fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 7 au 12 juillet

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 7 au 12 juillet.

Publié

le

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance

Afrique

> Eswatini

Monarchie absolue enclavée au sud de l’Afrique et dirigée depuis trente-cinq ans par le roi Mswati III, l’Estwatini (anciennement Swaziland) est en proie à d’importants troubles sociaux. Plusieurs personnes ont perdu la vie lors des manifestations qui se succèdent pour réclamer un système démocratique multipartite, tandis que les violences policières font rage. Le décret du 24 juin interdisant toute pétition est venu ajouter au mécontentement populaire, attisé également par les difficultés socio-économiques. Les autorités ont adopté des mesures de sécurité renforcées ainsi qu’un couvre-feu afin d’empêcher les rassemblements dans la capitale Mbabane.

> Éthiopie

Le cessez-le-feu annoncé le 28 juin de manière unilatérale par le gouvernement éthiopien dans le conflit du Tigré, ainsi que son acceptation de principe par les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (FLPT) n’augurent pas pour autant la fin des hostilités entre les belligérants. Les risques d’affrontements demeurent, tandis que les agissements du gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed sont mis en cause par les observateurs internationaux au regard des abus constatés sur le terrain et d’une situation humanitaire très préoccupante, avec notamment le risque de famines. De fait, le cessez-le-feu décrété par le pouvoir dans cette région du nord du pays peut être perçu comme une volonté d’Addis Abeba d’apaiser temporairement la situation afin d’éviter de possibles sanctions contre l’Éthiopie.

> Nigeria

L’arrestation le 27 juin dernier de Nnamdi Kanu – leader du mouvement indépendantiste du Peuple indigène du Biafra (région du sud-est du Nigeria qui comprend plusieurs Etats nigérians essentiellement peuplés par la communauté Igbo) – est susceptible de provoquer des heurts entre ses partisans et les forces de sécurité. Les soutiens de Nnamdi Kanu jugent en effet illégitimes les accusations de trahison et de terrorisme portées contre lui, tandis que son procès est attendu le 26 juillet dans la capitale Abuja. Par ailleurs, il convient de noter que l’absence d’un réel leadership au sein du mouvement indépendantiste biafrais pourrait donner lieu à une recrudescence d’actions violentes dans ces États du sud-est du pays.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

> Israël/Territoires palestiniens

Les quartiers de Sheikh Jarrah et Silwan (à Jérusalem-Est, où vit une population majoritairement palestinienne) ont été le lieu d’affrontements après la destruction de plusieurs bâtiments et l’expulsion de Palestiniens par les forces israéliennes le 2 juillet dernier. Ce même jour, dans la bande de Gaza, des cibles du Hamas faisaient l’objet de frappes de l’armée israélienne, en représailles aux ballons incendiaires lancés depuis l’enclave palestinienne. Ces nouveaux épisodes de tension s’inscrivent dans la continuité des bombardements qui ont suivi le cessez-le-feu du 21 mai, après une période de onze jours de conflit entre le Hamas et Israël.

> Région

La Syrie, l’Irak, le Liban et la Jordanie sont soumis à des pénuries prolongées d’eau et d’électricité dans le contexte de fortes chaleurs enregistrées depuis le début de cet été. Ce manque d’accès à des services de base vient amplifier les sentiments de défiance à l’endroit des pouvoir en place, sur fond de problèmes socio-économiques récurrents.

Amériques

> Brésil

La fronde contre Jair Bolsonaro est relancée depuis le 3 juillet après l’ouverture d’une enquête par le parquet brésilien autour de soupçons de corruption lors de l’achat de vaccins anti-Covid. Trois sénateurs accusent en effet le président brésilien d’avoir  passé sous silence un vaste réseau de corruption au sein du ministère de la Santé. Ce nouvel épisode de la présidence contestée de Jair Bolsonaro vient s’ajouter aux reproches sur sa gestion de la crise sanitaire, l’accueil de la Copa America (compétition de football sud-américaine) dans ce contexte, ou encore un projet de loi foncière controversé au détriment des communautés autochtones. De nouveaux rassemblements de défiance contre le président brésilien sont attendus à court et moyen terme dans les grandes villes du pays telles que Rio de Janeiro, São Paulo, Brasilia, Recife, Maceió et Belém, avec des risques d’affrontement entre groupes manifestants rivaux ou avec les forces de l’ordre.

> Colombie

Les attaques violentes contre le gouvernement et les forces de sécurité sont nombreuses depuis ces dernières semaines, le plus souvent imputées à des éléments des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et aux dissidents de l’Armée de libération nationale (ELN). Le 15 juin, un attentat à la voiture piégée contre une base militaire de la ville de Cúcuta (nord du pays, à la frontière avec le Venezuela) faisait 36 blessés, tandis que 9 personnes dont 4 policiers perdaient la vie dans des attaques distinctes à Pailitas, San Vicente del Caguán et Cali. Le 25 juin, c’était l’hélicoptère transportant le président Iván Duque qui était touché par des tirs non loin de cette frontière vénézuélienne. De nouveaux affrontements entre le guérilla et les forces armées colombiennes restent à craindre, principalement dans les zones rurales, compte tenu de l’impasse actuelle du processus de paix.

> Région

Deux personnes sont décédées en République dominicaine et une autre victime est à déplorer à Sainte-Lucie suite aux vents violents et aux importantes précipitations consécutifs au passage de  l’ouragan Elsa (rétrogradé ensuite en tempête tropicale) dans les Caraïbes. Le phénomène climatique, qui devrait faiblir à l’approche des côtes américaines, a également provoqué d’importantes perturbations logistiques, avec notamment des coupures d’eau et d’électricité ainsi que des annulations de vols.

Asie-Pacifique

> Inde

Depuis les trois réformes de libéralisation de l’agriculture votées en septembre 2020  dans le cadre d’un vaste projet de réforme agraire, les marches de contestation s’enchaînent, avec un nouveau rassemblement le 9 juillet à Singhu, cité stratégique en périphérie de la capitale New Delhi. Selon l’annonce du syndicat Samyutka Kisan Morcha, les agriculteurs pourraient manifester tous les jours durant la saison de la mousson, qui court de juin à septembre. Les rassemblements  devraient toutefois être moins suivis qu’au plus fort de la contestation au début de cette année, mais ils restent sujets à tensions avec des risques d’incidents violents, notamment dans les grandes villes de l’Haryana, du Rajasthan, du Pendjab ou encore de l’Uttar Pradesh.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

> Biélorussie

Le président Alexandre Loukachenko a annoncé le 2 juillet la fermeture de la frontière de son pays avec l’Ukraine pour une durée indéterminée. Fort du soutien de la Russie, l’homme fort de Minsk a justifié sa décision par des risques de coup d’État mais cette annonce a aussi des allures de  bras-de-fer avec la communauté internationale alors que la Biélorussie fait l’objet de sanctions de plus en plus restrictives depuis l’interception d’un avion de ligne commercial par l’armée le 23 mai dernier.

> Bulgarie

La Bulgarie organise ce dimanche 11 juillet des élections législatives anticipées. Depuis mai dernier, le pays est dirigé par un gouvernement intérimaire suite à la démission du Premier ministre Boyko Borissov en raison d’accusations de corruption. Ce scrutin sera l’occasion pour le parti au pouvoir qui est aussi celui du Premier ministre démissionnaire – Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) – d’imposer une nouvelle coalition majoritaire au sein du Parlement.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR