fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Partir au Québec : Région de la Côte-Nord

Le Journal des Français à l’étranger passe en revue les 17 régions administratives du Québec. Aujourd’hui, zoom sur la Côte-Nord.

Publié

le

Côte-Nord

Présentation générale

Vaste région du nord-est du Québec, la Côte-Nord longe la rive du Saint-Laurent depuis Tadoussac jusqu’au détroit de Belle Isle, et s’étend au nord autour du Labrador. Entre ses espaces naturels terrestres grandioses et ses côtes parcourues par les baleines, la région est réputée pour ses paysages sauvages et sa faune. Faiblement peuplée, la Côte-Nord connut quelques vagues migratoires au cours du XIXe siècle. Les colons vivaient alors principalement de la pêche et de la chasse, au loup de mer notamment. Les exploitations forestières se sont aussi développées par la suite, puis les industries ont quelque peu mis fin à l’isolement des villages de pêcheurs. Aujourd’hui, la plus grande partie de la population – qui vit le long du littoral pour les trois quarts d’entre elle – réside dans les deux principales villes de la région : Baie-Comeau et Sept-Îles. La Côte-Nord connaît un déclin démographique, le plus important sur l’ensemble de la province, expliqué entre autres par un coût de la vie plus élevé que dans le reste du Québec (notamment en raison des coûts de transport) et l’éloignement des services publics pour les habitants de certains villages éloignés des centres urbains. Au plan administratif, la région de la Côte-Nord compte six municipalités régionales de comté (MRC) – Haute-Côte-Nord, Manicouagan, Caniapiscau, Sept-Rivières, Minganie et Golfe-du-Saint-Laurent.

> Repères

  • Population de la Côte-Nord (2019) : 90.713 hab. (1,1% du Québec)
  • Superficie : 236.664 km2 (18,2% du Québec)

Sources : Institut national de la statistique du Québec.

Les secteurs d’activité en devenir

Dans sa stratégie de développement 2018-2022, le gouvernement du Québec a défini un certain nombre d’actions qui visent à renforcer la vitalité économique de ses régions. En conséquence, et avec les partenaires de terrain, les autorités québécoises ont ciblé des priorités régionales via les « créneaux d’excellence ». Ceux-ci permettent de faire ressortir des secteurs d’activité qui font l’objet d’un soutien particulier. Voici l’axe prioritaire pour la région de la Côte-Nord.

Avec les régions du Bas-Saint-Laurent et Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, la Région Côte-Nord est au cœur du créneau d’excellence Ressources, sciences et technologies marines (RSTM) qui repose sur la capture des produits marins, leur transformation, l’aquaculture, ainsi que les biotechnologies et les technologies marines.

> Pour en savoir plus

Le marché de l’emploi

Le secteur primaire occupe une place importante dans la région, beaucoup plus que dans l’ensemble du Québec (9,5% contre 2,2%). L’exploitation des ressources naturelles est ainsi prédominante, leur transformation l’est aussi mais dans une moindre mesure. Dans le détail, ce processus d’exploitation et de transformation des ressources concerne essentiellement les secteurs de l’énergie (notamment hydroélectrique), de la forêt, des mines et de la métallurgie (aluminium). Le marché de l’emploi local renvoie également aux activités liées à la pêche commerciale et à la transformation des produits marins.

Comme dans le reste des régions du Québec, les postes requérant des compétences techniques particulières offrent les meilleures perspectives d’emploi, c’est particulièrement le cas dans le domaine des sciences naturelles et appliquées, et dans  l’ingénierie des procédés miniers et métallurgiques. Mais il reste possible de trouver du travail dans bon nombre de domaines, notamment dans le tertiaire au niveau de la vente et des services, du transport, de la finance et du tourisme.

D’autre part, la région fait face à des pénuries d’enseignants, ce qui a conduit récemment le ministère de l’Enseignement à favoriser l’embauche d’enseignants immigrants ou retraités, allant même jusqu’à envisager de recruter des diplômés issus d’autres secteurs. Enfin, le vieillissement de la population implique le développement exponentiel d’emplois dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale.

> Les sites incontournables

Entreprendre

En perspective d’un projet entrepreneurial, il est intéressant de se tourner vers les axes de croissance définis par le Plan Nord, un programme de développement économique piloté par la Société du Grand Nord qui vise à mettre en valeur les ressources et le développement durable du territoire situé au nord du 49e parallèle, une surface qui représente les trois quarts de la province. Pour rappel, les trois régions nordiques du Québec comprennent la Côte-Nord, le Nord-du-Québec et le nord du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Sa mise à jour dans le cadre du Plan d’action nordique (PAN) 2020-2023 a mis en exergue neuf thématiques prioritaires : l’énergie, l’environnement et la biodiversité, la main-d’œuvre et la formation, la promotion du territoire et de sa culture, la responsabilité sociale des entreprises, les secteurs d’activité économiques porteurs, les services de proximité et les infrastructures sociales, les télécommunications, les transports.

Au-delà de ces axes de développement sur lesquels le gouvernement provincial mise dans le cadre de ce Plan Nord, les secteurs des mines, de l’hydroélectricité, de l’agroalimentaire et du tourisme offrent également des marges de croissance intéressantes.

> Les sites incontournables

> Le programme d’immigration pour les gens d’affaires

La voie privilégiée pour concrétiser un projet entrepreneurial dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, comme dans toutes les autres régions de la province du Québec, consiste à solliciter l’accès à un « programme d’immigration pour les gens d’affaires ». Au nombre de trois, ces programmes sont destinés à celles et ceux qui sont déjà dotés d’une expérience en tant qu’entrepreneur, travailleur autonome ou investisseur (toutefois, ce dernier programme est actuellement suspendu jusqu’au 1er avril 2021, en attente de refonte).

D’une manière générale, tous les candidats au programme « gens d’affaires » – entrepreneur, travailleur autonome ou investisseur – doivent démontrer qu’ils ont les moyens de s’établir économiquement dans la province, avec l’intention de s’y installer. Il est à noter que le programme « entrepreneurs » comprend deux volets différents d’attribution (tous les renseignements sur : www.immigration-quebec.gouv.qc.ca)

Voici trois étapes importantes pour s’informer et accéder à ce programme gens d’affaires :

> Le site incontournable

> La fiscalité des entreprises

Le lien suivant, édité par Investissement Québec et la firme Raymond Chabot Grant Thornton offre des informations très précieuses pour les entreprises étrangères qui envisagent de réaliser un projet d’investissement au Québec. Il présente notamment les principales mesures fiscales qui s’appliquent à une société en exploitation au Québec.

Pour en savoir plus : www.investquebec.com

Éducation

L’Université francophone du Québec à Chicoutimi (UQAC) dispose d’un centre d’études dans la ville de Sept-Îles : le Centre d’études de l’est de la Côte-Nord. Celui-ci propose des programmes à temps complet ou partiel. En dehors de l’université, le réseau d’enseignement repose sur cinq centres de services scolaires regroupant les établissements d’enseignement publics préscolaires, primaires, secondaires et professionnels. Par ailleurs, la région compte deux Collèges d’enseignement général et professionnel (Cégep), l’un à Sept-Îles, l’autre à Baie-Comeau.

> Les sites incontournables

Remerciements

Contribution: la rédaction du Journal des Français à l’étranger remercie la délégation générale du Québec à Paris pour sa précieuse collaboration.

Sources : État d’équilibre du marché du travail à court et moyen termes, gouvernement du Québec (2019). Occupation et vitalité des territoires, gouvernement du Québec (2018-2022). EmploiQuébec. Site officiel du gouvernement du Québec. Portail du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Un bel Avenir pour vous au Québec. Economie.gouv.qc.ca – qualificationsquebec.com – Statistique.Québec.ca

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Partir au Québec : Région de la Côte-Nord -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR