fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 259 millions de personnes contaminées

Plus de 5,17 million de décès

Afrique

En Afrique, le nombre de cas de contaminations déclarées demeure bas et relativement stable, avec toujours en fond sonore, la voix de l’OMS avertissant que, sur le continent africain, le nombre de tests effectués reste faible, peu fiable et que “… moins de 15% des cas sont détectés … ».

L’Afrique du Sud connaît une hausse des cas de contaminations au Covid-19 depuis une semaine et le pays redoute une nouvelle vague épidémique à partir du mois de décembre. La plupart des infections ont été détectées dans le Gauteng, province la plus peuplée, où se trouvent Johannesburg et Pretoria. La situation est surveillée de près par les autorités sanitaires sud-africaines. Dans les autres pays de la région, les chiffres sont stables en Namibie comme au Zimbabwe. Le gouvernement zimbabwéen affirme que la pandémie de Covid-19 est “sous contrôle”, tout en incitant la population à la vaccination, à la prudence et en affirmant qu’une nouvelle vague d’infections est probablement à venir. Le programme de vaccination se poursuit à un rythme régulier à travers le pays (au Zimbabwe, depuis le mois de septembre, les fonctionnaires ayant refusé la vaccination doivent démissionner). Les taux d’incidence sont également en baisse au Botswana, en Angola, en République démocratique du Congo (RDC), en Zambie et au Mozambique. Les autorités de ces pays tentent d’étendre la vaccination dans les zones rurales et appellent les populations à la vigilance et à un plus grand respect des gestes barrières.

Dans les îles de l’océan indien, face au Mozambique, la situation est plus inquiétante. Depuis la fin de l’état d’urgence sanitaire à Madagascar (le 3 septembre dernier), la population semble négliger les mesures de protections contre le Covid et les indicateurs repartent à la hausse. À Maurice également, le virus circule à nouveau plus activement et la crainte grandit face à la possibilité d’une nouvelle vague, ainsi que d’un manque d’approvisionnement en oxygène sur l’île. Une série de mesures de restriction a été imposées, pourtant le pourcentage de mauriciens entièrement vaccinées est d’environ 70%. La Réunion fait également face à une augmentation importante du nombre de cas de Covid-19 et les autorités demandent aux habitants de limiter leurs déplacements, particulièrement en direction des pays voisins, afin d’éviter la possible mise en place de nouvelles mesures restrictives à l’approche des fêtes de fin d’année. Les Seychelles enregistrent également une hausse du nombre de nouvelles contaminations au coronavirus sur une période de deux semaines. Pourtant, le bilan de la vaccination contre la Covid-19 dans l’archipel fait état de 78% de personnes ayant reçu deux doses, mais les directives sanitaires en vigueur sont peu respectées et les touristes et bateaux de croisière sont de retour (avec jauge et l’obligation pour les voyageurs d’être entièrement vaccinés.)

Au Kenya, la courbe épidémique reste en baisse, pourtant, dès le 21 décembre, les personnes non vaccinées n’auront plus accès aux bars, restaurants, hôtels, ou encore aux transports en communs, et certains services publics ne recevront plus que les personnes vaccinées. Au Kenya un peu moins de 9% de la population adulte a reçu deux doses de sérum et ces annonces reçoivent donc un accueil mitigé. Les autorités ont aussi annoncé qu’une campagne de vaccination massive aurait lieu pendant une dizaine de jours à partir du 26 novembre. Toutefois, à ce jour, le Kenya n’a reçu que 11 millions de vaccins, pour une population de plus de 50 millions d’habitants, ces sanctions sévères envers les personnes non vaccinées apparaissent donc comme ayant une date butoir beaucoup trop courte. En Ethiopie, les chiffres communiqués sur le Covid restent bas, mais les combats entre forces gouvernementales et rebelles dans le nord du pays s’intensifient et se rapprochent de la capitale. La communauté internationale ne parvenant pas à obtenir un cessez-le-feu, plusieurs pays, dont la France, ont exhorté leurs ressortissants à quitter rapidement l’Ethiopie. En Egypte, la courbe épidémique est enfin stable et le pays a annoncé le lancement des essais cliniques pour un vaccin contre le Covid-19 100% égyptien. Le“ Covi Vax“ a été développé par les chercheurs du Centre national pour la recherche (National Centre for Research, NCR) et une société privée de biotechnologie, Vaccine Valley.

Au Soudan du Sud, les chiffres peuvent paraître insignifiants (environ 133 morts déclarés), pourtant, dans la crainte que l’épidémie ne se propage sur le territoire, une campagne est lancée pour informer au mieux la population et apporter le vaccin contre le Covid au plus près des gens. Des centres de vaccinations éphémères sont disposés les jours de marché dans les zones rurales les plus reculées, ces dispositifs ne rencontrent pas toujours le succès escompté. En République Centrafricaine, le nombre de cas de Covid-19 recensés est aussi très faible, mais le pays est en proie à une guerre civile et il est difficile d’y déployer une campagne vaccinale.( 7% de la population a accepté d’être immunisée). Le Nigéria poursuit sa campagne de vaccination de masse contre le Covid-19. Un peu plus de 9 millions de doses ont été administrées sur les 19 millions que le pays à reçu. La situation sanitaires est stable pour le moment. Au Niger les indicateurs sont en hausse depuis plusieurs semaines. Les autorités alertent la population sur les méfaits du relâchement des gestes barrières (port du masque, lavage des mains, etc.). Le 22 novembre, le gouvernement nigérien a annoncé que  la vaccination contre le Covid-19 devenait obligatoire pour les agents de santé et les étudiants en médecine. En Guinée Equatoriale, malgré une courbe stable, la vaccination est obligatoire pour tous les fonctionnaires, les étudiants et pour quiconque désire se rendre dans une administration.

En Afrique de L’Ouest, où les vaccins contre le Covid-19 sont désormais disponibles en quantités suffisantes, les injection restent peu prisées. Au Bénin, face au faible taux de vaccination, les autorités mettent en place une “campagne accélérée“ sur deux mois. Au Bénin, la vaccination a été rendue obligatoire pour les personnels de santé et pour les personnes souhaitant accéder aux administrations. Des mesures restrictives sont toujours en vigueur, comme l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et un “pass sanitaire“ est indispensable pour participer aux manifestations de grande envergure (culturelle, sportive etc.). Le Togo communique des chiffres en légère hausse et de nouvelles mesures sont instaurées pour lutter contre la propagation de la maladie. Dans trois semaines, l’accès aux lieux de culte (toutes religions confondues) devra se faire sur présentation d’un pass vaccinal ou du résultat d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Cette mesure ne fait pas l’unanimité… Au Sénégal, il y a eu cet été, en plein pic épidémique, une forte demande en vaccins, mais ceux-ci n’étaient alors pas disponibles en quantité suffisante. Depuis, des informations négatives sur les sérums anti-Covid circulent sur le web et le virus étant très peu présent ces derniers mois, l’adhésion à la vaccination anti Covid n’est plus la même. La courbe épidémique reste croissante en Mauritanie. mais la vaccination se poursuit à un rythme soutenu et le pays devrait rouvrir aux touristes à partir du 10 décembre.

En Algérie, l’épidémie reprend un peu de vigueur. Au début de la campagne vaccinale, lorsque le virus faisait rage sur le territoire, la population algérienne s’est fait massivement immuniser. Mais avec l’accalmie de ces dernières semaines, l’engouement pour les sérums contre le Covid-19 n’est plus le même et pourtant 13 millions de doses avec une date de péremption assez courte sont disponibles et doivent être rapidement injectées. Les autorités du pays prévoient de rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour certains corps de métier et d’élargir davantage l’utilisation du pass sanitaire. Au Maroc, l’ensemble des indicateurs épidémique continue de s’améliorer, mais la dégradation de la situation dans les pays européens incite à faire preuve de vigilance. En Tunisie, la courbe est stable mais la campagne de vaccination piétine. À partir du 22 décembre, il sera obligatoire pour tous les travailleurs, visiteurs et accompagnateurs, ainsi qu’à toutes les personnes de plus de 18 ans fréquentant les locaux du ministère et les établissements d’enseignement publics et privés de présenter un Pass vaccinal.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada, l’épidémie reste plus ou moins contenue, mais l’inquiétude grandit face à la flambée des cas de Covid-19 qui force plusieurs pays européens à réimposer des restrictions sanitaires et qui pourrait aussi se produire au Canada. Au Québec, les enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent se faire vacciner depuis le 23 novembre dans les centres prévus à cette fin, et à partir de la semaine prochaine dans certaines écoles primaires de la province. Par ailleurs, le laboratoire Johnson & Johnson (J&J) a annoncé aujourd’hui que l’autorité de santé canadienne, avait approuvé son vaccin unique contre la Covid-19 afin de prévenir la maladie chez les patients dès l’âge de 18 ans. (76% de la population est déjà totalement immunisée au Canada).  Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien.

Aux États-Unis, le Covid-19 fait encore des victimes et les experts prédisent une nouvelle vague cet hiver, les contaminations sont déjà en hausse. Aux USA, il est possible depuis plus de deux semaines d’immuniser les enfants entre 5 et 11 ans, et la troisième dose de rappel est accessible à tous les adultes. Un peu moins de 60% de la population américaine est entièrement vaccinée. Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

La situation sanitaire est stable dans les pays d’Amérique centrale, sauf au Panama. Pourtant au Panama, 79% de la population est entièrement vaccinée, mais ces derniers jours, une augmentation de nouveaux cas a été recensée, celle-ci étant sans doute liée à la mobilisation de la population pour la traditionnelle fête nationale de novembre ainsi qu’à un certain relâchement des gestes barrières.

Dans les caraïbes, les Iles Caïmans ainsi que Trinité-et-Tobago ont encore des courbes épidémiques qui augmentent. En Guadeloupe et en Martinique, la pandémie recule, mais la tension sociale est à son comble. L’origine de cette crise étant la contestation de l’obligation vaccinale pour les soignants, les pompiers, etc. et la mise en place du passe sanitaire. 

En Amérique du Sud, quelques pays annoncent encore des taux d’incidences en hausse : L’Équateur, le Pérou, la Bolivie et le Paraguay.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus 

Asie

L’épidémie est désormais contenue en Inde. Depuis le 15 novembre, les voyageurs étrangers vaccinés et pouvant présenter un test PCR négatif de moins de 72h (avant le vol) peuvent à nouveau entrer en Inde via des vols réguliers. Par ailleurs, une étude témoigne d’une efficacité moindre que prévue du “Covaxin“, vaccin contre le Covid-19 élaboré en Inde. Ce vaccin en deux doses, à virus inactivé, ne protégerait que 50% des personnes ayant reçu les injections. Au Bangladesh, les chiffres repartent légèrement à la hausse. Le  premier vaccin anti-Covid élaboré dans le pays vient de recevoir  l’approbation du Conseil de recherche médicale du Bangladesh (BMRC) pour des essais sur l’homme. Au Myanmar, la pandémie paraît sous contrôle, les postes-frontières terrestres avec la Thaïlande seront rouverts le mois prochain et la reprise du trafic aérien international est prévu à la fin du premier trimestre 2022. (Moins de 20% de la population est entièrement vaccinée, mais l’approvisionnement en vaccins s’accélère). Au Laos, le taux de létalité reste bas (137 décès recensés), mais le nombre de cas de Covid-19 ne cesse d’augmenter. Plus de 38% des laotiens ont reçu deux doses de vaccins et Le gouvernement vient d’approuver la vaccination pour les jeunes âgés de 12 à 17 ans (effectuée avec l’accord de leurs parents) pour que les écoles puissent rouvrir dans les meilleurs délais. Les indicateurs demeurent en baisse en Thaïlande, plus de 56% de la population est entièrement immunisée. Le pays a rouvert aux touristes  totalement vaccinés (de plus de 60 pays) depuis le 1er novembre. L’amélioration de la situation sanitaire perdure également au Cambodge, la plupart des secteurs économiques ont rouvert et la quarantaine n’est plus obligatoire pour les voyageurs vaccinés arrivant dans le pays (près de 80% des cambodgiens sont totalement immunisés.) Au Vietnam, le nombre de cas d’infections au Covid-19 est en hausse. et le pays s’approvisionne de toutes parts en vaccins (les États-Unis viennent d’y envoyer plus de 4 millions de doses). Selon le ministère de la Santé vietnamien, trois sociétés pharmaceutiques du Vietnam planifient et mettent en œuvre la production du médicament anti-Covid-19, Molnupiravir. Quelques touristes (vaccinés bien sur) de certains pays voisins ont commencé à faire leur retour dans le pays.

Les chiffres sont stables en Malaisie et en Indonésie. L’Indonésie, où la vaccination est “obligatoire“ manque de vaccins. Même si le pays a injecté au moins une dose à la moitié de la population. La courbe épidémique est en baisse à Singapour et les voyageurs vaccinés peuvent désormais profiter d’un accès sans quarantaine depuis les pays suivants : Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Corée du Sud, Espagne, Suisse, Royaume-Uni et États-Unis. (Plus de 88% de la population de Singapour est immunisée.)  Aux Philippines,  le gouvernement a assoupli les restrictions liées au coronavirus ces dernières semaines. Le taux d’infection quotidien est à son plus bas niveau depuis le début de l’année et le taux de vaccination augmente progressivement. Les Philippines ont approuvé un plan pour permettre aux touristes étrangers vaccinés en provenance de pays à faible risque, de faire leur retour dans l’archipel.

La Corée du Sud connait une hausse record des cas de contaminations quotidiennes. Cette recrudescence des nouvelles infections, ainsi que des formes graves de la maladie, se sont accentuées après l’assouplissement des restrictions le 1er novembre dernier (la Corée du Sud a décider de sortir de sa stratégie “zéro Covid“). Des mesures d’urgence vont être prises. Plus de 79% de la population a été entièrement vaccinée. Au Japon, tous les indicateurs sont en baisse, l’épidémie est maitrisée et le taux de vaccination de la population japonaise s’élève à 77%. Malgré tout, il semble que le pays ne souhaite pas ouvrir ses frontières aux étrangers (quelques rares étudiants vont peut être pouvoir faire des demandes).

Au Moyen Orient, l’épidémie reprend timidement au Qatar ainsi qu’aux Émirats arabes unis. Au Proche Orient, le Liban et la Jordanie annoncent également des chiffres en hausse. La situation est assez stable en Israël, où la vaccination des enfants entre 5 et 11 ans à débuté le 22 novembre.

Europe

En Europe la pandémie reprend une ampleur inattendue. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) estime que l’Europe doit prendre des mesures d’urgence face à la nouvelle vague de Covid-19. Bien sûr, les conseils sont de vacciner autant que possible, mais même les pays à très fort taux de couverture vaccinale sont touchés par cette cinquième vague et l’accélération de la hausse des cas quotidiens est très rapide dans la plupart des pays. L’Autriche est confinée et la vaccination y deviendra obligatoire dans quelques mois, l’Allemagne est submergée, les Pays-Bas ne sont pas épargnés et la Slovaquie vient d’imposer un confinement partiel (les habitants ne seront autorisés à sortir de chez eux qu’entre 1h et 5h du matin). En Espagne au Portugal, mais aussi en Italie, le rythme des contaminations semble également s’emballer. En France, l’épidémie s’aggrave chaque jour un peu plus, de nouvelles mesures restrictives vont être annoncées. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

L’Australie a annoncé lundi qu’elle accueillerait à nouveau les étudiants étrangers, les travailleurs qualifiés et les détenteurs de visas vacances-travail à partir du mois prochain. Certaines restrictions contre le Covid commencent à être assouplies et près de 85% des Australiens âgés de plus de 16 ans sont entièrement vaccinés et ont renoué avec une vie presque normale.

La Nouvelle-Zélande va sortir de sa stratégie “zéro Covid“ à partir du 2 décembre, et adopter une nouvelle réponse face au Covid-19, visant à contenir le variant Delta plutôt que de tenter de l’éliminer complètement. Le pays a également annoncé que les frontières rouvriraient aux étranger à partir de mai 2022, mais que les Néo-Zélandais bloqués en Australie pourraient rentrer à partir de mi-janvier et ceux en provenance du reste du monde à partir de février.

 la Nouvelle-Calédonie a rendu obligatoire la vaccination pour toutes les personnes majeures et les voyageurs, à partir de la fin du mois de décembre.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR