fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Le Royaume-Uni difficile d’accès pour les étudiants et stagiaires français

Entre le passeport désormais obligatoire pour traverser la Manche et des règles anti-Covid bien différentes par rapport à l’Europe, les écoles ou les organismes français de stages rechignent désormais à envoyer leurs élèves au Royaume-Uni.

Publié

le

Le Royaume-Uni difficile d’accès pour les étudiants et stagiaires français

Depuis le 1er octobre dernier, Brexit oblige, il n’est plus question d’arriver au Royaume-Uni muni d’une simple carte d’identité, comme en Europe. Un passeport est désormais exigé pour se rendre outre-Manche.

Les étudiants isolés durant dix jours

Autre mesure déroutante : les étudiants étrangers, même avec un schéma vaccinal anti-Covid complet, ont l’obligation de s’isoler durant dix jours s’ils sont cas contact au Royaume-Uni. Ce à quoi ne sont pas soumis les étudiants britanniques.

Il en va de même si le vaccin qu’ils ont reçu a été agréé par l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé. Selon les directives du gouvernement, le non-respect de l’auto-isolement peut entraîner une amende d’au moins 1 000 livres (1 178 euros). Leur statut vaccinal est donc reconnu pour les laisser entrer dans le pays, mais plus une fois qu’ils sont sur le territoire !

Conséquence

Les voyages scolaires sont complètement à l’arrêt depuis la France « 2022 sera une année de transition pour l’Angleterre, témoigne le Français Thibault Dufresne, directeur général du groupe CEI (Centre échanges internationaux). On attend un peu de savoir si ça va bouger sur la question des visas et c’est vrai que le fait qu’il n’y ait pas les mêmes conditions d’entrée qu’en Europe, ça complique. Les partenaires, les comités d’entreprise, les participants sont un petit peu plus réfractaires donc il y a eu un vrai transfert vers l’Irlande, mais l’Irlande, c’est un peu plus cher et c’est surtout plus petit. »

UK Universities International, l’organisation chargée de représenter les établissements d’enseignement britanniques à l’étranger, affirme « continuer à faire pression sur le gouvernement britannique pour qu’il clarifie la situation ».

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l❜étranger

GRATUIT
VOIR