fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 185 millions de personnes contaminées

Plus de 3,99 millions de décès

Afrique

En ce qui concerne le continent africain, les dirigeants de l’OMS continuent de prévenir quant à la gravité de la nouvelle vague de contaminations en cours, qui serait liée aux mutations du Covid-19 (surtout le variant delta). La directrice de Organisation mondiale de la santé a insisté la semaine dernière en déclarant : « La propagation galopante de variants plus contagieux modifie considérablement la nature de la menace qui pèse sur l’Afrique ». Il est mis en avant que la vaccination serait la seule solution pour empêcher que cette nouvelle vague s’intensifie encore, mais les vaccins manquent et le Covishield (le sérum anti Covid-19 d’AstraZeneca produit en Inde et distribué par le dispositif Covax dans les pays les plus démunis) n’est pas encore reconnu par tous les pays européens. (Certains États membres comme l’Autriche, l’Allemagne ou les Pays-Bas viennent de le reconnaitre, la France considère la question.)

En Afrique du Sud, selon les données officielles de ces jours derniers, les chiffres dépassent ceux enregistrés en janvier 2021, où un pic d’infections avait déjà ébranlé le système de santé du pays. Le variant delta devient majoritaire, cimetières et hôpitaux sont débordés et la vaccination stagne à un niveau trop bas, sur fond de scandales de détournements de fonds alloués à la pandémie. Des mesures de restrictions sévères sont à nouveau en vigueur. Par contre, la situation paraît s’améliorer dans le Botswana voisin, alors que la Zambie et le République démocratique du Congo (RDC) viennent d’être classés, comme l’Afrique du Sud et la Namibie, dans la “liste rouge“ de la France, “en raison de la circulation particulièrement active de l’épidémie ou de la propagation de certains variants“. Ce classement “en rouge“ implique des contraintes supplémentaires pour les voyageurs arrivant de ces pays (quarantaine etc.). Le Zimbabwe est aussi dans la tourmente, le nombre de cas augmente et les mesures sanitaires sont renforcées (couvre-feu plus étendu, réduction des heures d’ouverture des commerces, etc.) Au Mozambique, la situation humanitaire se dégrade, notamment dans le Nord. À l’épidémie de Covid-19 qui se propage, s’ajoutent des problèmes sécuritaires, alimentaires et une grave sécheresse. En face du Mozambique, la pandémie offre un répit indispensable à l’ile de Madagascar. Les moyens manquent, mais des remèdes locaux, appuyés par l’OMS, circulent parmi la population, les hôpitaux ne sont plus débordés et la vaccination s’organise. En Tanzanie, malgré une circulation active du virus, les autorités ont décidé de rouvrir les écoles et universités du pays. Les donnée statistique ne sont pas transmises et, comme le Burundi et l’Erythrée, la Tanzanie n’a toujours pas débuté sa campagne vaccinale. Au  Kenya, le nombre de contaminations recensées est en baisse, des restrictions sont appliquées dans les zones à risque. En Ouganda, un confinement est toujours en vigueur, moins de cas d’infection sont répertoriés quotidiennement.

Le déploiement des vaccins anti Covid-19 s’accélère en Angola , la campagne de vaccination semble plutôt bien organisée et le taux d’incidence est en baisse. Au Gabon aussi, l’épidémie de Covid-19 est en net recule, le nombre de personnes vaccinées progresse mais ne sera peut être pas suffisant pour éviter un retour à des mesures plus strictes si le variant delta vient perturber ces données positives. Au Nigéria, l’épidémie semble sous contrôle, ainsi qu’au Niger où la vaccination avance plutôt rapidement. Le Tchad vaccine aussi, les chiffres sont en baisse. En Egypte également, la courbe épidémique est décroissante et le pays a commencé la fabrication du vaccin chinois Sinovac sur son territoire.

En côte d’Ivoire, pays toujours relativement épargné, le nombre de cas augmente légèrement, la vaccination a connu des ruptures de stocks mais de nouvelles commandes seront bientôt livrées. Les chiffres sont plus inquiétants au Sénégal, où le spectre d’une troisième vague se dessine alors que les doses d’antidotes manquent également, et que la date d’une grande fête religieuse approche dangereusement (la fête musulmane de la Tabaski). En Sierra Leone, un couvre-feu est en place, les hôpitaux sont sous tension.

En Algérie, le nombre de nouveaux cas quotidiens est reparti à la hausse, sans doute par faute d’un relâchement des gestes barrières et de la faible cadence de la vaccination. De nouvelles mesures restrictives seront peut être prises prochainement. Le Maroc, où le nombre d’infections progresse, va rapidement produire le vaccin chinois contre le coronavirus, Sinopharm, le ministère de la Santé a resserré les restrictions assouplies fin mai. En Tunisie, les centres de santé commencent à être débordés, neuf gouvernorats où le taux de propagation du virus est particulièrement élevé sont confinés  (Tunis, la Manouba, Zaghouan, Béjà, le Kef, Siliana, Sousse, Monastir et Kairouan). Les rassemblements sont interdits, le couvre-feu a été étendu.

Amériques

Au Canada, le virus recule toujours et la vaccination se déploie à un rythme soutenu. Des polémiques se développent autours de la question de la réouverture des frontières du pays, car depuis le 5 juillet, toutes les personnes doublement vaccinées contre le Covid-19 et autorisées à entrer au Canada sont désormais exemptées de la quarantaine après un séjour à l’étranger. Certains y voient la porte ouverte aux variants plus contagieux et à une nouvelle vague d’infections.

Aux États-Unis, une légère tendance à la hausse des cas de contaminations due au variant delta du Covid-19 est bien présente sur l’ensemble du territoire, mais surtout dans les zones les moins vaccinées du pays, comme le Missouri ou l’Arkansas. Les autorités encouragent à ne pas relâcher les efforts par rapport à la vaccination. En France, Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et chargé du Tourisme a annoncé cette semaine que les français désirant se rendre aux Etats-Unis seraient, semble-t-il, bientôt fixés sur la possibilité d’un tel voyage…

Au Brésil, les chiffres communiqués montre une baisse des contaminations, mais le pays est aux prises avec des difficultés politiques et de nombreuses accusations de corruption et de détournement de fonds au sein du gouvernement. Par ailleurs, l’apparition d’une nouvelle mutation du Covid-19, détectée au Pérou et nommée Lambda, inquiète en Amérique du Sud. Ce variant lambda se propagerait progressivement au Chili en Colombie, au Brésil, en Bolivie et en Uruguay. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

Sur le continent asiatique, la Chine, qui a vacciné massivement sa population et se disait débarrassée du Covid-19, annonce la présence d’un nouveau foyer épidémique important à la frontière Birmane. La Birmanie (Myanmar), est instable politiquement et la pandémie s’y est fortement accélérée ces dernières semaines. En Inde, la dramatique vague de contaminations qui a frappé le pays reflue progressivement, laissant un pays fragilisé et blessé. La vaccination connait des problèmes d’approvisionnement et n’avance pas suffisamment. Quelques milliers d’indiens ont même été victimes d’une fraude : ils ont payé pour être vaccinés avec de l’eau salée et se faire remettre un faux certificat de vaccination… Au Bangladesh, pays plutôt épargné par les vagues précédentes de l’épidémie, le variant delta fait rage. L’isolement et les gestes barrières sont trop peu respectés et les hôpitaux manquent cruellement de tout : lits, oxygènes, médicament, soignants etc. Au Laos des restrictions sanitaires sont en vigueur, des établissement publics ferment afin de tenter d’enrayer la circulation du virus et de ses variants. En Thaïlande, la situation sanitaire reste préoccupante. Les infections augmentent (surtout dans les prisons) et la vaccination est lente car les réserves de sérum et autres matériels font souvent défaut. Malgré tout, un nouveau confinement n’est pas envisagé car économiquement, le pays ne le supporterait pas. Parfois, à Bangkok, des petites zones où le virus prolifère sont isolées pour quelques temps, mais cela reste insuffisant. Les touristes peuvent venir à Puket, avec un certificat de vaccination et passer 14 jours sur l’île en suivant des règles très strictes. Si, après ces deux semaines, ils sont toujours négatifs, ils peuvent faire du tourisme en Thaïlande, mais il n’est pas certain que ce système perdure si la situation se détériore davantage. Le Vietnam accélère ses efforts de vaccination mais les chiffres restent à la hausse. L’Indonésie, débordée par une flambée meurtrière liée au variant Delta, a appelé à l’aide les pays de la région pour approvisionner d’urgence ses hôpitaux en oxygène. Des mesures restrictives ont été mises en place et le gouvernement indonésien a demandé aux étrangers désireux d’entrer dans le pays de fournir un certificat de vaccination contre le Covid-19 (depuis le 6 juillet). Les Philippines, où la courbe épidémique décroit, ont prolongé jusqu’au 15 juillet l’interdiction d’entrée sur leur territoire pour tous les voyageurs en provenance de pays où le variant delta circule trop activement (Inde, Pakistan, Sri Lanka, Bangladesh, Népal, Oman et les Emirats arabes unis).

Quelques cas du variant delta ont été signalé à Taïwan, où la situation sanitaire parait se stabiliser. Au Japon, les organisateurs des jeux Olympiques – qui débuteront le 23 juillet – demandent aux spectateurs de ne pas assister à certaines épreuves et précisent qu’il n’y aura “ni alcool, ni embrassade, ni acclamation“. Des mesures supplémentaires pourraient être prises. Les vaccins manquent, l’épidémie repart un peu partout dans l’archipel et le bruit court qu’un nouvel état d’urgence pourrait être bientôt déclaré. En Corée du Sud également, les chiffres s’affolent, alors que les restrictions commençaient à être assouplies. le variant delta déferle sur le pays, touchant une population de plus en plus jeune. Les autorités ont prolongé d’une semaine (au moins) les limitations de déplacements dans Séoul et ses alentours et envisagent de rétablir des restrictions plus strictes.

Les chiffres sont plutôt à la baisse au Pakistan, où des sanctions administratives pèsent sur les personnes refusant de se faire vacciner.  Au Tadjikistan également, un décret gouvernemental oblige tous les citoyens de plus de 18 ans à accepter l’antidote, sans plus de précision sur les conséquences encourues en cas de désobéissance… Et au Kazakhstan aussi, il a été ordonné le 1er juillet la vaccination obligatoire de la plupart des employés qui ont des contacts avec d’autres personnes. Ceux qui refusent l’injection seront interdits d’interagir avec les clients ou avec d’autres personnes. L’Iran  se voit confronté à une cinquième vague de l’épidémie à cause du variant delta, la vaccination piétine. Téhéran et plusieurs autres grandes villes sont en “alerte rouge“. En Turquie, la situation sanitaire se stabilise, la plupart des restrictions ont été supprimées, mais la menace du variant delta plane et les autorités préconisent une troisième dose de vaccin anti-Covid-19. Un léger rebond des contaminations est perceptible aussi en Israël, toujours à cause du variant delta.

Europe

En Europe, la préoccupation principale est le variant delta qui vient gâcher les prévisions optimistes d’un été de liberté. Mais apparemment, dans les pays comme le Royaume-Uni où la couverture vaccinale est très avancée, le nombre de contaminations n’implique pas pour l’instant, un nombre important d’hospitalisations. Les cas graves demeurent rares ainsi que les décès.  En Espagne par contre, la Catalogne se voit dans l’obligation d’imposer de nouvelles restrictions, le variant delta s’abat sur les populations jeunes et pas encore protégées par le vaccin. En France, la progression de ce variant plus contagieux, relance le débat très controversé sur la vaccination anti Covid-19 obligatoire pour les soignants. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

Le confinement en vigueur à Sydney est prolongé d’au moins une semaine afin de tenter de contrer le regain épidémique. La campagne de vaccination n’est pas assez rapide en Australie, qui face au variant Delta, impose la vaccination à des catégories de population bien précises : les professionnels de santé les plus âgés et les travailleurs en maisons pour personnes âgées (ils doivent avoir reçu au moins une dose d’ici la mi-septembre 2021). Il est possible, que comme en France, l’obligation de se faire vacciner soit un jour imposée.

La situation est toujours extrêmement critique dans les Iles Fidji, qui jusqu’à il y a quelques semaines avaient échappé à la pandémie. Le nombre de nouveaux cas se multiplient ainsi que les décès, souvent liés au variant delta. L’économie locale, très dépendante du tourisme, est frappée de plein fouet.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR