fbpx
Suivez nous sur

Vie pratique

Vaccin anti-Covid : double-peine pour les Français de l’étranger

Les expatriés qui ont choisi de vivre à l’extérieur des frontières de l’Europe, en Asie ou au Maghreb par exemple, sont condamnés à se faire revacciner à leur retour en France pour obtenir le droit d’entrer.

Publié

le

Vaccin anti-Covid : double-peine pour les Français de l’étranger

La situation peut paraître ubuesque : parce que leur schéma vaccinal, aussi complet soit-il, n’est pas reconnu en France, plusieurs milliers de Français de l’étranger ont dû se survacciner : des doses dans leur pays de résidence et des doses en France. De nombreux vaccins anti-Covid-19 administrés dans le monde sont reconnus par l’OMS, mais la France n’autorise en effet que cinq d’entre eux. Ces Français de l’étranger multiplient les doses de sérum pour décrocher le précieux passe sanitaire, bientôt transformé en passe vaccinal.

Un véritable casse-tête que décrit sur France Inter cette trentenaire tourangelle expatriée au Maroc : « J’ai reçu deux doses du vaccin chinois Sinopharm, mais à mon retour pour les fêtes, dès l’arrivée à l’aéroport, j’ai été considérée comme non vaccinée avec un accueil pas très chaleureux dans mon pays d’origine. Pour avoir un schéma vaccinal complet en France, j’ai dû recevoir une dose de Pfizer, une injection qui n’est pas considérée comme un rappel. Je vais donc être obligée d’avoir une troisième dose pour obtenir le fameux pass vaccinal. Or, j’ai déjà dans le corps trois doses officiellement. Je vais me transformer en Robocop ! »

Le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal est examiné ces jours-ci au Sénat pour une mise en place ce mois-ci. Il rend à nouveau les Français de l’étranger fébriles. Jusque-là en effet, les expatriés qui revenaient sur le sol français vaccinés avec Sinopharm, Sinovac (deux vaccins chinois), Sputnik (russe) ou Covishield (indien) avaient encore la possibilité de présenter un test antigénique ou PCR négatif pour accéder aux lieux où le passe sanitaire était obligatoire. Mais avec l’arrivée dans quelques jours du passe vaccinal, il n’y aura plus d’échappatoire possible.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Benjama Abdelkrim

    15 janvier 2022 at 13 h 03 min

    Bonjour, après 2 doses du vaccin sinopharm, une 3e dose pfizer au Maroc ou en France, et le statut vaccinal devient complet pour obtenir le pass européen. Pas besoin d’une 4e dose.Il ne faut pas raconter n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR