fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 28 décembre au 3 janvier.

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 28 décembre au 3 janvier.

Publié

le

Haïti. L'activité des gangs criminels, qui dominent plusieurs quartiers de la capitale Port-au-Prince, a toujours un lourd impact sur la situation socio-économique du pays. Illustration avec le leader du Gang G9 qui contrôle la plus importante raffinerie en Haïti et qui a conditionné la levée du blocus sur le carburant à la démission du Premier ministre Ariel Henry. En revanche, les douze ressortissants américains qui étaient kidnappés depuis près de deux mois par un autre gang, le 400 Mawozo, sont parvenus à échapper à leurs ravisseurs le 16 décembre dernier.

Afrique

Burkina Faso

L’attaque contre un convoi de commerçants dans le nord du pays, le 23 décembre, a causé la mort d’au moins 41 personnes. Ce convoi, qui tentait de ravitailler le ville de Titao et était escorté par des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), supplétifs civils de l’armée, aurait été assailli par un groupe djihadiste. Un deuil de 48 heures a été décrété par le président Roch Marc Kaboré à la suite de ces meurtres qui confirment le climat sécuritaire extrêmement dégradé dans cette partie nord du pays. Cet état de fait et la colère populaire qu’il suscite s’étaient avaient déjà entraîné la démission du gouvernement dirigé par Christophe Joseph Dabiré le 8 décembre dernier.

Éthiopie

Les rapports de force entre le gouvernement fédéral et les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) sont toujours fluctuants. Ces derniers ont en effet annoncé le 20 décembre dernier leur retrait des États voisins de l’Afar et de l’Amhara pour permettre à l’aide humanitaire d’accéder aux zones les plus impactées par les combats. Ce recul des rebelles vers leurs bases tigréennes ne signifie pas pour autant un arrêt du conflit armé et de nouveaux combats restent à craindre dans les semaines à venir. En dépit des appels au cessez-le-feu réitérés par la communauté internationale, le gouvernement fédéral reste susceptible de poursuivre son offensive contre le TPLF.

Amériques

Brésil et Bolivie

Plus de 400.000 personnes ont été affectées par les intempéries qui se sont abattues principalement dans l’État de Bahia les 25 et 26 décembre. Au moins 18 personnes ont perdu la vie suite à ces pluies diluviennes. Plus à l’ouest, en Bolivie, des milliers de familles ont aussi été touchées par ces inondations qui ont causé la mort d’au moins 13 personnes. Les crues ont particulièrement sévi dans le département de Santa Cruz, frontalier avec le Brésil.

Haïti

L’activité des gangs criminels, qui dominent plusieurs quartiers de la capitale Port-au-Prince, a toujours un lourd impact sur la situation socio-économique du pays. Illustration avec le leader du Gang G9 qui contrôle la plus importante raffinerie en Haïti et qui a conditionné la levée du blocus sur le carburant à la démission du Premier ministre Ariel Henry. En revanche, les douze ressortissants américains qui étaient kidnappés depuis près de deux mois par un autre gang, le 400 Mawozo, sont parvenus à échapper à leurs ravisseurs le 16 décembre dernier.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

Région

La crise sanitaire continue de drainer son flot d’opposants aux restrictions, particulièrement dans le contexte d’émergence du variant Omicron. En Roumanie, le 22 décembre à Bucarest, des membres de l’Alliance pour l’unité des Roumains ont tenté d’interrompre une session parlementaire en pénétrant dans l’enceinte du Sénat pour protester contre le projet d’obligation vaccinale, avant d’être dispersés par les forces de l’ordre. En Allemagne, où les manifestations contre les dernières mesures sanitaires sont quasi quotidiennes, des affrontements avec les forces de l’ordre ont été relevés lors de rassemblements à Munich (Bavière), Greiz (Thuringe) ou encore Manheim (Bade-Wurtemberg). La tension est grande également dans les territoires et départements d’outre-mer français. La manifestation prévue le 31 décembre contre l’obligation vaccinale des personnels soignants pourrait donner lieu à de nouveaux débordements.

Russie et Ukraine

L’heure semble à la désescalade sur le front de la frontière russo-ukrainienne depuis l’annonce par Moscou, le 25 décembre, du retrait de 10.000 soldats russes qui étaient déployés dans le sud de la Russie, notamment à proximité de la frontière ukrainienne. Dès janvier 2022, de nouvelles négociations sont attendues entre Moscou et Washington autour du projet d’entrée de l’Ukraine dans l’Otan, source majeure de crispation entre les deux pays d’Europe de l’Est.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR