fbpx
Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Les recrutements de V.I.E ne s’arrêtent pas pendant la crise

Créée à Paris en 2005 par Valérie Messika, la Maison de joaillerie éponyme a engagé son premier V.I.E à Hong Kong en février dernier, en pleine pandémie du Covid-19. Accompagnée par Business France, la société a bénéficié à cet effet du Chèque Relance V.I.E. Messika pourrait d’ailleurs ne pas s’arrêter là et s’ouvrir à de futurs projets à l’international.

Publié

le

Les recrutements de V.I.E ne s’arrêtent pas pendant la crise

« Étant une marque française, bénéficier du programme V.I.E est un grand atout pour promouvoir notre marque à l’international, explique Sandrine Bedault, directrice des ressources humaines chez Messika. D’une manière générale, le programme contribue à l’épanouissement des sociétés françaises tout en gardant leur identité. Le V.I.E favorise également la mobilité interne des jeunes collaborateurs. Dans notre cas, nous avons eu un retour rapide sur investissement, notre V.I.E connaissant déjà la marque. » Pour la société, les avantages concrets du V.I.E pour l’entreprise sont un budget maîtrisé et une aide financière qui permet de financer une partie des coûts du contrat. A titre d’exemple, le même poste pourvu en local coûterait 10% de plus que ce contrat VIE. L’autre intérêt est une gestion administrative et du personnel simplifiée et la capacité de Business France à proposer des candidatures adaptées et qui répondent aux critères et aux besoins des entreprises. Pour Messika, les pays les plus attractifs pour les jeunes en V.I.E sont ceux qui se trouvent au cœur de l’économie internationale : pays d’Asie, États-Unis, Canada et Russie ainsi que les secteurs dominants comme les entreprises de commerce de détails, les technologies et la science médicale. « La crise sanitaire a retardé notre projet de V.I.E, reconnaît Mme Bedault. En revanche, le programme trouve des solutions adaptées aux entreprises, comme la possibilité de travailler temporairement en France, tout en étant affilié au pays concerné. » L’appréciable apport du Chèque Relance V.I.E permet à Messika de financer une partie des frais de loyer de son contrat V.I.E à Hong Kong. « Nous recommandons vivement le contrat V.I.E, conclue Sandrine Bedault, notamment pour l’accès à leur portail qui met à disposition un vivier et un historique précis des candidats. Hors période de crise, Business France est très accessible et les procédures sont déjà écrites, simples, et personnalisées selon le pays. Il suffit de suivre les étapes pour mettre en place le contrat facilement et rapidement. » 

Lui écrire : sbedault@messikagroup.com

« Le V.I.E, c’est l’équilibre parfait ! »

> Témoignage d’Estelle Cheema-Nualas, missionnée depuis février 2021 par Messika pour aider au développement de la maison à Hong Kong et en Asie.

La jeune femme a intégré Messika lors de sa première année de master en alternance et a eu l’opportunité d’y rester jusqu’à l’obtention de son diplôme.

« Depuis ma dernière année de licence, raconte-t-elle, je souhaitais accomplir une mission V.I.E à la fin de mes études. J’ai découvert ce programme en recherchant des offres d’emploi dans des entreprises françaises implantées en Corée où j’avais le projet de m’installer après mes études de langue et civilisation coréenne. Ce programme me rassurait car il constituait un parfait équilibre entre le fait de demeurer dans le cadre administratif français, avec tous ses avantages, tout en acquérant une expérience à l’international. M’orienter vers une carrière à l’étranger est un projet qui me tient à cœur au regard de mon parcours académique où les langues étrangères ont toujours occupé une place importante. » 

Estelle Cheema-Nualas témoigne avoir tellement appris durant ces deux années d’alternance qu’elle a souhaité rester dans l’entreprise où elle a rencontré « des collaborateurs bienveillants et toujours prêt à transmettre leur savoir ». Cependant, le projet de V.I.E lui est restée en tête et la crise du Covid-19 a d’autant plus renforcé son désir de découvrir le monde. « J’ai évoqué mon projet de V.I.E avec ma manager qui a été très réceptive et a fait suivre ma demande auprès du service ressources humaines, se souvient-elle. Ils m’ont accompagnée très attentivement tout au long du processus et, par chance, nous étions en phase de développement de la région “Grande Chine”. J’ai pu ainsi faire valoir certaines de mes compétences acquises pendant mon alternance pour partir en V.I.E dans nos bureaux de Hong Kong. » Ainsi, la jeune femme a pu continuer l’aventure Messika tout en poursuivant son projet professionnel à l’international comme elle l’avait souhaité. « Je conseillerais à tous les employés de Messika en âge de s’intéresser au V.I.E de partir si l’occasion se présente, dit-elle. L’expérience siège et filiale est différente et formatrice, sans perdre les bons côtés de la maison. »

Messika

Le succès de la Maison trouve principalement sa source dans la figure de Valérie Messika, tout à la fois CEO et directrice artistique, créatrice et femme d’affaires. 

Ayant constaté qu’il y avait peu de compromis entre les bijoux fantaisie et les Maisons traditionnelles de la Place Vendôme, elle puise dans ses connaissances en marketing et communication pour créer une marque qui offre des bijoux au design unique et portables au quotidien, façonnés dans l’art avec délicatesse, de plus en plus rare, de la joaillerie de qualité.

Messika révolutionne le monde de la joaillerie.

Aujourd’hui présente dans 75 pays, au travers de 480 points de vente revendeurs de la marque, et de 38 boutiques à l’enseigne Messika. La société a développé sa présence à l’international en appliquant son business modèle de référence qui a contribué à son succès sur son marché historique, la France : construction d’un réseau de distribution sélectif, composé de revendeurs haut de gamme et de boutiques exclusives opérées directement par la marque ou par un partenaire selon les zones géographiques et la stratégie pays. Pour soutenir et accompagner cette expansion, Messika a fait le choix de s’implanter physiquement sur certains marchés pour assurer un service de proximité auprès de son réseau de distribution. Cette présence se concrétise selon les marchés de trois façons possibles :

  • Recrutement d’agents commerciaux qui assure l’animation et la visite du marché : Belgique, Luxembourg, Pays Bas, Italie.
  • Implantation de managers pays sur des marchés dont le maillage du réseau de distribution nécessite un soutien commercial local : Allemagne, Suisse, Autriche, Espagne.
  • Ouvertures de filiales de distribution sur les marchés à très fort potentiel ou présentant des spécificités culturelles et commerciales particulières : USA, Moyen Orient, Hong Kong, Chine et Japon.

Cette stratégie de déploiement à l’international permet aujourd’hui à Messika de pouvoir développer plus rapidement et en proximité ces territoires grâce à la connaissance et à l’expérience des équipes locales, issues de ces marchés.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR