudite

Entrée en Arabie Saoudite des ressortissants non-saoudiens en provenance de France, Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Brésil, Égypte, Émirats Arabes Unis, États-Unis, Inde, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Liban, Pakistan, Portugal, Royaume Uni, Suède, Suisse, Turquie : les voyageurs doivent passer un minimum de 14 jours en dehors des pays précités avant de pouvoir prétendre à l’entrée dans le royaume. Pour pouvoir être admis sur le territoire, ils doivent en outre présenter un test PCR négatif réalisé à l’issue de ces 14 jours.

Plus d’informations sur les possibilités d’accès à l’Arabie Saoudite

Contact utile :

Ambassade de France en Arabie saoudite

> Birmanie

Depuis le 14 avril 2020 et jusqu’au 28 février 2021, tous les vols internationaux au départ et à l’arrivée de la Birmanie sont suspendus, à l’exception des vols spéciaux et de fret, ainsi que ceux réservés aux évacuations sanitaires. Les frontières terrestres (entrées et sorties) demeurent fermées pour tous les étrangers, y compris ceux disposant de visa. La délivrance des visas a été suspendue du 29 mars 2020 jusqu’au 28 février 2021, à l’exception des visas diplomatiques ou pour des missions spéciales.

  • Les autorités ont prolongé jusqu’au 28 février 2021 le dispositif « Stay at Home » pour la région de Rangoun (à l’exception de certaines parties des townships de Kungyangon, Seikkyikhanaungto et Twante). Les habitants sont invités à y limiter autant que possible leurs déplacements. Un couvre-feu y est en vigueur de minuit à 4 heures du matin. En ce qui concerne les mesures restrictives prises dans les autres Etats et provinces, il est conseillé de se renseigner régulièrement via notamment les réseaux sociaux, ces mesures pouvant évoluer et changer sans préavis.

Plus d’informations sur la situation en Birmanie

Contact utile :

Ambassade de France en Birmanie

> Botswana

Tous les voyageurs qui arrivent au Botswana devront présenter un test PCR Covid-19 négatif de moins de 72 heures, à compter de l’heure d’arrivée au Botswana et rester en contact avec l’autorité de santé locale pour une période de 14 jours et être sous auto surveillance sanitaire. Si le voyageur présente des symptômes, il devra se soumettre à l’arrivée à un deuxième test PCR réalisé par les autorités botswanaises, et se soumettre ensuite à une période d’isolement ou à une quarantaine de 14 jours à ses propres frais, un nouveau test PCR interviendra au 10e jour.
Pour les vols internationaux et intérieurs, un test antigénique est désormais obligatoire et se déroule à l’aéroport avant l’embarquement.

Il convient de noter que la variante sud-africaine 501.V2 du virus est présente au Botswana, et circule activement dans la région de Maun.

Plus d’informations sur la situation au Botswana

Contact utile :

Ambassade de France au Botswana

> Italie

Tous les voyageurs arrivant en Italie doivent remplir ce formulaire et prendre connaissance, en le signant, de ce document d’information. L’obligation de dépistage dépend du pays de provenance ou de résidence dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif permet de connaître les mesures applicables à chaque situation (italien/anglais).

  • Pour les personnes arrivant d’un pays de la liste dite « Elenco C » : Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark (y compris les îles Féroé et le Groenland), Estonie, Finlande, France (y compris la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion et Mayotte, mais à l’exclusion d’autres territoires situés en dehors du continent européen), Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas (à l’exclusion des territoires situés en dehors du continent européen), Pologne, Portugal (y compris les Açores et Madère), République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne (y compris les territoires du continent africain), Suède, Hongrie, Islande, Norvège, Liechtenstein, Suisse, Andorre, Principauté de Monaco.
  • Les voyageurs (y compris mineurs) qui, au cours des 14 derniers jours précédant leur entrée en Italie, ont séjourné ou simplement transité par ces pays doivent :
  • se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale (liste par région) ;
  • présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique de moins de 48h. Les voyageurs qui ne pourraient pas présenter ce document devront faire une quatorzaine (14 jours) en Italie (il n’est plus possible de faire le test en arrivant en Italie) ; la compagnie aérienne ne peut pas refuser votre embarquement au motif que vous n’avez pas fait le test en France puisque vous pouvez faire une quatorzaine en Italie.
  • Pour toute entrée sur le territoire italien, l’âge minimum pour le test PCR est fixé au jour anniversaire des 6 ans de l’enfant.
  • De plus, l’ambassade de France en Italie tient à jour une foire aux questions les plus fréquentes sur son site internet.

Plus d’informations sur les mesures en vigueur en Italie

Contact utile :

Ambassade de France en Italie

> Jordanie

Depuis le 20 janvier, l’entrée sur le territoire jordanien est conditionnée par la présentation d’un test PCR négatif effectué dans les 72H précédant l’arrivée en Jordanie et d’un second test PCR réalisé à l’arrivée en Jordanie. Si le test est positif, la personne doit observer une quarantaine de 14 jours à domicile. En cas de résultat négatif, aucune quarantaine n’est exigée. Les tests PCR ne sont pas requis pour les enfants de moins de 5 ans.

  • Il convient également d’imprimer, de compléter et de présenter à l’embarquement le formulaire ci-dessous :
    https://www.carc.jo/images/COVID19/Declaration-Form.pdf
  • A compter du 3 février 2021, les passagers doivent également présenter à l’embarquement un reçu électronique témoignant du paiement du test PCR qui sera effectué à l’arrivée en Jordanie, délivré par le laboratoire agréé par l’aéroport d’arrivée (Queen Alia ou King Hussein).
    Il convient donc de s’enregistrer en suivant le lien ci-dessous correspondant à l’aéroport d’arrivée :
    Queen Alia : https://registration.questlabjo.com/
    King Hussein : https://COVID19.biolab.jo
  • Les passagers qui n’auraient pu obtenir un reçu électronique peuvent s’adresser à leur compagnie aérienne ou leur agence de voyage qui sera en mesure de leur délivrer un avoir correspondant au montant du test PCR.
  • Les passagers qui détiennent un QR code sont dispensés de reçu électronique.

Plus d’informations sur les mesures en vigueur en Jordanie

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Jordanie.

> Koweït

Les autorités koweïtiennes ont annoncé l’interdiction d’entrée sur le territoire koweïtien pour tous les étrangers à compter du dimanche 7 février et pour une durée de 2 semaines. Ne sont pas concernés par cette mesure les membres de famille des koweïtiens.

Connaître les mesures sanitaires applicables au Koweït

Contact utile :

Site de l’ambassade de France au Koweït.

> Madagascar

Le 22 octobre 2020, les autorités malgaches (Aviation Civile de Madagascar) ont fait savoir que l’embarquement de passagers à destination de Madagascar au départ de plusieurs pays, dont la France, n’était plus autorisé. Cette interdiction ne concerne que les vols touristiques à destination de Nosy Be, seule destination du territoire malgache accessible actuellement depuis l’étranger

Compte tenu de l’évolution locale de la crise sanitaire, les mesures de limitation des déplacements et des activités ont été levées.

Les autorités locales maintiennent toutefois certaines mesures.

Contact utile :

Site de l’ambassade de France à Madagascar

> Mauritanie

Depuis le 2 février 2021, tout passager aux points d’entrée aériens et terrestres doit être muni d’une attestation de test PCR et / ou d’un certificat de test rapide antigénique négatif et datant de moins de (05) jours à compter de la date des résultats (délivré par un laboratoire agréé du pays d’origine).

En cas de fièvre, subir un test de confirmation RT-PCR ou un test rapide antigénique ;

  • si l’examen PCR ou le test rapide antigénique sont positifs, le voyageur est pris en charge selon le protocole sanitaire national (isolement chez soi de 10 jours et auto surveillance des symptômes et hospitalisation si aggravation des symptômes).
  • Par ailleurs, tout passager en provenance d’un pays source des nouvelles variantes du coronavirus (Royaume-Uni, Afrique du sud, Brésil – à ce stade, liste susceptible d’évoluer) doit, sous la supervision des autorités nationales du point d’entrée subir :
  • un isolement temporaire au point d’entrée ;
  • un transfert sécurisé vers un site de confinement à sa charge pendant 14 jours ;
  • un test (RT-PCR), en cas de négativité le voyageur est libéré pour regagner son domicile ;
  • si le test est positif, le voyageur est pris en charge selon le protocole sanitaire national (isolement chez soi de 10 jours et auto surveillance des symptômes et hospitalisation si aggravation des symptômes).

Plus d’informations

Contact utile :

Ambassade de France en Mauritanie

> Népal

Les transports aériens internationaux ont repris depuis le 1er septembre. Néanmoins, les conditions d’entrée et de séjour sont évolutives et restrictives. Les frontières terrestres restent fermées, à l’exception de points de passage avec l’Inde, réservés uniquement au passage des ressortissants népalais et indiens (sauf obtention d’une autorisation particulière), ainsi qu’au transit des marchandises entre les deux pays.

Entrée sur le territoire :

  • Provenance de pays présentant des variants de la COVID-19 :
  • Les voyageurs en provenance de tout pays (1er port d’embarquement) présentant des variants de la COVID-19 :
  • Doivent effectuer une demande de visa au départ.
  • Doivent présenter un test COVID-19 négatif (RT-PCR, Gene Xpert, True NAAT ou équivalent), réalisé 72 heures avant le départ du premier port d’embarquement. Les enfants de moins de 5 ans en sont exemptés.
  • Doivent suivre une quarantaine obligatoire de dix jours à leurs frais dans un des hôtels désignés par le gouvernement népalais.

Plus d’informations sur les mesures d’accès au Népal

Contact utile :

Ambassade de France au Népal

> Panama

Règles applicables pour entrer sur le territoire panaméen : présentation à l’arrivée au Panama d’un test négatif (PCR/antigène) daté de moins de 48h, à défaut, un test rapide est réalisé à l’aéroport international de Tocumen (50 dollars à la charge du voyageur). Si le résultat est positif : placement obligatoire en isolement pendant 7 jours dans un hôtel-hôpital désigné par le ministère de la Santé panaméen, puis réalisation d’un nouveau test au bout de 7 jours (isolement renouvelé de 7 jours si toujours positif).

Les autorités panaméennes adaptent régulièrement les mesures de confinement et de restrictions de mobilité en fonction de l’évolution de l’épidémie et des capacités hospitalières.

Plus d’informations

Contacts utiles :

Recommandations des autorités locales et site de l’ambassade de France au Panama

> Philippines

Les autorités philippines ont décidé, à compter du 1er février et jusqu’à nouvel ordre, de lever la mesure générale d’interdiction d’accès au territoire philippin concernant les voyageurs non-philippins en provenance de 36 pays touchés par le variant britannique de la Covid-19, dont la France.

L’accès des étrangers au territoire philippin demeure très limité et réservé à certaines catégories de voyageurs.

Plus d’informations sur la situation au Philippines

Contact utile :

Ambassade de France aux philippines

> République tchèque

La République tchèque a adopté la grille de classification UE des pays à risque (ici). Il n’est possible de se rendre en République tchèque que pour des raisons essentielles, quel que soit le classement vert, orange ou rouge de la zone de provenance du voyageur. La France étant classée en rouge, les personnes venant de France seront dans l’obligation (a.) de présenter un test PCR négatif de moins de 48h au passage de la frontière, (b.) de remplir une déclaration en-ligne (ici) et de se munir d’une version papier pour entrer dans le pays, (c.) de se mettre en auto-isolement à leur arrivée le temps d’ (d.) effectuer sous cinq jours maximum un nouveau test PCR avec résultat négatif pour sortir de cet isolement et (e.) de porter durant les dix jours suivants un masque de type FFP2 ou chirurgical.

  • La République tchèque a décidé de réinstaurer l’état d’urgence en raison de la propagation accélérée du virus de la Covid-19 sur son territoire, depuis le 5 octobre et à ce stade jusqu’au 14 février.
  • La propagation de l’épidémie de Coronavirus en République tchèque est repartie en forte hausse, la présence du virus demeure très importante. L’ensemble du territoire est concerné.

Plus d’informations sur la situation en République tchèque

Contact utile :

site de l’Ambassade de France en République tchèque.

> Taïwan

Suite à l’apparition de nouvelles souches plus contagieuses du virus, les autorités taïwanaises ont annoncé la fermeture de leurs frontières, à compter du 1er janvier 2021 à minuit, à tout ressortissant étranger (y compris de Chine, Hong-Kong ou Macao).

  • Seuls seront autorisés les époux ou enfants mineurs de ressortissant taïwanais, ainsi que les détenteurs d’un titre de résidence (ARC, APRC, carte diplomatique) ou d’un visa délivré pour motif professionnel ou humanitaire exceptionnels dûment justifié.
  • Les voyageurs autorisés à entrer sur le territoire taïwanais en vertu de ces exceptions devront toujours fournir, au moment du décollage, un certificat en chinois ou anglais de test PCR négatif à la Covid-19 datant de moins de trois jours ouvrés avant la date d’embarquement. Ils effectueront à leur arrivée une quarantaine stricte de 14 jours. A partir du 15 janvier, chaque individu de plus de 11 ans devra en outre justifier de sa capacité à effectuer ladite quarantaine en isolement, que ce soit en chambre d’hôtel spécialisé ou appartement personnel (locations touristiques exclues). Les personnes présentant des symptômes à leur arrivée seront redirigées vers des centres publics de quarantaine en attendant le résultat de leur dépistage.

Plus de détails

Contact utile :

Ambassade de France à Taïwan

> Tanzanie

Malgré l’absence de chiffres officiels depuis fin avril 2020, le virus de la COVID-19 circule activement en Tanzanie, en particulier dans les zones touristiques comme Zanzibar et Arusha, du fait du brassage de voyageurs internationaux et de l’absence de mesures locales de prévention. La capacitaire sanitaire étant très limité, tout déplacement non essentiel vers la Tanzanie est strictement déconseillé.

  • Les personnes voyageant avec Ethiopian Airlines sont ainsi alertées du fait qu’elles seront testées lors de leur transit à Addis Abeba. En cas de test positif lors du transit, les passagers sont placés d’office en centre d’isolement par les autorités sanitaires éthiopiennes, sans possibilité de se rendre à l’hôtel et pour une durée pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines. La réalisation de 2 tests PCR négatifs réalisés à 48 heures d’intervalle est exigée par la compagnie aérienne afin d’être autorisé à reprendre son voyage en direction de la France. Les conditions d’hébergement et de prise en charge dans le centre d’isolement sont sommaires, et les voyageurs n’ont pas de garantie de pouvoir récupérer leurs bagages. Les passagers qui se trouveraient en centre d’isolement sont invités à contacter l’ambassade de France.

Plus d’informations

Contact utile :

Ambassade de France en Tanzanie

> Zambie

Tous les passagers arrivant en Zambie : doivent remplir un questionnaire médical, à l’issue du vol les acheminant vers la Zambie, sont soumis après l’atterrissage à un contrôle de leur température par thermoscan, doivent présenter un test PCR négatif récent (moins de 7 jours).

  • Ceux présentant un symptôme de la Covid-19 (fièvre supérieure à 38 °C en particulier) sont soumis à un test PCR zambien et placés en quarantaine dans un lieu désigné par les autorités, au moins jusqu’à l’obtention des résultats du test.
  • Pour ceux ne présentant pas de symptômes, trois catégories sont distinguées :
  • Les citoyens et résidents sont soumis à une quarantaine à leur domicile ; le respect de celle-ci est susceptible d’être contrôlé, comme l’adaptation de ce domicile aux conditions requises.
  • Les voyageurs d’affaires pourront immédiatement travailler, en surveillant leur santé.
  • Les touristes sont autorisés à venir, s’ils sont munis d’un visa et d’un test négatif récent, et ne présentent pas de symptômes à leur arrivée.

Plus d’informations sur les conditions d’accès à la Zambie

Contact utile :

Ambassade de France en Zambie

> Zimbabwé

A l’arrivée au Zimbabwe, les voyageurs détenteurs d’un test PCR négatif de moins de 48 heures et ne présentant aucun symptôme du Covid-19 peuvent effectuer directement une quarantaine à domicile (d’une durée de 14 jours). Les voyageurs n’étant pas en possession de ce test PCR négatif de moins de 48 heures, de même que ceux présentant les symptômes du Covid-19 (munis ou non d’un test PCR négatif), sont placés en quarantaine pour 14 jours dans un centre dédié jusqu’à ce qu’ils soient testés.

  • En cas de test négatif, la quarantaine de 14 jours à domicile est possible.
  • En cas de test positif, un placement en isolement pour une durée de 14 jours sera ordonné. Les autorités sanitaires se réservent par ailleurs la possibilité d’ordonner le placement dans un centre de quarantaine gouvernemental si elles le jugent utile.

Plus de détails sur les mesures en vigueur au Zimbabwe

Contact utile :

Site de l’ambassade de France au Zimbabwe, ou en joignant l’ambassade aux coordonnées suivantes : +263 8677 00 71 54 ou à l’adresse mail : admin-francais.harare-amba @ diplomatie.gouv.fr.

Autres alertes

Angola – Appels à manifester (03/02/2021)

Des appels à manifester ont été lancés pour les 4 et 6 février 2021 à Luanda. Des manifestations pourraient donc se dérouler dans le secteur du rond-point 1° de Maio – route de Catete – cimetière de Santa Ana ainsi qu’en province, notamment à Cabinda.

Dans ce contexte, il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance, et de rester à l’écart de tout attroupement.

Birmanie – Situation politique (04/02/2021)

L’armée birmane a pris le pouvoir le 1er février suite à un coup d’État. Des mesures restrictives ayant été adoptées par les autorités, les réseaux de télécommunication et Internet sont perturbés.

Dans ce contexte, il est fortement recommandé aux Français présents en Birmanie d’adopter une certaine prudence lors de leurs déplacements et de se tenir éloignés de tout rassemblement.

Compte tenu de la situation, les déplacements à destination de la Birmanie ne sont plus possibles.

Népal – Manifestations (04/02/2021)

De nombreuses manifestations se tiennent actuellement quotidiennement, en particulier à Katmandou, mais également dans certaines grandes villes de province. Des appels à la grève et à la contestation (“bandhs”) ont été également lancés. Des véhicules ou des personnes peuvent être pris à partie. Le trafic est perturbé. Il convient d’être prudent, de suivre particulièrement l’actualité et de se tenir à l’écart de tout rassemblement.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR