fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 16 au 21 mars

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 16 au 21 mars.

Publié

le

Tour d'horizon de l'actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 16 au 21 mars.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

Ukraine

Alors que de fortes explosions étaient entendues dans le centre de Kiev le mardi 15 au matin, la capitale restait encerclée par les forces russes, près de vingt jours après le début des hostilités. L’attention se tourne aussi depuis le dimanche 13 mars vers l’ouest du pays en raison de la frappe meurtrière qui a touché le site militaire ukrainien de Yavoriv, non loin de Lviv, à 20 kilomètres de la frontière polonaise. Pour rappel, de nombreuses chancelleries occidentales ont été relocalisées dans cette ville au début de la guerre. Au plan diplomatique, la quatrième séquence de négociations entamée le lundi 13 entre les deux parties devait reprendre le lendemain matin. Petite note positive, à l’amorce de ces nouveaux échanges, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait évoqué quelques «avancées» dans la relation avec Moscou. Pour autant, les autorités ukrainiennes rappellent comme condition préalable à toute négociation la nécessité d’un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes russes de leur territoire.

Afrique

Burkina Faso

Le nord du pays a été le lieu de nouvelles attaques près de la localité de Taparko, le dimanche 13 mars. Un engin explosif improvisé s’est déclenché au passage d’un bus, faisant deux morts et plusieurs blessés, avant que les forces de sécurité dépêchées sur les lieux ne soient victimes d’une embuscade qui devait causer la mort de treize gendarmes. Quelques jours plus tôt, le 10 mars, quatorze personnes auraient été tuées lors d’une autre attaque sur un site aurifère près de la ville de Seytenga, non loin de la frontière nigérienne. Ce climat d’insécurité reste permanent dans cette partie nord du Burkina Faso, en dépit des déclarations du lieutenant-colonel Damiba – au pouvoir depuis le 24 janvier après le coup d’État contre le président élu Christian Kaboré – qui a évoqué la lutte contre les groupes jihadistes et l’insécurité comme une priorité.

Kenya

Le pays connaît une recrudescence de vols de bétails, engendrant rivalités et violences communautaires – ou liées à l’accès à la terre – sur fond de période de grande sécheresse. Si cette calamité naturelle impacte globalement la corne de l’Afrique depuis trois ans, au Kenya elle est très prégnante dans les régions de Baringo et Laikipia, dans la vallée du Rift. Le 4 mars, au moins quatre personnes ont été tuées lors d’affrontements entre bandits et éleveurs de bétails dans cette région, à proximité de Kasiela. Un semaine plus tôt, huit personnes avaient également perdu la vie dans des affrontements similaires. En conséquence certains habitants de la région de Baringo, dans cette même vallée du Rift, ont manifesté le 9 mars devant le siège de l’Etat à Nairobi, appelant à la responsabilité des autorités pour endiguer le phénomène.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Irak

Les Gardiens de la révolution iraniens ont revendiqué la douzaine de tirs de missiles balistiques sur la ville d’Erbil, dans le Kurdistan irakien, le dimanche 13 mars. Si aucune victime n’est à déplorer, ces tirs ont cependant causé d’importants dégâts matériels. Selon les autorités irakiennes, ils visaient probablement un site du consulat américain sis dans la capitale du gouvernement régional du Kurdistan. De leur côté, les Gardiens de la révolution iraniens ont indiqué qu’ils avaient ciblé en la circonstance un «centre stratégique» israélien après que deux de leurs membres eurent été tués il y a quelques jours, suite à une frappe aérienne présumée d’Israël.

Amériques

Colombie

Selon les premiers résultats, l’alliance de gauche du Pacte historique est donnée vainqueur des élections législatives du 13 mars. Cette coalition dirigée par Gustavo Petro devient ainsi la première force d’opposition face au Centre Démocratique, le parti de droite radicale du président Iván Duque. Parallèlement à ce scrutin qui s’est globalement déroulé dans le calme, des incidents ont néanmoins eu lieu dans le centre et le sud du pays. Au moins deux soldats ont ainsi perdu la vie suite à des attentats à la bombe dans les départements de Caquetá (sud-ouest) et Meta (centre). Probablement impliqués dans ces attaques, les groupes guérilleros ou paramilitaires restent en effet actifs dans les zones rurales et demeurent susceptibles de mener de nouvelles actions violentes à l’approche la présidentielle du 29 mai prochain.

Asie-Pacifique

Myanmar

Un peu plus d’un an après le coup d’État du 1er février 2020, les risques d’affrontements entre le pouvoir militaire et les groupes de rébellion risquent d’être ravivés à l’occasion de la visite de l’envoyé spécial de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) du 20 au 23 mars, et surtout de la Journée des forces armées, le 27 mars. L’année dernière, au moins 144 personnes avaient été tuées dans le cadre de rassemblements pro- démocratiques en marge de cette journée, dans les villes de Mandalay et Yangon.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR