fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 182 millions de personnes contaminées

Plus de 3,93 millions de décès

Afrique

En Afrique, plusieurs pays font face à une troisième vague d’épidémie de Covid-19, les systèmes de santé souvent fragiles sont débordés. Comme les vaccins manquent, la proportion de population immunisée n’est pas suffisante pour empêcher la poussée des variants plus contagieux et réduire le nombre des hospitalisations. Par ailleurs, le vaccin Covishield, qui est le sérum d’AstraZeneca fabriqué en Inde, validé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et distribué via le dispositif Covax dans de nombreux pays d’Afrique, n’est pas encore homologué par l’Agence européenne du médicament. Cette non homologation alimente doutes et conflits sur le continent africain car, malgré la réouverture progressive des frontières européennes, l’accès à la zone Schengen reste pour l’instant difficile aux ressortissants africains vaccinés avec le Covishield .

Depuis le 27 juin, l’Afrique du sud impose à nouveau des mesures restrictives importantes pour au moins deux semaines, afin de freiner la hausse des cas liés au variant Delta du coronavirus sur son sol : le couvre-feu est plus étendu, la plupart des rassemblements interdits et les écoles fermées. Les services de soins sont au bord de la saturation. Le Botswana semble avoir passé le pic des infections, mais le système de santé est toujours dans une situation extrêmement tendue, des mesures restrictives sont en vigueur . La Namibie et la Zambie voisines voient aussi leurs courbes épidémiques grimper en flèche, les hôpitaux sont pleins et les décès liés au Covid-19 plus nombreux que lors des précédents passages du virus. Au Zimbabwe, les chiffres augmentent également et des mesures de distanciation sociale sont mises en place. Le pays est approvisionné par la Chine en sérums anti-COVID-19 et tente d’accélérer la vaccination pour enrayer cette troisième vague plus meurtrière. En République Démocratique du Congo (RDC) ou en Ouganda l’inquiétude grandit face à la saturation des centres de soins et du manque de vaccins, le variant Delta est très présent et les malades de plus en plus jeunes. Des couvre-feux sont partout en vigueur et l’Ouganda est confiné pour encore 4 semaines au moins. De nouvelles restrictions sont aussi instaurées au Rwanda depuis quelques jours, afin de lutter contre la propagation des cas de Covid-19 : extension d’un couvre-feu à l’échelle nationale (de 19h00 à 4h00), les rassemblements sont interdits et les voyages en avion vers l’Ouganda voisin où les cas de coronavirus se multiplient sont suspendus. Au Kenya, le couvre-feu nocturne et d’autres restrictions viennent d’être prolongés de 2 mois, surtout dans certaines régions de l’ouest du pays où circulent les variants plus contagieux, la vaccination est à la traîne, faute de moyens. Les Seychelles, connaissent également un rebond de contaminations, pourtant la moitié de la population est vaccinée grâce aux vaccins chinois…

Au Cameroun, le taux de vaccination contre le Covid-19 demeure toujours trop faible, la gestion de la crise en général et plus particulièrement la gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie par le FMI, sur laquelle pèse des soupçons de détournement et de malversations continue de défrayer la chronique et d’entraver une réelle prise en main et amélioration de la situation. Au Nigéria et au Niger les chiffres annoncés ne montrent aucune reprise de l’épidémie. Très peu de cas sont déclarés au Tchad ainsi qu’au Soudan, mais il n’est pas aisé de connaître le nombre de tests effectués… L’épidémie de Covid 19 circule toujours très activement en Égypte, le pays cherche à élaborer et produire son propre vaccin afin de pallier au manque d’approvisionnement des laboratoires internationaux.

La plupart des pays d’Afrique de l’Ouest montre une situation stable. Le Togo vient de lancer un passeport vaccinal, la campagne de vaccination contre le covid-19 est toujours en cours. Un léger rebond de l’épidémie se dessine au Sénégal, mais c’est la Sierra Leone et de façon moindre, le Liberia, qui traversent une situation bien plus alarmante qu’il y a un an.

En Algérie, la situation épidémiologique est quasiment stable mais fragile, car la campagne vaccinale paraît désorganisée et avance trop lentement face à la menace des variants plus virulents. Au Maroc,  l’activité touristique reprend peu à peu, le pays a rouvert ses frontières aériennes mi juin. Comme ailleurs, la présence des mutations du virus inquiète et afin d’éviter les risques d’une reprise de la pandémie, les scientifiques préconisent l’accélération de la vaccination et le respect des mesures barrières, notamment le port du masque et la distanciation.  L’OMS a déclaré cette semaine que la Tunisie était le premier pays dans le monde arabe et en Afrique en termes de décès et de contaminations dus à la pandémie de coronavirus. Les autorités tunisiennes ont décidé d’avancer le couvre-feu et de renforcer les mesures sanitaires dans les zones les plus touchées. Un couvre-feu de 20 h à 5 h du matin a donc été décrété sur tout le territoire tunisien depuis hier (30 juin). D’autres manifestations et célébrations publiques ont été annulées et l’application de tous les protocoles sanitaires a été ré-instaurée. Le télétravail est à nouveau recommandé et il est interdit de se déplacer entre les régions (déclarées foyers de contamination), sauf cas exceptionnel.

4 pays du continent africain n’ont pas encore débuté de campagne de vaccination : le Burundi, l’Erythrée, la République arabe sahraouie démocratique (reconnue par l’Union africaine) et la Tanzanie.

Amériques

La situation sanitaire s’améliore chaque jour davantage au Canada, la totalité des régions du pays est enfin passée en “zone verte“ le 28 juin. Par contre, les frontières restent closes, au moins jusqu’au 21 juillet.  À partir du 6 juillet, quelques voyageurs vaccinés auront l’autorisation, dans de rares cas bien précis, de ne pas effectuer de quarantaine à leur arrivée sur le sol canadien.

Aux États-Unis depuis deux semaines, le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 est stable, sans baisse ni augmentation notables. Le variant Delta est en progression sur le territoire, notamment dans le Midwest et le Sud-Est et comme le rythme de la vaccination a largement ralenti depuis plusieurs mois, le débat sur la vaccination obligatoire revient sur le devant de la scène. Si la vaccination n’est pas obligatoire aux États-Unis, l’obligation vaccinale peut être décrétée par des États ou des institutions de manière unilatérale. C’est ce qui a été pratiqué dans quelques établissements scolaires et universités mais surtout certains hôpitaux (à Houston au Texas, mais aussi dans le Maryland, l’Indiana ou en Pennsylvanie etc.) cette mesure suscitant à chaque fois de vives oppositions. Par ailleurs, Washington a confirmé que l’objectif de Joe Biden que 70% de la population majeure soit vaccinée d’ici le 4 juillet (jour de la fête nationale américaine) ne serait pas atteint.

Le Covid-19 est toujours bien présent en Amérique du sud. Au Brésil , où la pandémie fait encore des ravages, un scandale d’achat de vaccins aux factures suspectes éclabousse le président Jair Bolsonaro, déjà très controversé dans sa gestion de la crise sanitaire… En Colombie, la troisième vague qui frappe le pays accentue la crise économique et sociale.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Inde, même si le nombre de cas répertoriés quotidiennement est en baisse, les décès liés à la pandémie battent toujours de tristes records. La vaccination n’est pas assez rapide face aux attaques du variant Delta. Au Népal, la courbe épidémique marque une nette baisse, mais le système de santé du pays, plutôt démuni, demeure sous pression. Au Bangladesh, un nouveau confinement très strict est en vigueur depuis lundi dernier, pour cause d’une augmentation “dangereuse et alarmante“ des cas de contamination au variant Delta. À cette annonce, des dizaines de milliers de personnes ont quitté la capitale pour retourner dans leur village… La Thaïlande est aussi en proie à une vague de contaminations sans précédent. Depuis le 28 juin, des restrictions encore plus strictes sont imposées à Bangkok et ses alentours pour une durée de 30 jours. Les restaurants et les chantiers doivent fermer et les rassemblements de plus de 20 personnes sont interdits. L’épidémie progresse également au Vietnam et au Cambodge, mais les campagnes vaccinales sont efficaces et bien organisées, elles pourraient réussir à freiner la propagation du virus et de ses variants. En Malaisie, les cas déclarés sont encore trop nombreux et les autorités ont décidé de prolonger d’un mois supplémentaire le confinement général imposé début juin.

En Indonésie, les hôpitaux sont submergés. Le variant Delta semble à l’origine de  cette situation catastrophique et  le gouvernement a temporairement renforcé les restrictions de déplacements, mais sans imposer de confinements stricts. La vaccination avance trop lentement sur l’archipel et il a été annoncé que l’île de Bali n’accueillerait pas de touristes avant qu’une certaine stabilité soit rétablie. Les Philippines, qui souffrent d’un manque de vaccins, ont prolongé jusqu’à la mi-juillet les restrictions dans la capitale et les provinces voisines. Les régions du centre et du sud restant soumises à des mesures encore plus rigoureuses. La situation sanitaire s’améliore en Corée du Sud et au Japon. Au “Pays du soleil levant“, l’information est focalisée autour des Jeux Olympiques, qui débutent le 23 juillet, et de l’organisation délicate et compliquée qu’implique cet évènement sportif planétaire en temps de pandémie. 

Au Pakistan, un centre de vaccination public d’Islamabad a été envahi lundi dernier. Des centaines de personnes travaillant dans les pays voisins ont réclamé à être vacciné avec le vaccin d’AstraZeneca, peu disponible dans le pays, afin de pouvoir passer les frontières. Le taux d’incidence est en baisse au Pakistan. En Afghanistan, l’épidémie est déclaré “hors de contrôle“ par les autorités, les hôpitaux manquent de tout et la situation sécuritaire continue de se dégrader dans le pays. En raison d’une recrudescence des cas de Covid-19, le Sultanat d’Oman a remis en place un couvre-feu et les commerces non essentiels sont fermés. En Turquie, le ministre de la santé a déclaré que 25% de la population âgée de plus de 18 ans avait été vaccinée. La plupart des restrictions seront levé le 1er juillet. Malgré une couverture vaccinale importante en Israël, le port du masque redevient obligatoire dans les rues du pays, le nombre de personnes contaminées par le variant Delta est en augmentation.

Europe

Si la plupart des pays européens poursuivent l’allègement des mesures sanitaires et rouvrent prudemment leurs frontières, la Russie est frappée de plein fouet par le variant Delta, les hospitalisations se multiplient et un nombre de décès très important est enregistré chaque jour. Bien que le vaccin Spoutnik V soit disponible gratuitement dans le pays depuis plus de six mois, seulement 11,5% de la population a reçu les deux doses nécessaires. Le variant Delta sévit aussi au Portugal, qui a décidé d’instaurer à nouveau des restrictions sanitaires dans certaines régions et de ralentir les phases de déconfinement initialement prévues. En Irlande également, certains assouplissements des mesures en vigueur sont reportés par crainte d’une reprise de l’épidémie. En France, malgré l’inquiétude qu’une nouvelle vague s’abatte sur le pays à la fin de l’été, les dernières restrictions ont été levées le 30 juin. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

Quelques foyers épidémique ont été découvert en Australie et a ville de Sydney est confinée jusqu’au 9 juillet. D’autres villes de l’île continent : Darwin (nord) Perth (ouest), Brisbane (est) et plusieurs zones de l’État du Queensland ont subit un confinement de quelques jours. Il semble que la situation soit sous contrôle. La Nouvelle-Zélande, en alerte, a annoncé qu’elle ne rouvrirait que partiellement sa “bulle de voyage” avec l’Australie à partir du 5 juillet et uniquement avec les États où aucun cas n’a été recensé. Le virus circule toujours activement aux Fidji, peu de mesures sont prises et la vaccination n’est pas très appréciée.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR